Aller au contenu principal

Concours bovins
Amélie privée de régional Prim’Holstein

Elle aurait du être du voyage mais Amélie, suite à un vêlage difficile, a du déclarer forfait. Elle ne participera donc pas au régional Prim’Holstein qui se tiendra dans quelques jours en Seine-Maritime. Déception au GAEC des Vents d’Ouest dans l’Orne.

Jean-François Cailly : “se prendre au jeu des concours, c’est remonter aussi le niveau global de son élevage”. 
Jean-François Cailly : “se prendre au jeu des concours, c’est remonter aussi le niveau global de son élevage”. 
© TG
La vie de bête de concours n’est pas une sinécure. Celle d’éleveurs de bêtes à concours non plus. Jean-François Cailly et Christophe Chatel, associés au sein du GAEC des Vents d’Ouest à St-Didier-sous-Ecouves (Orne) en savent quelque chose. Il y a quelques semaines encore, ils fondaient leur espoir de médaille sur Amélie (Schottle X Lounge), une jeune espoir Prim’Holstein qui s’était déja fait remarquer à l’occasion du départemental.

Complications au vêlage
Amélie aurait du être du voyage en Haute-Normandie, pré-sélectionnée avec une trentaine de ses congénères ornaises.  Mais pleine de jumelles, elle a vêlé avec 8 jours de retard. Problème de non délivrance, épuisement, déshydratation (...), elle s’est mise hors-jeu au grand dam de nos éleveurs. “Bien sur que c’est une grande déception que de ne pas participer au régional mais Amélie n’était pas présentable”, reconnaît Jean-François Cailly. Et pas d’autres vaches de niveau régional au sein de l’élevage. Le GAEC des Vents d’Ouest n’est pas encore une grosse écurie. “On apprend peu à peu”, avouent humblement les deux associés. L’élevage n’adhère à l’UPRA que depuis 2001 et à l’association Prim’Holstein de l’Orne que depuis 4 ans. Tout juste une paille ou plutôt une paillette à l’échelon d’une vie de sélectionneur.

Se prendre au jeu
C’est Chritophe, installé avec Jean-François suite à un contrat de parrainage, qui a mis le petit doigt du GAEC dans l’engrenage bien sympathique des concours. Ses différents stages dans d’autres exploitations laitières l’ont conduit sur les tarmacs. Jean-François a suivi. “On se prend au jeu, il y a une super ambiance et ça nous donne l’occasion de communiquer. Ça nous permet aussi de savoir ce qu’il faut améliorer”, justifie-t-il. Et au GAEC des Vents d’Ouest, c’est la morphologie que l’on cherche à optimiser : “des vaches plaisantes à traire avec des mamelles fonctionnelles. ” Un travail d’équipe et de longue haleine, c’est ça, la génétique. “On apprend avec le temps” avec à demi-mot l’espoir un jour de scorer au SPACE ou à Paris. Une autre dimension économique que le GAEC espère bien tutoyer un jour.  
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Prix du lait juillet 2022 : le compte n’y est vraiment pas selon Ludovic Blin
Alors que la hausse des prix du lait a tardé à s’enclencher, la mécanique se grippe et les principaux opérateurs de la filière…
Mesures de restriction d’eau dans le Calvados
La situation hydrologique et hydrogéologique était déjà défavorable début juillet 2022. L’absence de précipitation ainsi que les…
Moisson 2022 : dernière ligne droite
Toutes les semaines, nous proposons un point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne. Lundi 25 …
Coquillages et préjugés : Anaïs, portrait d’une reconvertie
Le Comité régional conchyliculture (CRC) a lancé sa campagne de communication ConchyQuoi en mai 2022 sur les réseaux sociaux. Des…
Moisson 2022 : rapide et en avance
Toutes les semaines, nous proposons un point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne. Lundi 18 …
Sécheresse - Prix du lait - FDSEA-JA 50
Sécheresse 2022 : les agriculteurs face à une « situation critique »
La FDSEA et les Jeunes agriculteurs de la Manche ont tiré la sonnette d’alarme, lundi 8 août 2022 à Saint-Lô, sur les difficultés…
Publicité