Aller au contenu principal

Energie
Améliorer sa performance énergétique : c’est le moment !

En 2013, le Plan de performance énergétique entre dans sa dernière année.

L’Etat et l’Europe consacreront 800 000 € à la maîtrise de la dépendance énergétique des exploitations bas-normandes. Comme en 2012, un seul appel à candidature est lancé : le 12 mars 2013. Comme chaque année, l'équipe Énergie des Chambres d'agriculture de Normandie s'organise pour accompagner les exploitants dans leur démarche.

Objectif : maîtriser la dépense énergétique
L’objectif premier du PPE est avant tout d'engager la réflexion sur la maîtrise de la dépendance énergétique en agriculture. Le diagnostic préalable permet de réaliser un état des lieux de la consommation d’énergie directe (fuel, électricité, gaz..) et indirecte (engrais, alimentation, bâtiments) et d’identifier les marges de progrès et les actions à mettre en oeuvre. L’exploitant dispose alors d’éléments d’analyse lui permettant de mettre en œuvre des pratiques plus économes, de se doter d’équipements moins énergétivores ou de privilégier la production d’énergies renouvelables. Le diagnostic et certains investissements peuvent bénéficier d’un taux maximum d’aides de 40 % (avec une majoration de 10 % pour les jeunes agriculteurs ou les zones défavorisées).800 000 € pour accompagner les investissements
La commission technique définissant les modalités de fonctionnement du PPE pour 2013 s'est réunie à Caen le 5 mars. L'État et le FEADER consacreront 800 000 € au dispositif en Basse-Normandie. Un seul appel à candidature est lancé. Les dossiers sont à déposer entre le 12 mars 2013 et le 15 juin 2013. 

Anticiper
Sachant que les dossiers incomplets à la date de fin de clôture, ou déposés après cette date, seront rejetés par la DDT(M), il est indispensable de ne pas attendre la dernière minute pour monter son dossier. Pour engager suffisamment tôt la réflexion, connaître les modalités du PPE et la liste des investissements éligibles, élaborer son diagnostic et finaliser son projet, la Chambre d'agriculture et son réseau régional Énergie se tiennent à votre disposition (encadré).227 exploitations bas-normandes bénéficiaires en 2012
Voir tableau. A noter qu’en 2013, la liste des investissements éligibles est élargie aux équipements destinés au séchage des productions végétales (hors fourrages) par une source d’énergie renouvelable (solaire thermique, biomasse…), aux matériels et équipements permettant des économies d'énergie pour les postes chauffage et ventilation en bâtiment d'élevage hors sol (ex : ventilateurs économes en énergie, niche à porcelets, chauffage localisé par plaques pour porcelets, radiants à allumage automatique). Noter qu’à l’inverse, les matériaux d’isolation pour les chemptels bovins ne sont plus éligibles.Contacts
- CA Calvados
Stéphane Berzinger
Tél : 02 31 51 66 31.
- CA Manche
Yves Françoise
Tél : 02 33 06 45 00.
- CA Orne
Elodie Barthelemi
Tél : 02 33 31 49 40.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Agrial innove face aux défis climatiques
A Vieux, le Gaec des Papineaux a reçu, vendredi 10 et samedi 11 juin 2022, sur son exploitation plus de 4 000 visiteurs dans le…
Entre Danone et l’OP des 3 Vallées, le prix du lait encore en débat
L’OP des 3 Vallées (Danone Molay-Littry) était réunie en AG mercredi 8 juin 2022, à Torteval-Quesnay (14). Les éleveurs ont fait…
Les premières coupes de silphie sous l’oeil de la coop de Creully
Près de 100 personnes, adhérents et techniciens de la Coopérative de Creully, ont assisté à la démonstration de coupe de silphie…
Luzerne
Éleveurs et cultivateurs créent une mini-filière de luzerne
La Cuma Séchoir collectif plaine Pays d’Auge est née il y a deux ans et demi. Elle regroupe des cultivateurs et des éleveurs qui…
Rendez-vous Tech bio
Rendez-vous tech&bio : au Gaec 2000, des hôtes heureux
Gilles et Florence Haelewyn sont installés à Commes depuis 1994. La conversion en bio des terres et du cheptel date, elle, de…
Chasseurs et FDSEA se lient contre les corvidés
La FDSEA et la Fédération des chasseurs se sont rencontrées, mardi 7 juin 2022. Elles ont échangé sur les options pour prévenir…
Publicité