Aller au contenu principal

Race Normande
Amélis joue la carte "Simunor"

Pas de doute, Simunor, logiciel de simulation pour les troupeaux de race Normande s’avère l’outil idéal pour se projeter dans un avenir économique sans quotas laitiers, autrement dit en 2015.L’OS Normande a aujourd’hui délégué à Amélis, avec le soutien de la Région Basse-Normandie, l’utilisation de Simunor, qui est sa propriété.

Joël Helbert (Amélis) entouré de deux des associés du gaec des  Rocs (Gratot), “simple, appicable sur toutes les exploitations Simunir permet d’avoir une vision économique pour l’avenir”.
Joël Helbert (Amélis) entouré de deux des associés du gaec des Rocs (Gratot), “simple, appicable sur toutes les exploitations Simunir permet d’avoir une vision économique pour l’avenir”.
© ec

Joël Helbert, Technicien conseil normand sud-Manche Amélis indique en préambule. “Après avoir rentré un certain nombre de critère et avec l’aide de références fiables (contrôle laitier, centre d’insémination…),  du document de gestion de l’exploitant, SIMUNOR réalise une  simulation très personnalisée. Les informations, du système actuel, sont d’ordre général (10 critères), techniques (11), concernent les divers produits (17), les diverses charges (12),  l’EBE avant le changement et le seuil directive nitrate avec la surface potentiellement épandable”. En clair, la simulation se traduit par une prise en compte des produits : “Le produit lait avec une matière grasse plus importante qui permet un prix de vente des 1 000 L de lait meilleur
 ; le produit viande, plus nombreuses et mieux valorisées par le biais de la filière FRQN (Filière Qualité Race Normande)
ou encore le produit culture qui diminue légèrement du à la modification du système fourrager (nécessité de plus de besoin car plus d’animaux)”.

La suite dans votre prochaine édition

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité