Aller au contenu principal

Premières semences génomiques Holstein
Amélis va proposer de nouveaux contrats aux éleveurs

Tout le petit monde de l'élevage en parlait depuis longtemps, Amélis par le biais de sa filiale Gen'France vient de mettre sur le marché les premières doses de semences Holstein génomiques, issues de son partenariat passé avec la coopérative américaine CRI

Les éleveurs Prim'Holstein devraient bénéficier prochainement des progrès de la biotechnologie.
Les éleveurs Prim'Holstein devraient bénéficier prochainement des progrès de la biotechnologie.
© EC

Dans un communiqué de presse envoyé vendredi soir, Amélis indique, "nous avions créé l'évènement en organisant une communication sur le thème de la génomique, dans laquelle la coopérative avait mis en évidence son implication très forte dans cette nouvelle technologie, en France, mais également aux USA, dans le cadre de son partenariat avec la coopérative américaine CRI".

Toujours selon Amélis, "la technologie de la génomique a été expérimentée sur un modèle différent des USA et toutes les entreprises sont en attente de résultats publiables et d'une adaptation de la réglementation pour diffuser les semences de taureaux français".

Lors sa dernière assemblée générale, Amélis avait déjà annoncé sa volonté d'aller vers un bouleversement de la sélection. Il est vrai qu'avec la génomique, "le nombre de taureaux testés ne signifie plus grand chose; la relation avec les éleveurs va être modifiée, puisque la valeur génétique d'une jeune femelle sera connue avec autant de précision qu'un jeune mâle". Amélis conclut en soulignant, "les éleveurs doivent garder la propriété de leur génétique et doivent pouvoir accéder directement à cette nouvelle technologie. Nous proposerons aux éleveurs, dans les prochaines semaines, de nouveaux contrats qui iront dans ce sens".

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
RecyOuest monte son usine à Argentan
Après sept ans d’existence, la startup normande a pu poser la première pierre de son usine de recyclage de ficelles et de filets…
Publicité