Aller au contenu principal
Font Size

Premières semences génomiques Holstein
Amélis va proposer de nouveaux contrats aux éleveurs

Tout le petit monde de l'élevage en parlait depuis longtemps, Amélis par le biais de sa filiale Gen'France vient de mettre sur le marché les premières doses de semences Holstein génomiques, issues de son partenariat passé avec la coopérative américaine CRI

Les éleveurs Prim'Holstein devraient bénéficier prochainement des progrès de la biotechnologie.
Les éleveurs Prim'Holstein devraient bénéficier prochainement des progrès de la biotechnologie.
© EC

Dans un communiqué de presse envoyé vendredi soir, Amélis indique, "nous avions créé l'évènement en organisant une communication sur le thème de la génomique, dans laquelle la coopérative avait mis en évidence son implication très forte dans cette nouvelle technologie, en France, mais également aux USA, dans le cadre de son partenariat avec la coopérative américaine CRI".

Toujours selon Amélis, "la technologie de la génomique a été expérimentée sur un modèle différent des USA et toutes les entreprises sont en attente de résultats publiables et d'une adaptation de la réglementation pour diffuser les semences de taureaux français".

Lors sa dernière assemblée générale, Amélis avait déjà annoncé sa volonté d'aller vers un bouleversement de la sélection. Il est vrai qu'avec la génomique, "le nombre de taureaux testés ne signifie plus grand chose; la relation avec les éleveurs va être modifiée, puisque la valeur génétique d'une jeune femelle sera connue avec autant de précision qu'un jeune mâle". Amélis conclut en soulignant, "les éleveurs doivent garder la propriété de leur génétique et doivent pouvoir accéder directement à cette nouvelle technologie. Nous proposerons aux éleveurs, dans les prochaines semaines, de nouveaux contrats qui iront dans ce sens".

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
(VIDEO) Une Lexion à tapis semi-chenillée dans le Bocage
À Villy-Bocage dans le Calvados, Thierry Bossuyt tourne avec la nouvelle Lexion 7700 qu’il a achetée en commun avec son frère.…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
Publicité