Aller au contenu principal

Annie Gachelin : « des dossiers de subvention plus difficiles à obtenir en CUMA »

Annie Gachelin (Présidente de la Fédération des CUMA de Basse-Normandie ) regrette que les investissements collectifs ne soient pas davantage encouragés par la région.

© VM

>> Pourquoi estimez-vous que les investissements collectifs ne sont pas assez soutenus par le Conseil régional ?
Les CUMA peuvent accéder aux appels à projets du Conseil régional. Entre 2010 et 2013, nous avions 89 dossiers acceptés par an. Plus de 80 % de nos dossiers étaient retenus. C'était logique. Les CUMA pouvaient développer de nouvelles activités. Par exemple en 2016, sur les deux premeirs appels à projets, 24 dossiers de CUMA ont été retenus sur 54. Soit 44 %.

>> Vous estimez que les « CUMA sont discriminés par rapport aux investissements individuels » ?
70 % des dossiers individuels passent contre moins de 50 % dans les CUMA. Il y a pourtant nécessité de mettre en avant les investissements collectifs en période de crise.


>> Comment expliquez-vous que les CUMA accèdent plus difficilement aux aides du Conseil régional ?
Avec le nouveau PDR (Programme de Développement Rural), il n'y a plus d'enveloppe dédiée aux CUMA. L'appel à projets est désormais basé sur un système de points. En CUMA, nous ne pouvons pas répondre à certains critères. La grille de sélection n'est pas adaptée aux dossiers des CUMA.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité