Aller au contenu principal

Déléguer ses travaux à une ETA
Après avoir roulé, Régis fait rouler

Agriculteur à Soucé en Mayenne, Régis Angot a revendu son round-baller à son entrepreneur de travaux agricoles (ETA Herbaudeau de Céaucé-61) . Après avoir roulé, il fait rouler.

Régis Angot entouré de Loic Herbaudeau et Christian Besneux. “Plus de ficelle ou de filet à acheter, moins de fuel consommé, pas de dépannage ou de pièces de rechange à payer (...)”, justifie notre agriculteur. “Et en plus, pas de temps à y passer !”
Régis Angot entouré de Loic Herbaudeau et Christian Besneux. “Plus de ficelle ou de filet à acheter, moins de fuel consommé, pas de dépannage ou de pièces de rechange à payer (...)”, justifie notre agriculteur. “Et en plus, pas de temps à y passer !”
© TG

Le round-baller, c’est de la mécanique de précision très sollicitée. Il faut l’entretenir en saison et le réviser sous toutes ses coutures en hiver. Sinon, gare aux pannes dès le printemps, voire aux incendies durant l’été. Ce refrain, Régis Angot, en GAEC avec sa femme Sylvie et sa mère Suzanne, le connaît. Producteur de lait, bœufs et cidre à Soucé (53), il a eu son round et les pépins qui vont avec. Il ne remet pas en cause la fiabilité de la mécanique ou de telle ou telle marque mais l’horlogerie, “ce n’est pas mon fort”, reconnaît-il tout simplement. En panne l’an dernier, il a dû faire appel à l’entreprise pour rouler foin et paille. “Tu payes l’entreprise. Tu payes la réparation du round. Tu payes les annuités d’emprunts”. Trop, c’est trop . Régis a tranché radicalement la question en revendant cet hiver son round à son entrepreneur. A l’heure où la saison démarre, il ne regrette en rien son choix.

4 à 5 e/boule en moyenne
Il sait à quelques dizaines d’euros ce que lui coûtera la prestation de ses 1 200 boules : 4 à 5 e l’unité. Cher ? “Plus de ficelle ou de filet à acheter, moins de fuel consommé, pas de dépannage ou de pièces de rechange à payer (...), répond-il. “Et en plus, pas de temps à y passer”. Il attend bien sûr de son prestataire une qualité de service à la hauteur mais c’est justement le point fort des ETA. Loïc Herbaudeau et Christian Besneux, les deux patrons de l’ETA(1), connaissent les attentes de leurs clients. Ils disposent pour y répondre de toute la logistique : un personnel qualifié et disponible, du matériel entretenu et à la pointe de la technologie. C’est là que réside tout l’intérêt de faire faire plutôt que de faire. Des économies de temps et une plus grande sérénité sans plomber le compte d’exploitation. 

(1) L’entreprise Herbaudeau est membre d’EDT Normandie, association régionale
Entrepreneur Des Territoires.
50600 St-Hilaire-du-Harcouët
Tél 02 33 79 33 72
Fax. 02 33 79 33 77
www.edtnormandie.com

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Arnaud Fossey, président de la Coopérative Isigny-Sainte-Mère.
Coopérative d’Isigny : le groupe chinois H&H détient 49,9 % du capital
Le groupe chinois H&H grimpe au capital social de la Coopérative Isigny-Sainte-Mère. Il passe de 20 % à 49,9%. Le président…
Foire de Lessay : une édition sous « pass sanitaire »
Alors qu’elle avait été annulée l’année dernière, la mythique Foire Sainte-Croix de Lessay aura bien lieu les 10, 11 et 12…
FOIRE LESSAY COMITE FESTIVAL 50
Lessay : une foire fermée avec pass sanitaire
La traditionnelle foire Sainte Croix de Lessay se déroulera du 10 au 12 septembre 2021. Cette nouvelle édition accueillera entre…
FESTIVAL JA 2021
Festival de la terre et de la ruralité : rendez-vous le 5 septembre à Virey
Le Festival de la terre et de la ruralité, organisé par les Jeunes agriculteurs de la Manche, sous l’égide de l’association des…
VIDEO. Chanvre textile : une filière en devenir proche
Une dizaine d’hectares cette année, une centaine l’an prochain, plus de mille à terme... Le chanvre textile prend racine en…
Isabelle, Michel et Arnaud Lamy - Retour troupeau - Tuberculose bovine
Tuberculose : la page se tourne avec le retour des animaux
Les Lamy, éleveurs à Millières (50), dont le troupeau a été abattu à cause de la tuberculose bovine, ont accueilli un nouveau…
Publicité