Aller au contenu principal
Font Size

Une trentaine de délégués à Saint-Lô
Après Grenelle, les JA développent leurs arguments

Mardi, une trentaine de délégués, venus de toute la France, travailleront, à St-Lô, sur la problèmatique environnementale

P. Férey, J.F. le Grand, L. Blin et S. Legoupil sont d’accord sur un point : la donne environnementale est aujourd’hui incontournable.
P. Férey, J.F. le Grand, L. Blin et S. Legoupil sont d’accord sur un point : la donne environnementale est aujourd’hui incontournable.
© E.C.
Réunions, visite d’exploitations ou encore de sites touristiques, la délégation JA, accueillie dès mardi par le CDJA manchois prendra à bras le corps la problèmatique environnementale. Cette session se poursuivra jusqu’à jeudi. Lundi, Ludovic Blin, président des JA, Samuel Legouil, responsable environnement JA, Pascal Férey, président de la FDSEA et Jean-François Le Grand, président du conseil général, ont analysé cette nouvelle donne pour le département ou encore dans le cadre de l’installation des jeunes. Grenelle de l’environnement Ils sont donc tous sur la même longueur d’ondes, professionnels et élus : la donne environnementale, surtout depuis le Grenelle du même nom est incontournable. Dans la Manche, l’une des priorités des agriculteurs, c’est de sortir des zones d’excédent structurel, les fameuses ZES. “Il importe de ne pas imposer au monde agricle, mais de proposer” soulignent P. Férey et J.F. Le Grand. “Nous devons en tirer les enseignements”. A la question concernant la mise sur la touche su sujet “nucléaire” lors du Grenelle, J.F. Le Grand estime “qu’il est préférable d’avoir des déchets radioactifs à traiter que des gaz à effets de serre”. Pascal Férey, lui, veut que l’agriculture, et notamment les jeunes, réfléchissent aux nouveaux process qui peuvent se mettre en place. “Il faut préparer dès aujourd’hui la mutation du monde agricole par rapport aux nouvelles énergies : agricarburants, éoliens, panneaux solaires, ou en core méthanisation”. Sur la ressource en au, J.F. Le Grand estime que les efforts des agriculteurs doivent être compensés par tous les utilisateurs du précieux liquide. Samuel Legoupil, lui, voit les nouvelles sources d’énergies comme un atout pour les futurs installés. De là à parler de l’équivalent d’un atelier de diversification, il n’y a qu’un pas que les JA franchiront peut-être lors de cette session environnementale.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
(VIDEO) Une Lexion à tapis semi-chenillée dans le Bocage
À Villy-Bocage dans le Calvados, Thierry Bossuyt tourne avec la nouvelle Lexion 7700 qu’il a achetée en commun avec son frère.…
MC DO CONTRAT
Contrat McDo : « Je connais le prix, quelle que soit la date de sortie »
Romaric, Bernard et Françoise Anquetil élèvent des Prim’Holstein à Saint-Jean-des-Champs (50). Depuis 2007, les jeunes bovins…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
incendie
Toujours plus chaud, l’été normand s’enflamme
Face à l’augmentation du nombre d’incendies, la vigilance portée aux facteurs de risques liés aux travaux d’été doit être…
FDSEA 61 - Betterave jaunisse
(EN IMAGES) FDSEA et JA alertent: « le virus est partout »
Lundi 3 août, les JA et la FDSEA ont invité les responsables politiques ornais et la presse en bout de champ, à Aunou-sur-Orne.…
Publicité