Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Directive nitrate
Arrachage des Cipan possible dès le 15 novembre

Un nouvel arrêté a été signé dans le Calvados.

L'arrêté préfectoral relatif au 4ème programme d’action en vue de la protection des eaux contre la pollution par les nitrates d’origine agricole signé le 22 septembre 2009 a fait l'objet d'un arrêté complémentaire en date du 15 novembre 2010.
Les principales modifications introduites visent à adapter certaines dispositions concernant les conditions d'implantation des Cultures Intermédiaires Piège à Nitrates (CIPAN).

15 novembre au lieu
du 15 décembre

Ainsi, dans le cas précis d'une inter-culture entre une récolte en juillet ou en août et un semis de printemps précoce, la date la destruction de la CIPAN peut être avancée au 15 novembre (au lieu du 15 décembre antérieurement), la date limite d'implantation restant fixée au 10 septembre.
Dans le cas des sols argileux, sous réserve d'une implantation minimale de la CIPAN de 60 jours, la dérogation pour la destruction est avancée au 1er novembre (au lieu du 15 novembre).
Avant certaines cultures spécialisées comme le lin, il est possible de déroger à l'implantation d'une CIPAN sous réserve de justifier d'une analyse de reliquat d'azote de moins de 30 unités d'azote nitrique dans les 30 premiers centimètres du sol.

Couverture de sol obligatoire
en ZPPN

Ces adaptations ne remettent pas en cause l'obligation générale de couverture des sols en période hivernale qui doit être effective dès 2010 pour les parcelles situées dans les zones de protection prioritaire nitrates (ZPPN) et à partir de 2012
pour les autres parcelles de la zone vulnérable concernée par l'arrêté.

D'autre part, les principales mesures suivantes, prévues initialement, restent applicables :
• l’obligation d’effectuer des mesures de reliquats d’azote sortie hiver pour les céréales à paille en vue d'adapter au mieux les apports azotés,
• l'interdiction d'épandage des effluents d'élevage avant l'implantation des céréales à paille d'hiver du fait des risques de lessivage très élevés (avec la possibilité, sous réserve de certaines recommandations, de les épandre avant CIPAN),
• l’interdiction du retournement des prairies de plus de 5 ans situées le long des cours d’eau ou dans les périmètres de protection des captages d’eau potable pour toute la zone vulnérable,
• l’interdiction du retournement de toutes les prairies de plus de 5 ans situées dans les ZPPN.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Ludovic Blin Président de la section laitière régionale de la FRSEA Normandie “ Et maintenant ? ”
A l’heure où le déconfinement s’organise progressivement sur le territoire français, le secteur laitier dresse un premier bilan…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité