Aller au contenu principal
Font Size

Associations céréales-protéagineux : résultats des essais en AB

En 2016, les Chambres d’agriculture de Normandie ont suivi une trentaine d’associations céréales-protéagineux en agriculture biologique (AB), dans le Calvados. Les associations à base de vesce présentent, cette année, les meilleurs compromis rendement-protéines.

Concentrés pour les éleveurs : une année favorable à la vesce !
La ferme vitrine Reine Mathilde, située près de Villers-Bocage (14), accueille depuis 6 ans de multiples essais en AB.
Les associations céréales-protéagineux ont été implantées sur des limons argileux, derrière une association lupin d’hiver-céréale, le 30 octobre 2015. Le dispositif formait un damier croisant des bandes de protéagineux (féverole, pois fourrager, pois protéagineux, pois fourrager Afila, vesce) semées au semoir classique à 60 % de leur dose en pur, avec des bandes de céréales (triticale, seigle, épeautre, blé, avoine) semées à la herse étrille équipée d’un semoir, à 180 g/m². La récolte a eu lieu le 17 août 2016.

Ce que l’on peut retenir pour cette année
Malgré la douceur et l’humidité de l’hiver et du printemps, les céréales ont été relativement saines tout au long de leur cycle. Les protéagineux (sauf la vesce) ont subi de plein fouet les attaques fongiques liées au climat, à tel point que le pois protéagineux a totalement disparu dès juin. L’avoine Gérald a été particulièrement productive (74 q/ha en pur !).
Cette année, ce sont les associations avec l’avoine et le seigle qui réalisent les meilleurs rendements du damier (50 q/ha en moyenne).

A retenir sur les céréales
Le triticale Tulus (51 q/ha en pur) : son association avec le pois fourrager réalise 20 q/ha, et 30 q/ha avec la vesce. C’est avec la féverole que le triticale réalise le meilleur rendement : 38 q/ha, et qu’il est le plus présent dans l’association (27 q/ha de triticale + 11 q/ha de féverole).

Le seigle Elego (52 q/ha en pur), c’est son association avec la vesce qui réalise cette année le rendement le plus équilibré entre céréale et protéagineux (17 q/ha de vesce + 22 q/ha de seigle).

L’avoine Gerald a été très productive cette année (74 q/ha en pur). C’est son association avec la féverole (39 q/ha) et la vesce (34 q/ha) qui réalise les rendements les plus équilibrés entre céréale et protéagineux.

A retenir sur les protéagineux
La féverole Iréna, en association avec la plupart des céréales (semée à 24 grains/m²), fait autant de rendement que la féverole semée pure (à 40 gr/m²) : il est préférable de l’associer pour sécuriser son rendement. C’est avec l’épeautre, l’avoine et le blé que la féverole réalise les meilleurs rendements (environ 20 q/ha de féverole pour un rendement total de 32 q/ha).

Le pois fourrager Arkta (en moyenne 5 q/ha) a été plus productif avec le triticale (où le pois réalise 14 q/ha) qu’avec les autres céréales, avec lesquelles il était quasiment absent.

Le pois fourrager afila Ascension n’était présent qu’avec l’épeautre : l’association (19 q/ha) a permis de récolter 11 q/ha de pois. Il a quasiment disparu dans les associations avec les autres céréales.

Seule la vesce a bien résisté aux maladies cette année (17 q/ha en moyenne). C’est avec le seigle et l’épeautre qu’elle réalise le meilleur rendement et l’association la plus équilibrée (20 q/ha de céréales + 18 q/ha de vesce en moyenne).

Le lupin d’hiver en Normandie : c’est possible !
Sursemer 140 grains/m² de blé (fin octobre, à la herse étrille équipée d’un semoir), dans du lupin blanc d’hiver (semé début octobre) permet de produire du lupin et du blé, tout en limitant le salissement de l’association : graphique ci-dessus.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fermer les abattoirs, c’est tuer les éleveurs
Dimanche 7 juin 2020, le préfet de la Manche a pris la décision de fermer le dernier abattoir de la Manche, à Saint-Hilaire-du-…
MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
Le soja normand prend de l’ampleur
En 2019, la Région lance un appel à projets pour son plan protéines végétales. Le Soja made in Normandie (SMN), alliant, entre…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Maltot exauce le vœu de la ruralité
Maltot, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est son château, sa MFR et son Bœuf en fête. La commune compte 1 095 habitants, se…
Publicité