Aller au contenu principal

Désiré Guérin, président de la section “Structure” de la FDSEA du Calvados
Assumer ses responsabilités

Le SDDS (Schéma Directeur Départemental des Structures), outil qui fixe les priorités en terme de politique des structures, est en révision depuis 3 mois. Le dossier n’avance guère faute de combattants. Les explications de Désiré Guérin, responsable de cette commission à la FDSEA.

"Nous avons décidé, en bureau de la FDSEA, de ne pas prendre position dans l’élaboration du SDDS. C’est à l’URDAC majoritaire et à ses élus d’assumer ses responsabilités".
"Nous avons décidé, en bureau de la FDSEA, de ne pas prendre position dans l’élaboration du SDDS. C’est à l’URDAC majoritaire et à ses élus d’assumer ses responsabilités".
© TG

Cette modification du schéma des structures, vous la souhaitiez ?
Cela va en effet dans le bon sens. Ce schéma, modifié en son temps avec le soutien actif de la chambre d’Agriculture, se base sur des notions très théoriques comme la marge brute standard.
Elle ne reflète pas la réalité du revenu de l’agriculteur demandant l’autorisation d’exploiter. Nous sommes face à un système pervers qui va à l’encontre d’une structuration foncière cohérente.

Mais les décisions sont prises en concertation avec les professionnels agricoles ?
Deux problèmes se posent à ce niveau. En premeir lieu, force est de constater que l’administration fait ce qu’elle veut. Elle prend parfois des décisions contraires à l’avis émis par les professionnels. Second constat, l’URDAC - Coordination rurale, pourtant majoritaire dans notre département au vu des dernières élections professionnelles, pratique la politique de la chaise vide. Au cours des dernières réunions, on comptabilisait un représentant de l’URDAC, un de la Chambre d’Agriculture et cinq élus de la FDSEA. Ce qui me laisse penser que, là où il y a des coups à prendre, l’URDAC fuit ses obligations.

Quelle est votre position aujourd’hui ?
Nous avons décidé, en bureau de la FDSEA, de ne pas prendre position dans l’élaboration du SDDS. C’est à l’URDAC majoritaire et à ses élus d’assumer ses responsabilités.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian Duchemin vend la Ferme du Val d'Odon
Christian Duchemin passe la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de la Ferme du Val d'Odon,…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité