Aller au contenu principal

Désherbage des maïs
Attention aux conditions sèches

Dans notre région, les semis ont maintenant bien commencé, en raison de conditions météo favorables. Cependant, contrairement à ce dont nous avons l’habitude, les sols sont relativement secs ce qui est préjudiciable à la bonne réussite des désherbages de pré levée. Les conseils d’Arvalis - Institut du végétal.

Il faut rappeler que l’efficacité des herbicides de pré-levée, qui sont racinaires, est conditionnée par une bonne humidité du sol au moment du semis et dans les jours qui suivent. C’est pourquoi la pré-levée doit être effectuée au plus près du semis.
Cette année, les sols sont relativement secs, en raison d’une faible pluviométrie lors des dernières semaines, et d’un vent persistant qui a activé le dessèchement du premier horizon. Il faut rappeler qu’une pluie d’une bonne dizaine de mm dans les 15 jours qui suivent le traitement de pré levée permet de réactiver les herbicides s’ils ont été appliqués sur sol sec. Or, les prévisions météorologiques ne prévoient aucune pluie de ce type sur notre région avant une dizaine de jours. Si la pression graminée n’est pas trop importante, ou s’il n’y a pas de présences de dicots sans solution de post levée, il est préférable de changer de stratégie et de passer à “du post levée précoce ou non”. Mais en présence de véronique de Perse, de mercuriale annuelle ou de renouée des oiseaux, il faut être vigilant.

La post levée précoce : une solution pour pallier à l’absence de pré levée
Le désherbage de post levée précoce consiste à intervenir sur un stade très jeune des mauvaises herbes, en associant une matière active racinaire (chloroacétamide) pour conférer la rémanence et une ou plusieurs matières actives foliaires pour détruire les premières levées : tricétone pour les dicots classiques, sulfonylurée pour les graminées et Emblem ou Peak pour les dicots difficiles (renouée liseron, renouée de oiseaux, mercuriale).
A titre d’exemple, quelques associations possibles et performantes :
- Camix/Calibra 2,5 l + Milagro 0,3 l + Emblem 0,5 kg ou Peak 10 g ;
- Trophée/Harness MT 3, 5 l + Milagro 0,3 l + Callisto ou Mikado 0,5 l + Emblem 0,5 kg ou Peak 10 g ;
- Isard/Spectrum 1 l + Milagro 0,3 l + Callisto ou Mikado 0,5 l + Emblem 0,5 kg ou Peak 10 g ;
- Dual/AliseoGold Safeneur 1,4 l + Milagro 0,3 l + Callisto ou Mikado 0,5 l + Emblem 0,5 kg ou Peak 10 g.
Mais les limites de la post levée résident dans l’étroitesse de la fenêtre d’intervention (stade maxi des mauvaises herbes à 2 feuil-les), et elle peut être perturbée climatiquement (froid, pluie…). De plus, l’échelonnement des levées de certaines dicots mal gérées par les résiduaires (renouées par exemple) peut impliquer la nécessité d’un rattrapage, le programme devient alors coûteux.

La post levée : focus sur la véronique, la mercuriale et les renouées
Ces dicots sont particulièrement difficiles à éliminer en post levée. Il faut donc traiter le plus tôt possible, avant le stade 4 feuilles pour la véronique et avant le stade 6/ 8 feuilles pour la mercuriale et les renouées.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité