Aller au contenu principal

ATTM : gagner en notoriété

L’association ATTM en charge de l’animation et de la gestion des marques Bienvenue à la Ferme et Manche Terroirs se dote d’une nouvelle stratégie en vue de gagner en notoriété et promouvoir les produits et les marques.

© SB

Après une année intense liée notamment au Grand départ du Tour de France, l’association ATTM (Agriculture, tourisme, et terroirs de la Manche), qui gère à la fois les marques Bienvenue à la Ferme et Manche Terroirs, continue le travail engagé sur la nouvelle stratégie dans le but de gagner encore plus en notoriété.
Une quinzaine d’adhérents a donc impliqué dans cette réflexion. « Le contexte nous amène à nous remettre en question et à faire les bons choix pour que les deux marques gagnent en notoriété dans un univers certes favorable, mais de plus en plus concurrentiel et où l’union fait la force » souligne la présidente, Isabelle Lottin.  L’objectif est clairement affiché : « gagner des clients, faire grandir le réseau d’adhérents et accentuer la communication, la promotion et le marketing des produits et des marques ».
Un objectif partagé par les présidents des Chambres d’agriculture et des métiers qui ont réaffirmé leur attachement à la marque départementale.

Une stratégie claire
Cette stratégie conduit à une clarification des marques. C’est le cas à Manche Terroirs avec une révision de la procédure de labellisation. Le dossier technique se veut plus complet imposant 60 % minimum de matières premières de la Manche, démontrant le savoir faire local. La note de goût sera réévaluée à 6,5/10, parce que « Manche Terroirs, c’est du goût en plus » assure Isabelle Lottin.
Quant à Bienvenue à la Ferme, deux axes forts ont été validés à savoir que la marque communiquera sur « Mangez fermier », et « Vivez fermier ». « Derrière chaque petite fleur Bienvenue à la ferme, il y a un agriculteur engagé qui partage avec plaisir la passion de son métier, son savoir-faire et fait découvrir à qui le souhaite les coulisses de son exploitation » indique la présidente.

Communiquer
La communication sera également accentuée dans les magasins partenaires, dans le but de valoriser « la qualité et la proximité des produits » distribués au travers d’une affichette, toutes sur le même modèle, indiquant le parcours des producteurs, leurs produits et la distance à laquelle ils se trouvent du magasin. Une notion de transparence importante à la vue des consommateurs, en quête d’identité. 
La promotion des deux marques devrait prendre de l’ampleur cette année notamment avec le département de la Manche. Ce dernier a lancé son agence d’attractivité en mars dernier où des producteurs et artisans étaient présents. « Cela ne fait aucun doute, l’association ATTM a un rôle à jouer au cœur de cette nouvelle agence car l’attractivité du département passe aussi par la qualité des produits, la richesse de nos produits. Nos deux marques sont étroitement liées » poursuit Isabelle Lottin. Et dès que de nouvelles opportunités se présenteront, l’association fera en sort de mettre en avant ses adhérents qui animent au quotidien le territoire. Ils se retrouveront notamment lors des marchés de producteurs de pays.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian Duchemin vend la Ferme du Val d'Odon
Christian Duchemin passe la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de la Ferme du Val d'Odon,…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité