Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Au National, six animaux, quatre prix pour la Manche

Deux élevages de la Manche ont rempli leur contrat en remportant quatre prix avec six animaux au National qui se déroulait dans la Loire. Un déplacement gagnant marquant la qualité des élevages manchois.

Le Gaec de la Méloquerie et le Gaec de Grosmont ont décroché des plaques au National. Tout comme leur collègue calvadosien, le Gaec de l’Emflo qui remporte également une seconde place. (DR)
Le Gaec de la Méloquerie et le Gaec de Grosmont ont décroché des plaques au National. Tout comme leur collègue calvadosien, le Gaec de l’Emflo qui remporte également une seconde place. (DR)
© SB

Les 7, 8 et 9 juin, deux élevages de la Manche ont représenté le département au National qui s’est déroulé à Saint-Etienne (département de la Loire). En tout, 400 vaches (dont 45 rouges), venues de toute la France, ont concouru. Elles se sont affichées aux côtés de 160 génisses. Jugés par  Damien Lechat (35) et Sylvain Saint-Germain (40), les six animaux de la Manche ont tiré leur épingle du jeu. Le dernier National avait eu lieu en 2013 à Fougères.

Mère et fille primées
Le Gaec de la Méloquerie (Saint-Sauveur-le-Vicomte) et le Gaec de Grosmont (Urville-Nacqueville) ont donc fait un déplacement gagnant avec leurs quatre vaches et deux génisses. En effet, Myrtille de la Mélocrie (Solomon x Shottle) appartenant au Gaec de la Meloquerie a ouvert le bal en décrochant une seconde place de section. Jordanie (Cognac red x Savard red) appartenant au Gaec de Grosmont arrive également en deuxième position. Sa mère, Geisha (Savard Red x Red Devil) termine 3e de sa section.
Lors de la deuxième journée du concours, Futura (Jasper x Roy) du Gaec de la Méloquerie apporte une nouvelle place en arrivant 2e. Quant à Golden (Shottle x Damion) au Gaec de Grosmont, elle se place 6e de sa section.

Un travail d’équipe
C’est une belle aventure pour les éleveurs, partis dès le mardi matin, et rentrés le samedi matin, aidés par des petites mains qui ont su leur apporter leur soutien. Le trajet aura duré pas moins de dix heures, avec un arrêt dans le Maine-et-Loire. Au niveau de l’association manchoise, cette participation est une satisfaction. « Les deux élevages ont su représenter notre département. Ils peuvent être fiers de leurs résultats ». Des résultats encourageants et qui récompensent le travail des éleveurs, déjà mis en avant lors du Régional à Lisieux il y a quelques semaines. Futura avait décroché le sacre de grande championne. Et Jordanie, le titre de championne espoir. Au National, elles décrochent toutes les deux une seconde place. « Les résultats au régional nous ont encouragés à aller voir plus loin. C’était encourageant » assure Gilles Bonissent, un des associés du Gaec de Grosmont. « On est ravi de ce classement » même si la surveillance tout au long des quatre jours a été importante. Mais l’éleveur manchois souligne « la bonne organisation ». Et pour lui, c’était important de se déplacer dans la Loire, département qui avait su être présent lors du National à Cherbourg. Sur le plan génétique, la mère et la fille ont su se démarquer. « C’est une souche qu’on conserve sur l’exploitation. Nous avons eu pendant dix ans, des générations précédentes, arrière, arrière grand-mère. C’est une super grande famille » conclut Gille Bonissent qui espère aller au départemental à Lessay en septembre, et à Paris en février.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
John Deere : le premier 8R sur les routes du pays d’Auge
Les établissement Ruaux ont vendu et livré le premier tracteur John Deere 8R/370 en Normandie. Visite complète au champ.
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
Publicité