Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Autonome en électricité grâce à 603 tuiles solaires

Depuis le 18 février, pas moins 603 tuiles photovoltaïques sont en fonction sur le toit d’un bâtiment du Conseil départemental de l’Orne. Et ce pour la propre consommation de la collectivité.

© SB

Le bâtiment 15, appelé bâtiment du quartier Liautey, du Conseil départemental qui abrite entre autres les fournitures nécessaires au fonctionnement de la collectivité, vient d’être doté de tuiles photovoltaïques. Un investissement qui démontre la volonté du Conseil département de s’inscrire dans une démarche de développement durable. Une volonté de produire sa propre énergie pour une meilleure autonomie. Et comme “la crédibilité des collectivités repose sur l’exemplarité, cela suppose que nous devenions un exemple” annonce Alain Lambert, président du Conseil départemental de l’Orne. Le message est clair. Il faut que cet investissement fonctionne. Les premiers résultats sont encourageants.

603 tuiles solaires
Les travaux ont débuté le 22 septembre dernier par un rehaussement de la toiture par l’entreprise Gon Douin de Rai. Ensuite se sont greffés les 603 tuiles représentant au total 655 m2, intégrés dans la couverture tuile existante, sur les huit pans du bâtiment, orientés sud-ouest. Des travaux conduits par l’entreprise Lamour de Saint-Lô, utilisant des tuiles produites par une entreprise locale, la SCNAsolar basée à Tourouvre.
Le 18 février, l’installation a été mise en service. Et depuis tout est en route, atteignant une production d’électricité supérieure à ce qui était estimé. “Les tuiles doivent produire 87 mégawatt/h annuellement, et sur les trois premiers mois, nous avons d’ores et déjà plus du tiers de la production” souligne Eric Agostini, chef du service bâtiment du Conseil départemental. La production annuelle correspond à la con-sommation électrique moyenne annuelle de quatre pavillons de 150 m2, chauffés à l’électricité.

Une installation pilote
Le photovoltaïque n’est pas une innovation en soi. Mais en installer pour sa propre consommation reste novateur. Cette installation pilote va “garantir une plus grande autonomie énergétique” avance Alain Lambert. La production estimée à 87 mégawatt/h par an, est entièrement destinée à l’autoconsommation du site de l’hôtel du département. Elle
prévoit une consommation annuelle totale au quartier Lyautey de 1 500 Mwh, ce qui représente une autoproduction en électricité de 6 % . L’énergie produite par les tuiles solaires alimente aussi les bornes de recharge des véhicules électriques installées au quartier Lyautey.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fermer les abattoirs, c’est tuer les éleveurs
Dimanche 7 juin 2020, le préfet de la Manche a pris la décision de fermer le dernier abattoir de la Manche, à Saint-Hilaire-du-…
MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
Le soja normand prend de l’ampleur
En 2019, la Région lance un appel à projets pour son plan protéines végétales. Le Soja made in Normandie (SMN), alliant, entre…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Maltot exauce le vœu de la ruralité
Maltot, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est son château, sa MFR et son Bœuf en fête. La commune compte 1 095 habitants, se…
Publicité