Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

PMTVA
Avant le 31 octobre

La procédure d’échange de droits à prime (PMTVA) et de droits à produire (quotas laitiers) au titre de la campagne 2008 (PMTVA) et 2008/2009 (lait) est reconduite.

La procédure PMTVA concerne en priorité les exploitants agricoles mixtes (production laitière et production de viande bovine) et, dans une moindre priorité, les exploitants spécialisés désirant se reconvertir  totalement dans l’une des deux productions : abandon de la production laitière pour l’élevage de bovins allaitants ou abandon de l’élevage de bovins allaitants pour la production laitière. Les échanges partiels sont exclus de cette procédure.
La procédure de demande d’échange ne concerne que les producteurs disposant de droits sur la campagne ouverte (détenteurs de quotas laitiers sur la campagne 2008/2009 et détenteurs de droits PMTVA définitifs au titre de l’année 2008) sollicitant un échange avec effet sur la campagne suivante.
Les détenteurs de droits PMTVA désirant se spécialiser en production laitière doivent être en mesure de céder leurs droits à la réserve.
Les producteurs de lait désirant se spécialiser en production de viande doivent avoir produit ou commercialisé du lait ou des produits laitiers sur la campagne 2008/2009. Les producteurs en ventes directes et en livraisons sont tenus d’échanger les deux quantités. Par ailleurs, les producteurs qui demandent le bénéfice de l’indemnité à l’abandon total ou partiel d’activité laitière sont exclus de la procédure d’échange.

La procédure de spécialisation ou de reconversion est définitive et irrévocable
Un producteur ayant déjà bénéficié de la procédure ne peut plus y être admis.  La DDAF attire l’attention des producteurs de vaches allaitantes souhaitant échanger leurs droits contre des quotas laitiers que cet échange ne s’accompagnera d’aucune attribution ni de revalorisation de DPU.
L’équivalence sera de 5 550 litres (+/- 10%) de lait obtenu pour un droit PMTVA cédé. L’accès à la procédure d’échange est conditionnée par les quantités de droits totaux (quotas laitiers et droits PMTVA) proposés à l’échange.
Les producteurs intéressés doivent adresser leur demande à la DDAF sur papier libre et selon le modèle téléchargeable ci-dessous, avant le 31 octobre 2008

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité