Aller au contenu principal

Machinisme
B-GNR : le bilan carburant de l’exploitation

Pour économiser du carburant, de nombreux automobilistes font attention aux déplacements, “covoiturent”, conduisent plus économiquement et s’orientent vers des voitures plus sobres. Sur une année, le résultat de cette évolution de comportement s’est traduit par une baisse de plus de 2,5 % de la consommation de carburant en France.

Même s’il semble, au premier abord, plus complexe de baisser significativement la consommation de GNR dans les exploitations agricoles, il y a des marges de manœuvre qui ne doivent pas être négligées. Intéressées par l’amélioration du revenu des exploitants agricoles, les Chambres d’agriculture aident, depuis de nombreuses années, les agriculteurs qui le souhaitent à économiser l’énergie. Avec le banc d’essai de l’association AILE, l’appui des CUMA, des GVA et des ETA, près de 1 500 tracteurs ont été testés en Normandie, avec à la clé des conseils personnalisés pour consommer moins de carburant. Une centaine de salariés agricoles et d’agriculteurs s’est formée à la conduite économique. Pour être plus efficace en matière d’économie de carburant, la Chambre d’agriculture de la Manche propose un nouvel outil : B-GNR : le bilan carburant de l’exploitation.

Outil en ligne

Avec B-GNR, vous disposez d’un outil en ligne qui permet de repérer les pistes prioritaires pour économiser du carburant sur votre exploitation agricole. B-GNR est particulièrement adapté aux exploitations d'élevage.Pour une vingtaine de critères (moyens de traction, travail du sol, conduite des prairies, parcellaire…), il suffit de rentrer quelques données de l’exploitation et de cocher les réponses les plus appropriées à sa situation.Pour chaque critère, B-GNR apporte un commentaire et positionne votre exploitation sur une échelle de consommation énergétique. Le graphisme de l’échelle s'inspire des classifications qui sont affichées sur les appareils électroménagers ou les habitations.

Un visuel connu

La performance énergétique s'inscrit dans 7 classes caractérisées par une lettre et une couleur. La meilleure performance correspond à la lettre A et au “vert foncé”. A l'inverse, la lettre G et le “rouge” sont le signe d'une consommation élevée.Les critères que B-GNR classe E, F ou G sont, au final, les domaines prioritaires à travailler pour économiser du carburant.

A vous de tester

Un extrait de B-GNR est accessible sur www.manche. chambagri.fr (Rubrique “Outils en ligne”). Cette version simplifiée étudie 6 critères. Pour commencer votre bilan, cliquez sur le lien B-GNR. Il suffit ensuite de saisir votre adresse “e-mail” et un mot de passe de votre choix. Le premier onglet vous invite à remplir quelques caractéristiques de votre exploitation. Après validation, vous passez automatiquement à l’onglet suivant et ainsi de suite.Dès que vous validez les réponses de chaque onglet, B-GNR affiche le bilan énergétique correspondant et un commentaire approprié.B-GNR est sauvegardé régulièrement : vous pouvez le remplir ou le compléter au gré de vos disponibilités.


Mettre des mesures en place

Pour vous permettre de réaliser le bilan complet B-GNR et repérer les marges de progrès, la Chambre d’agriculture propose une formation d’une journée. Les domaines prioritaires sont étudiés en détail pour définir les actions potentielles à mettre en place à court ou moyen terme.Ce sera aussi l’occasion d’échanger entre agriculteurs soucieux de limiter la consommation de carburant.Le travail sur les économies de carburant peut remettre en cause certaines habitudes ou façons de travailler, mais il s’accompagne généralement d’un effet bénéfique sur les charges de mécanisation et le temps de travail. A titre d’exemple, la distribution des fourrages avec une mélangeuse peut nécessiter de 2,5 à plus de 8 l de GNR par jour, pour 100 UGB. Les exploitations qui consomment peu sont également celles qui chargent et mélangent le plus rapidement. Au final les meilleures alimentent 150 à 200 UGB à l’heure, contre 50 à 80 UGB à l’heure pour les plus consommatrices de carburant.

B-GNR : en savoir plus

B-GNR a été développé en partenariat avec le SITIC (Systèmes d'Information et Technologies de l'Information et Communication) de la Chambre régionale d’agriculture de Normandie et avec l’appui financier du Conseil général de la Manche et du casDar (compte d’affectation spécial du Développement agricole et rural). Avant son lancement, B-GNR a fait l’objet d’une évaluation positive des 6 experts “énergie” du groupe Chambre d’agriculture de Normandie.

B-GNR : la démarche

B-GNR est la suite logique de plusieurs travaux engagés par la Chambre d’agriculture de la Manche sur les économies d’énergie dans les exploitations agricoles. Dès 2007, plus de 300 suivis de consommation de carburants ont permis d’établir des références pour une trentaine de travaux agricoles et d’autre part de repérer les écarts majeurs et les raisons de ces différences. (Réalisés en partenariat avec l’IREO de Condé sur Vire, la FDCUMA et les entrepreneurs de travaux agricoles).En 2008 et 2009, avec l’appui des GVA, 80 exploitations d’élevage ont réalisé un diagnostic énergétique. Ces diagnostics ont révélé un potentiel moyen d’économie de carburant proche de 20 %. Ce constat a cependant un inconvénient : il n’indique pas les pistes prioritaires que l’exploitant doit mettre en œuvre. B-GNR et la journée de formation qui l’accompagne permettent de faire ressortir les domaines d’action et les solutions prioritaires sur lesquels l’exploitant doit porter ses efforts.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian Duchemin vend la Ferme du Val d'Odon
Christian Duchemin passe la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de la Ferme du Val d'Odon,…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité