Aller au contenu principal
Font Size

Mise à l'herbe précoce
Bénéfique pour les prairies comme pour la production laitière

La mise à l'herbe précoce permet de faire un déprimage qui va par la suite favoriser le tallage et la pousse d'une herbe plus feuillue aux cycles de pâturages suivants. Avec moins de gaines et d'épis et avec une plus grande proportion de feuilles, l’ingestion d’herbe par les vaches laitières sera plus importante.

Il est conseillé de pâturer ras en sortie d’hiver et de sortir les vaches des parcelles lorsque la hauteur d'herbe est de 4.5 cm voire 4 cm.
Il est conseillé de pâturer ras en sortie d’hiver et de sortir les vaches des parcelles lorsque la hauteur d'herbe est de 4.5 cm voire 4 cm.
© DR

L’accès à la lumière est favorisé pour le trèfle blanc, ce qui lui permet de se développer plus rapidement. Le pâturage précoce facilite le pâturage ras et permet d’étaler dans le temps la consommation d’une herbe de qualité avant que les hauteurs d’herbe deviennent trop importantes. A contrario un lâcher trop tardif aura de nombreuses conséquences négatives : gaspillage par piétinement, refus dès le premier cycle de pâturage, manque d’herbe fin juin...
Il est donc conseillé de pâturer ras en sortie d’hiver et de sortir les vaches des parcelles lorsque la hauteur d'herbe est de 4.5 cm voire 4 cm.
Ce pâturage précoce permettra d’éliminer les zones de pousse active pendant l’hiver aux endroits des déjections animales lors du dernier pâturage d’automne. Elles seront éliminées avant quelles ne deviennent trop hautes et refusées par les vaches si elles sont offertes trop tard.

Une production laitière plus importante
Pour preuve de l'efficacité de cette conduite de pâturage, l'essai de l'INRA qui montre qu'en pâturant précocement et “ras” on obtient 20 % de feuilles en plus par rapport à un lot pâturant “haut”. Les vaches consomment donc une herbe plus riche mais aussi en plus grande quantité : 18 % de plus par jour et forcément… produisent plus de lait : + 2 kg de lait par jour, sans compter l'effet bénéfique pour les prochains passages sur cette même parcelle (l'herbe étant plus rase, elle repoussera donc plus feuillue et “plus verte jusqu'au pied”).
Pour ce qui est des vaches, cette transition lente permet à la nouvelle flore du rumen de s'installer progressivement. Veillez cependant à les sortir au début dans l'après midi, lorsqu'elles ont la panse pleine.
La transition alimentaire se fait alors sur plusieurs semaines jusqu’à ce que le stock d’herbe sur les parcelles accessibles aux vaches soit suffisant pour arrêter, éventuellement, la distribution de fourrages conservés. Cette transition longue permet également de limiter les risques de maladies métaboliques comme la “Tétanie d'herbage”.
Le moment de la mise à l’herbe est un compromis entre la portance du sol, les conditions météorologiques et la pousse de l’herbe…
…Alors n’attendez plus, le plus tôt sera le mieux !
Bernard HOUSSIN
Chambre d’Agriculture de la Manche
bhoussin@manche.chambagri.fr
www.manche.chambagri.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Bureau JA 50
" Il y a encore des lignes à faire bouger "
Les JA de la Manche ont élu leur nouveau bureau vendredi 12 juin. A la tête de la structure, Luc Chardine, éleveur laitier en…
L’hétérogénéité des orges se confirme
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Publicité