Aller au contenu principal

Benoît Monnier (responsable Prévention Groupama Centre Manche) : “la circulation des tracteurs et des matériels agricoles évolue régulièrement : informez-vous”

La réglementation concernant la circulation des tracteurs et des matériels agricoles évolue régulièrement et il n’est pas toujours évident d’être bien informé sur les dernières dispositions prises en la matière. Depuis 60 ans, Groupama est engagée dans la prévention et l’accompagnement de ses sociétaires.

Groupama Centre Manche mène, sur son territoire, des réunions prévention sur des thèmes comme le Code de la Route, la réglementation routière agricole, les accidents de la vie courante ou encore le vol et la malveillance. (Bearde Talia)
Groupama Centre Manche mène, sur son territoire, des réunions prévention sur des thèmes comme le Code de la Route, la réglementation routière agricole, les accidents de la vie courante ou encore le vol et la malveillance. (Bearde Talia)
© (Bearde Talia

Groupama Centre Manche, qui regroupe les 5 départements normands, la Sarthe, la Mayenne et l’Eure et Loir- mène sur son territoire de nombreuses actions en la matière.

Qui est à l’initiative de ces réunions d’information ?
Ces réunions sont à l’initiative de nos élus de caisses locales. Nos présidents et leurs conseils d’administration animent la vie locale de leur secteur en proposant ce genre d’intervention.

Quelle est la question récurrente en matière de conduite des engins agricoles ?
A quel âge puis je conduire un tracteur ? Dois-je être exploitant agricole ? Et si mon frère vient m’aider, lui faut-il un permis ? Nous avons beaucoup débattu sur ce sujet et l’on se rend compte que les choses ne sont pas très claires.

Quel est votre message ?
Il n’y a pas de questions bêtes. Nous sommes là pour répondre à tout type de demandes. La réponse que l’on donne ne va pas toujours dans le sens du demandeur, qui la voit comme un frein, une entrave à ses habitudes. Quand on explique qu’un jeune de 16 ans, sous conditions, ne peut pas conduire tel ou tel engin en référence au Code de la Route, au Code du Travail ou au Code Social… ce n’est pas évident. Même problématique avec les retraités agricoles qui doivent disposer d’un permis de catégorie B pour conduire un tracteur dans certaines conditions. Depuis mars 2012 et l’entrée en vigueur d’un texte de loi, la chose est plus claire à leur niveau.

Dans vos interventions, vous misez plus sur la peur de l’accident que du gendarme, pourquoi ?
Les forces de l’ordre verbalisent des écarts flagrants à la législation. En cas d’accident, l’enquête est plus pointue. On le constate de plus en plus. Si au moment des faits, le conducteur n’est pas titulaire du bon permis ou ne répond pas à l’exonération de permis, l’assureur peut ne pas répondre des conséquences du sinistre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité