Aller au contenu principal

Fertilisation azotée
Besoins unitaires des nouvelles variétés de blé tendre

L’estimation du besoin en azote dans la méthode du bilan prévisionnel, repose sur la prise en compte du besoin unitaire en azote (ou coefficient “b”) qui dépend de la variété. Les essais conduits en 2009 par Arvalis, permettent de proposer des valeurs de coefficient b pour chaque nouvelle variété inscrite au catalogue français.

La définition de la dose d’azote par la méthode du bilan (décrite ci-contre) passe notamment par l’estimation de l’absorption d’azote par la plante. Cette estimation des besoins est égale à l’objectif de rendement multiplié par le besoin unitaire “b” (en kg d’azote par quintal). Ce coefficient est calculé pour atteindre l’optimum de fertilisation azotée, sans excès ni carence pour le rendement. Pour le blé tendre, ce coefficient applicable quel que soit le potentiel de la parcelle, est de 3 kg d’azote / quintal de blé produit en moyenne. Cependant, cette valeur peut varier entre variétés, de 2,8 à 3,2 kg N/q, voire 3,5 kg N/q pour les blés améliorants, peu cultivés dans la région cependant (voir tableau).

Utiliser le bon coefficient un enjeu non négligeable
Pour un potentiel de rendement de 90 q/ha par exemple, une variété avec un “b” de 3,2 kg N/q par rapport à une variété dont le “b” serait de 3 kg N/kg, nécessite d’augmenter la dose totale d’azote apportée de près de 20 u par rapport à cette dernière. Si cela coûte un peu plus cher en intrant, l’investissement vaut la peine. En effet, sous fertiliser de 20 u revient à risquer de perdre 1 à 2 q/ha en moyenne et - 0,3 à - 0,4 % de protéines, à pratique de fractionnement identique.
A l’inverse, une variété avec un coefficient b de 2,8 kg N/ha permet de réduire la fertilisation de 15-20 u selon le potentiel de rendement, par rapport à une variété ayant un coefficient de 3 kg N/ha.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Patrice Gauquelin, président d’EDT Normandie
“ L’enfumage du plan de relance ”
Patrice Gauquelin, président d’EDT Normandie qui fédère 170 ETA (Entreprise de Travaux Agricoles) au plan régional, est très…
MANIFESTATION FDSEA 50 JA 50 JANVIER 2021
Une mobilisation active devant les grilles de la préfecture
Le 19 janvier, les adhérents de la FDSEA et des JA de la Manche étaient appelés à se mobiliser devant la préfecture pour dénoncer…
Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14)
La boucherie Mesnil en plein rush
La découpe bat son plein à la boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14), où la période des fêtes a été synonyme de nombreuses…
Publicité