Aller au contenu principal

Culture
Bien choisir sa chaux, rentabiliser ses engrais

Le cours élevé des engrais oblige à optimiser leur utilisation.

Pour un apport d'engrais minéral de 150 unités d'azote, seules 82 unités sont efficaces dans un sol à pH 5 alors que les 150 unités sont assimilables à pH 6,5. Au coût actuel de l'azote (base ammonitrate), le gain atteint 82 euros. Un sol bien chaulé fonctionne bien et les éléments fertilisants sont plus assimilables par les plantes. Pour assurer un bon état calcique du sol, le choix de l'amendement est déterminant.

Choisir selon l'urgence de redressement
L'analyse de terre est un bon indicateur de l'état d'acidité du sol.
Si le pH est inférieur à 5,5, l'aluminium contenu dans le sol devient soluble. Il est toxique pour la plante. Le rendement est pénalisé. Le chaulage est urgent. Il faut choisir des produits à action rapide tels que la chaux vive ou le calcaire pulvérisé.
En général, l'objectif est d'atteindre au moins 80 % du taux de saturation de la capacité d'échange cationique (voir analyse). Les sols les plus sensibles à l'acidité sont les limons battants, d'autant plus qu'ils sont pauvres en matière organique (moins de 2 %). Lorsque le taux de saturation est supérieur à 80 % (pH d'environ 6,2), un apport régulier de carbonate suffit : 1 tonne/ha de carbonate 54 % CaO tous les 2 ans par exemple.

Choisir selon l'efficacité du produit
Si l'amendement cuit a une action immédiate, ce n'est pas le cas de tous les amendements crus. La qualité d'un amendement cru s'apprécie en fonction de sa valeur neutralisante et sa rapidité d'action :
- la valeur neutralisante exprime la capacité potentielle d'un amendement basique à neutraliser l'acidité du sol. Elle est fonction des teneurs en CaO et MgO. Elle permet de calculer la dose à apporter à l'hectare. C'est aussi la base pour comparer les prix des produits. Si un amendement a une valeur neutralisante de 92, on a 920 unités
efficaces par tonne. Si cet amendement vaut 135 euro/tonne
alors le coût de l'unité est de 0,15 euro par unité neutralisante (135 : 920) ;
- la rapidité d'action dépend de la solubilité carbonique et de la finesse de mouture du produit. Plus le produit est fin, plus il est en contact avec le sol et donc agit rapidement. Pour un carbonate pulvérisé ou broyé, la solubilité carbonique exprime la vitesse d'action. Pour une roche concassée, on parle de dureté de la roche. La roche est tendre au-delà de 25 % de solubilité carbonique. Le tableau 1 donne les critères pour juger de la rapidité d'action d'un amendement cru.

Choisir selon le coût de l'unité neutralisante
Le tableau 2 indique les coûts approximatifs des amendements basiques selon leur valeur neutralisante. Les calcaires grossiers issus des carrières peuvent avoir des valeurs neutralisantes correctes mais une action très lente. Leur rentabilité dépend de la quantité nécessaire à apporter et du coût du transport.
Dans les amendements qui combinent chaux et engrais phospho-potassique, veillez à vérifier l'efficacité et la teneur en CaO.

Laëtitia CHEGARD
chambre d’agriculture
de la manche
lchegard@manche.chambagri.fr
www.manche.chambagri.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Sébastien Macé, agriculteur dans la vallée de la Sienne
Parole d’installé, 25 ans après : " Le moral n’y est plus "
Installé en 1995, Sébastien Macé, agriculteur à Heugueville-sur-Sienne (50) avait fait l’objet d’une rubrique Parole d’installé…
Gaec de la Fosse Louvière 61
Il suffirait de quelques dizaines de centimes par kg de carcasse
La filière viande bovine est en plein marasme. Témoignage sous la stabulation de Fabienne et Bertrand, à St-Gervais-du-Perron…
Stabulation - Brûler le béton
VIDEO. Ils brûlent le béton pour éviter les glissades
A Hermival-les-Vaux (14), Florian Fernagut fait appel pour la troisième fois à l’entreprise morbihannaise Tounet pour le décapage…
Denise et Georges Angot - Sées (61)
Chez les Angot : « Noël, c’est mon rayon de soleil »
Denise et Georges Angot habitent à Sées (61). À 79 et 84 ans, ils vont fêter Noël avec leurs deux filles et leurs maris. Si les…
De la gendarmerie à la bergerie
De la gendarmerie à la bergerie
Depuis deux ans, Christophe Salmon travaille à la bergerie de la ferme de Grégoire de Mathan, à Longvillers dans le Calvados.…
Boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14)
La boucherie Mesnil en plein rush
La découpe bat son plein à la boucherie Mesnil de Villers-Bocage (14), où la période des fêtes a été synonyme de nombreuses…
Publicité