Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Céréales
Bien maîtriser son semis

La profondeur de semis des céréales ne devra pas dépasser 2 cm.
La profondeur de semis des céréales ne devra pas dépasser 2 cm.
© DR

Densité de semis
La densité de semis se raisonne en fonction de la date de semis, du type de sol et des conditions de semis. L’objectif est d’atteindre 200 pieds/m² à la sortie d’hiver pour les semis précoces et 220 à 250 pieds/m² pour les tardifs.
Augmenter considérablement la densité de semis n'améliore pas le rendement. Les densités élevées conduisent régulièrement à de la verse physiologique, et favorisent le développement des maladies foliaires.

Conditions de semis
Semer dans des terres bien ressuyées et ne pas “forcer” le semis si le sol est encore humide.
Les semis faits dans de mauvaises conditions engendrent de fortes pertes de grains et impactent directement sur le rendement. En 2008, les semis ont été difficiles et souvent très tardifs mais les agriculteurs ayant attendu les bonnes conditions climatiques pour semer (décembre) se sont trouvés dans de meilleurs conditions et ont obtenu de meilleur rendement que ceux qui ont semé début novembre dans de mauvaises conditions.
De plus des semis tardifs
limitent le développement des adventices et des maladies, des économies d’herbicides et de fongicides pourront alors être envisagées.

Profondeur de semis
Plus le semis est superficiel et plus le blé est vigoureux. La profondeur de semis des céréales ne devra pas dépasser 2 cm. Au-delà les pertes à la levée seront importantes.
Les semis profonds empêchent le tallage et engendrent des pieds plus sensibles aux gels, les peuplements épis seront donc plus faibles et les rendements directement impactés. Limiter la pression sur les éléments semeurs pour réaliser un semis superficiel.

Régler la quantité de semis
Une fois la densité de semis déterminée (nbr de grains par hectare), il est important de calculer la quantité de graines à semer (kg de semences/ha). Cette valeur sera différente d’une variété à l’autre et d’une année sur l’autre en fonction du Poids de Mille Grains (PMG) de la variété choisis.             Dose de semis =             nbre grains/m² x PMG / 100
Pour adapter la dose de semis à la parcelle et à la culture choisie, le réglage du semoir est indispensable.
Une erreur de densité de semis risque de vous faire semer trop clair ou au contraire trop dru (coûts supplémentaires et risques de maladies plus importants).

Surveiller les limaces
Les jeunes semis peuvent être très sensibles aux limaces. Certains précédents sont plus favorables au développement des limaces, le colza notamment.
Il convient donc de surveiller les attaques de limaces après le semis des céréales d'automne et particulièrement le triticale. La surveillance des limaces peut se faire par un simple tuile poser dans la parcelle. Dès les premières captures, intervenez.
Paul VITTECOCQ 
Chambre d'Agriculture de la Manche
pvittecocq@manche.chambagri.fr
www.manche.chambagri.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

ELISE HEBERT
« Si je n’essaie pas, je serai déçue »
Anxieuse, mais bosseuse, Élise Hébert, 22 ans, est salariée de l’entreprise de travaux agricoles Vandecandelaère, à Saint-Manvieu…
MARC BUON ET SA FILLE JULIE
Marc revit et fait sa rééducation en allant voir ses vaches
Agriculteur à Loucelles, ancien président de la FDSEA du Calvados et ancien vice-président de la Safer Normandie, Marc Buon est…
Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
John Deere : le premier 8R sur les routes du pays d’Auge
Les établissement Ruaux ont vendu et livré le premier tracteur John Deere 8R/370 en Normandie. Visite complète au champ.
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Publicité