Aller au contenu principal

Saint-Germain-de-Tallevende (14)
Bois énergie : allumer le feu

Lorsqu’il s’est installé à Saint-Germain-de-Tallevende (14), Lionel Gallier a investi dans les haies. L’agriculteur a ainsi replanté 1 kilomètre, en 2000. Mais, il n’a acquis une chaudière à bois déchiqueté qu’en 2007.

© VM

Dans son projet d’installation, la haie apparaît comme un véritable investissement pour Lionel Gallier. “A travers la bûche, on utilise la haie comme énergie depuis toujours. A mon installation, j’ai d’abord pensé à mon besoin de piquets de clôture. J’avais peu de châtaigniers”, explique l’agriculteur. Sur sa ferme herbagère d’une soixantaine d’hectares, il a replanté un total de deux kilomètres. Autres motivations de l’agriculteur : la protection des sols contre l’érosion et l’apport de matière organique. “C’est une question de biodiversité. Avec les haies, les campagnols peuvent, par exemple, se percher. Mes animaux trouvent aussi un abri dans les champs”, justifie Lionel Gallier.

Un potentiel à commercialiser
Finalement, l’éleveur a attendu 2007 avant de s’intéresser au bois déchiqueté. Il a profité d’un achat groupé de chaudière avec le GRAB. L’installation remplace notamment le gourmand chauffe-eau électrique de la salle de traite. L’exploitation a également chiffré sa ressource. Un plan de gestion des haies a été réalisé avec la Chambre d’agriculture. Résultat : le potentiel de production atteint 140 m3 par an. Dans le même temps, la consommation de la ferme se limite à 70 m3. Le potentiel de commercialisation de copeaux atteint donc 70 m3. Cette capacité peut intéresser les collectivités locales (lire sous-papier). “L’exploitation compte 9 kilomètres de haie sur 60 hectares. Cela représente 600 mètres de haie à gérer par an sur 15 ans. Le potentiel de production existe, mais il est parfois sous-estimé dans les fermes”, estime Eddy Cléran de la Chambre d’agriculture.

Quel prix de vente
Reste à définir le prix de vente. Le coût de production varie entre 50 et 65 € la tonne livrée. Dans ces chiffres, les avantages agro-environnementaux et d’abris pour les animaux ne sont pas comptabilisés. Il s’agit pourtant des principales motivations de Lionel Gallier lorsqu’il a replanté. “Et le temps passé n’est pas trop contraignant. C’est réparti sur une année. Je m’occupe de la haie dans les moments creux”.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Publicité