Aller au contenu principal

Musique et territoire
Bouge ton Bessin : un festival en puissance dans le Calvados

L’association organise son édition numéro 3, à Creully-sur-Seulles, vendredi 9 et samedi 10 juin 2023. Avec la nouvelle formule, qui se déroule pour la première fois sur deux jours, Bouge ton Bessin espère 3 000 personnes par jour.

L’association Bouge ton Bessin met en place une programmation éclectique, pour faire venir les adultes et les enfants.
© DR

On peut dire que la mayonnaise musicale de Bouge ton Bessin est en train de prendre. Après une première édition confidentielle en 2019, une deuxième qui l’était un peu moins en 2022, la troisième version du rendez-vous prend une autre dimension en 2023. Les organisateurs annoncent dix concerts pendant deux jours, vendredi 9 et samedi 10 juin 2023, à quelques mètres du château de Creully-sur-Seulles.

A l’origine, des parents d’élèves de Moulins-en-Bessin

Le rendez-vous prend naissance au sein de l’association des parents d’élèves de Moulins-en-Bessin. « Nous avons monté un spectacle en 2019, pour créer un événement culturel chez nous », rapporte Nicolas Jean, ancien de l’association. Le pari est gagné, les enfants grandissent, l’envie reste : « on a créé Bouge ton Bessin ». En 2020 et 2021, le covid met le rendez-vous en stand-by. En 2022, les organisateurs planifient cinq groupes. « On a eu 1 500 spectateurs à Moulins-en-Bessin. » Alors, pour la troisième édition, Xavier Giguet (président), Morgan Bastide (président adjoint), Antoine Bedouin (secrétaire), Nicolas Jean (secrétaire adjoint) et Damien Derouet (trésorier) mettent la gomme. Le festival se déroule sur deux jours, dix groupes sont à l’affiche.

Trouver l'alchimie entre la musique et le budget

Pour la nouvelle formule, le festival déménage à Creully-sur-Seulles, pour coller à l’identité géographique du château. Les organisateurs restent sur le même créneau : « apporter la culture dans le territoire au plus grand nombre. On a choisi des musiques éclectiques pour viser un public large : du rap, de l’électro, du hip-hop, du rock de la chanson française et des musiques du monde. Et Olifan, un spectacle pour les enfants, pour faire venir les familles ». La programmation cherche l’équilibre entre les choix musicaux et l’arbitrage budgétaire. « On a des groupes locaux et nationaux. » Et surtout, un budget « multiplié par sept ».

Besoin de 120 bénévoles

Bouge ton Bessin fait appel à un prestataire pour tout ce qui touche à l’organisation scénique. Pour le reste, « la sécurité, la circulation, les éclairages, les décors, le groupe électrogène, c’est nous. C’est de l’huile de coude et des palettes ». Une semaine de montage est prévue dans le calendrier. Et une journée pour le démontage. La restauration et la buvette seront assurées par les bénévoles sur place. Nicolas Jean annonce « saucisses frites, du pain de la boulangerie de Creully, du jus de pomme de la cueillette du Grand Parc à Coulombs, des boissons en partenariat avec V&B à Bayeux. La Coopérative de Creully nous prête des caisses de pommes pour les décors, un agriculteur du coin nous aide pour la logistique ». La commune et la communauté de communes Seulles terre et mer, entre autres, sont en appui financier. « L’édition est financée indépendamment des entrées grâce aux partenariats et aux subventions. » Pour assurer le bon déroulement de l’opération, Bouge ton Bessin compte sur 120 bénévoles. « On a presque le compte », avance Nicolas Jean. Mais si certains se sentent l’âme d’aider, « nous ne serons pas de trop » avec des recrues en plus. Alors, pour que la quatrième édition voie le jour, bouge ton boule pour ton Bessin.

Programmation
Vendredi 09 juin : Marcus & Cookiemonkey, à 18 h 30 ; Kinkeliba, à 20 h ; La Caravane passe, à 21 h 30 ; Eighty, à 23 h 30.
Samedi 10 juin : Olifan, à 17 h ; Clara Lionza, à 18 h 30 ; Les yeux dla tête, à 20 h ; Ezpz, à 22 h ; La Gallera social club, à 00 h
Tarifs : 12 €/jour/personne ; 20 € pass deux jours ; gratuit pour les enfants de moins de 10 ans sur justificatif à l’entrée. Informations sur :
www.bougetonbessin.fr

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

La SCA normande mise à l’arrêt forcé par les agriculteurs à Lisieux
Lundi 29 janvier 2024, sous l’impulsion de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs, la profession s’est mobilisée pour bloquer la SCA…
Lucie Lesieur, heureuse éleveuse de Salers
À Rônai, dans l'Orne en Normandie, Lucie Lesieur s'épanouit enfin à la ferme. Après une formation en commerce, elle décide, alors…
[NEWS DU SALON] Grande championne, Hamada renouvelle l'exploit
Et un, et deux victoires à Paris pour Hamada, une Normande, jugée exceptionnelle par le juge, Charles Delalande le jour du…
[LES GAGNANTS DU JOUR] Race Blanc bleu : deux éleveurs normands se démarquent
Jeudi 29 février 2024, le concours général agricole de race Blanc bleu s'est déroulé sur le ring de présentation du hall 1 du…
[EN VIDEO] La Normande devient la star du Salon international de l'agriculture 2024
Sur les billets d'entrée, ou encore sur les affiches, dans le métro, la Normande sera à l'honneur pour la 60e édition du Salon…
Dans le Calvados, Elisabeth Borne remet les pieds sur terre
Jeudi 8 février 2024, l'ex Première ministre a visité le Gaec Pupin à Maizet dans le Calvados. Elisabeth Borne, désormais simple…
Publicité