Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Elevage
Bovins Croissance : baisser l´âge au premier vêlage ?

Après avoir travaillé le volet génétique, Bovins Croissance se penche sur l´âge au premier vêlage.

L´assemblée générale de Bovins Croissance s´est tenue le 17 janvier dernier chez Jean-Luc et Frédérique Costil à Bény-sur-Mer, éleveurs de Charolais.
Un élevage primé "Sabot de bronze" (challenge co-organisé par Bovins Croissance et Réussir Bovins Viande) et "qui affiche un très fort potentiel génétique" juge Olivier Leray.

Depuis 10 ans en contrôle
de performances
Adhérente à l´association depuis 10 ans, l´Earl Costil est passée de 79 % de vêlages faciles (SA + AF) en 1996 à 95 % en 2005. Grâce aux efforts de l´éleveur appuyés par les données du contrôle de performances, le poids à 210 jours a augmenté de 43 kg pour les mâles et 49 kg pour les femelles pour atteindre respectivement 307 et 295 kg.
Plus de génétique (30 % d´insémination artificielle), une meilleure technicité et une alimentation mieux maîtrisée (...), l´ISEVR 2004 (index sevrage) pointe à 105,1 (98,2 en moyenne nationale) et l´IVMAT (index valeur maternelle) à 104,3 (98,3 en moyenne nationale).
Autre paramètre : l´IVV (Intervalle Vêlage/Vêlage). Il a baissé de 38 jours en 10 ans. Ce qui représente un gain de 2 800 e. Si on y ajoute celui réalisé par l´augmentation du PAT (Poids Age Type) estimé à 3 900 e, la productivité s´est améliorée de 195 e/veau de 1996 à 2005.

Dorloter les génisses
De bonnes performances donc à l´Earl Costil que Bovins Croissance souhaite démultiplier à l´ensemble de ses 175 adhérents (+ 11 % par rapport à 2004). Voie de progrès : l´âge des génisses au premier vêlage. "Il y a de l´argent à gagner sur ce critère" précise Olivier Leray. Objectif : 24 ou 30 mois plutôt que 36.
Pour le vêlage 24 mois, les intérêts sont multiples : accélération du progrès génétique, diminution du temps de travail, gestion du chargement, économie. Quelques limites cependant : conduite d´élevage très pointue, adaptation des animaux (capacité génétique), besoin d´outils de travail de qualité (bâtiment, distribution) et poursuite de la croissance après vêlage. Le vêlage 30 mois présente aussi ses intérêts (dont la souplesse de conduite) et ses limites (notamment une vérification permanente des objectifs : ni trop vite, ni trop lent). "Le choix doit prendre en compte les objectifs de chaque éleveur, résume Olivier Leray. Il faut vérifier que les objectifs sont atteints (taux de réforme et âge moyen au vêlage des primipares) et mettre en oeuvre les moyens nécessaires. Peser les génisses, c´est un outil pour valider et anticiper les différentes phases d´élevage!"
Th. Guillemot

24 ou 30 mois : conditions de mise en oeuvre
Vêlage 24 mois :
- non systématique (capacité génétique),
- recours à l´insémination artificielle recommandé,
- pâturage tournant,
- suivi de croissance nécessaire
Vêlage 30 mois :
- 2 périodes de vêlage,
- recours à l´insémination artificielle recommandé,
- pâturage tournant,
- suivi de croissance régulier.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
« C’est inadmissible que l’on n’arrive pas à être reçu par les ministres de l’Agriculture et des Finances »
Au moment où la filière vitivinicole cherche à négocier des aides avec le gouvernement pour sa survie, la filière cidricole…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Accepter un peu d’inflation alimentaire
« Nous sommes des besogneux. On nous demande de la montée en gamme et du local avec de plus en plus de contraintes et nous…
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
En attendant les JO, Éric Delaunay tire les corvidés
Dans le département, la pression corvidés se fait sentir. Pour y remédier, le tir est autorisé, même en période de confinement. À…
Publicité