Aller au contenu principal

Groupement de producteurs
Bras de fer avec Lactalis

La négociation entre Lactalis et les groupements de producteurs, se déroulant récemment à Paris, auxquels étaient associés ceux de Basse-Normandie, est au point mort, avec une sérieuse tendance à virer au bras de fer. Lactalis campe sur ses positions, ses dirigeants refusent la signature tripartite « producteur-Lactalis-Groupement de producteurs » sur les contrats.

Hervé Mauduit (à gauche), Sébastien Amand (au centre) et Jean Morel, “nous sommes unis, non pas pour combattre Lactalis mais pour organiser un partenariat gagnant/gagnant où les groupements de producteurs ont toute leur place.
Hervé Mauduit (à gauche), Sébastien Amand (au centre) et Jean Morel, “nous sommes unis, non pas pour combattre Lactalis mais pour organiser un partenariat gagnant/gagnant où les groupements de producteurs ont toute leur place.
© ec

Vendredi, à Saint-Lô, les trois présidents de groupements de producteurs Lactalis, Sébastien Amand (Bocage Normand), Jean Morel (Isigny) et Hervé Mauduit (Lanquetôt les Veys), sans oublier celui présidé par Fabienne Férey (Nestlé 14) ont tapé du poing sur la table. « Nous sommes dans l’impasse face à la future version (la seconde) du contrat Lactalis, que les producteurs devraient recevoir prochainement ». Principal point de désaccord, le refus par le groupe industriel laitier d’officialiser les quatre groupements normands dans le fameux contrat, « une tendance que l’on rencontre aussi au niveau national ». Quand au contrat, précisent les présidents de groupements « rien ne presse de signer. Mais Lactalis voudrait tout gérer et notamment les volumes, sans intermédiaire ».  La mayonnaise Lactalis semble avoir du mal à prendre sur le terrain, « 5% seulement de producteurs ont accepté de signer ».

La suite dans votre prochaine édition

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Six installations plutôt qu'un (des) agrandissement(s) en Normandie
Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d'une opération foncière inédite…
Les organisateurs ont présenté l'affiche officielle et le programme, lundi 25 mars 2024 à Lisieux.
La foire de Lisieux de retour ce week-end du 6 et 7 avril 2024
Habituellement organisée début mai, la Foire de Lisieux revient dès le 6 et 7 avril 2024 pour cette nouvelle édition. Au…
GAGNEZ 2 PLACES POUR LE MATCH SMC - LAVAL
Jeu concours pour aller encourager votre club normand au stade d'Ornano !
Nicolas Legentil était l'hôte d'une porte ouverte allaitante, jeudi 14 mars, à Brémoy. Il a fait visiter son exploitation aux 250 invités.
[EN IMAGES] Taurillons : le Gaec Legentil expose son savoir-faire dans le Calvados
Jeudi 14 mars 2024, le Gaec Legentil a accueilli plus de 250 personnes sur son exploitation, à Brémoy, dans le Calvados, pour une…
Hervé Morin, président de la Région Normandie et Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture, ont été accueillis chez Romain Madeleine, éleveur à Le Molay-Littry pour présenter le plan "reconquête de l'élevage allaitant", en présence de Nicolas Dumesnil (tout à gauche), président d'Interbev Normandie, et en présence du maire, Guillaume Bertier (au micro).
La Normandie à la reconquête de l'élevage bovin
C'est sur l'exploitation de Romain Madeleine, éleveur installé à Le Molay-Littry (Calvados) que la Région Normandie a lancé son…
Le nouveau bureau de la FNPL (Fédération nationale des producteurs de lait) a été élu. Il est présidé par Yohann Barbe, producteur dans les Vosges.
Ludovic Blin et Benoit Gavelle, deux Normands dans le bureau de la FNPL
Depuis le 9 avril 2024, en succédant à Thierry Roquefeuil, Yohann Barbe devient le nouveau président de la FNPL (Fédération…
Publicité