Aller au contenu principal

Groupement de producteurs
Bras de fer avec Lactalis

La négociation entre Lactalis et les groupements de producteurs, se déroulant récemment à Paris, auxquels étaient associés ceux de Basse-Normandie, est au point mort, avec une sérieuse tendance à virer au bras de fer. Lactalis campe sur ses positions, ses dirigeants refusent la signature tripartite « producteur-Lactalis-Groupement de producteurs » sur les contrats.

Hervé Mauduit (à gauche), Sébastien Amand (au centre) et Jean Morel, “nous sommes unis, non pas pour combattre Lactalis mais pour organiser un partenariat gagnant/gagnant où les groupements de producteurs ont toute leur place.
Hervé Mauduit (à gauche), Sébastien Amand (au centre) et Jean Morel, “nous sommes unis, non pas pour combattre Lactalis mais pour organiser un partenariat gagnant/gagnant où les groupements de producteurs ont toute leur place.
© ec

Vendredi, à Saint-Lô, les trois présidents de groupements de producteurs Lactalis, Sébastien Amand (Bocage Normand), Jean Morel (Isigny) et Hervé Mauduit (Lanquetôt les Veys), sans oublier celui présidé par Fabienne Férey (Nestlé 14) ont tapé du poing sur la table. « Nous sommes dans l’impasse face à la future version (la seconde) du contrat Lactalis, que les producteurs devraient recevoir prochainement ». Principal point de désaccord, le refus par le groupe industriel laitier d’officialiser les quatre groupements normands dans le fameux contrat, « une tendance que l’on rencontre aussi au niveau national ». Quand au contrat, précisent les présidents de groupements « rien ne presse de signer. Mais Lactalis voudrait tout gérer et notamment les volumes, sans intermédiaire ».  La mayonnaise Lactalis semble avoir du mal à prendre sur le terrain, « 5% seulement de producteurs ont accepté de signer ».

La suite dans votre prochaine édition

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité