Aller au contenu principal

BRICQUEBEC - OCTOBRE 2007

Lundi 29 octobre Par une matinée pluvieuse, ce marché a connu une bonne fréquentation avec la présence des déballeurs habituels. Dans le secteur animalier 34 sujets étaient présentés dont 27 ovins et 7 porcelets. Cours identiques au marché précédent. Ovins : Agneaux de lait au kg bons 5,00 à 5,10 e, dans les 18 kg 5,20 e, Brebis de réforme : jeunes de 25 à 45 e, vieilles de 10 à 20, bonnes 50 e, Béliers de réforme : vieux de 50,00 à 70,00, jeunes de 80 à 100 e. Porcelets : de 78 à 83 e selon grosseur. Lundi 22 octobre Par une fraîche matinée d’automne, ce marché a connu une bonne fréquentation avec la présence des déballeurs habituels. Dans le secteur animalier 41 sujets étaient présentés dont 33 ovins et 8 porcelets. Cours sensiblement identiques au marché précédent. Ovins : Agneaux de lait au kg bons 5,00 à 5,10 e, dans les 18 kg 5,20 e, Brebis de réforme : jeunes de 25 à 45 e, vieilles de 10 à 20, bonnes 50 e, Béliers de réforme : vieux de 50,00 à 70,00, jeunes de 80 à 100 e. Porcelets : de 78 à 83 e selon grosseur. Lundi 15 octobre Par une matinée sous la grisaille, ce marché d’automne a connu une bonne fréquentation avec la présence des déballeurs habituels. Dans le secteur animalier 64 sujets étaient présentés dont 57 ovins et 7 porcelets. Cours identiques au marché précédent. Ovins : Agneaux de lait au kg bons 5,00 à 5,30 e, dans les 18 kg 5,50 e, Brebis de réforme : jeunes de 25 à 45 e, vieilles de 10 à 20, bonnes 50 e, Béliers de réforme : vieux de 50,00 à 70,00, jeunes de 80 à 100 e. Porcelets : de 79 à 82 e selon grosseur. Lundi 8 octobre Par une matinée ensoleillée, ce marché d’automne a connu une bonne fréquentation avec la présence des déballeurs habituels. Dans le secteur animalier 68 sujets étaient présentés dont 58 ovins et 10 porcelets. Cours sensiblement identiques au marché précédent. Ovins : Agneaux de lait au kg bons 5,00 à 5,30 e, dans les 18 kg 5,50 e, Brebis de réforme : jeunes de 25 à 45 e, vieilles de 10 à 20, bonnes 50 e, Béliers de réforme : vieux de 50,00 à 70,00, jeunes de 80 à 100 e. Porcelets : de 79 à 82 e selon grosseur. Lundi 1 octobre Par une matinée pluvieuse, ce premier marché d’automne a connu une faible fréquentation avec la présence de quelques déballeurs. Dans le secteur animalier 39 sujets étaient présentés dont 37 ovins et 2 porcelets. Cours sensiblement identiques au marché précédent, sans acheteur. Ovins : Agneaux de lait au kg bons 5,20 à 5,50 e, dans les 20 kg 5,50 e, Brebis de réforme : jeunes de 25 à 45 e, vieilles de 15 à 25, bonnes 50 e, Béliers de réforme : vieux de 50,00 à 70,00, jeunes de 80 à 100 e. Jeunes béliers de garde 150 à 165, agnelles de garde de 110 à 120 e. Porcelets : de 79 à 82 e selon grosseur.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian Duchemin vend la Ferme du Val d'Odon
Christian Duchemin passe la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de la Ferme du Val d'Odon,…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité