Aller au contenu principal

BRICQUEBEC - OCTOBRE 2009

Lundi 2 novembre Au lendemain de la Toussaint, avec un temps maussade et quelques brèves ondées, ce premier marché de novembre a connu une assez faible fréquentation. Dans le secteur animalier, 15 ovins et 2 porcelets étaient présentés. Cours sensiblement identiques au marché précédent. Absence de béliers. Ovins : Agneaux de viande au kg moyens de 4,60 à 5,00, bons de 5,10 à 5,40 e, Brebis de réforme : vieilles et maigres de 20 à 35, moyennes de 40 à 50, supérieures de 55 à 60, exceptionnelles jusqu’ à 65 e. Porcelets : de 78 à 82 e selon grosseur. Lundi 26 octobre Avec un temps agréable et la présence des vacanciers de la Toussaint, ce dernier marché d’octobre a connu une bonne fréquentation. Dans le secteur animalier les apports étaient encore faibles : 15 sujets étaient présentés dont 12 ovins et 3 porcelets. Cours maintenus. Ovins : Agneaux de viande au kg moyens de 4,60 à 5,00, bons légers de 5,20 à 5,50, 1 bélier de réforme à 75 e, 1 bélier de reproduction à 120 e, Brebis de réforme : moyennes de 40 à 55, bonnes de 60 à 65 e. Porcelets : de 78 à 81 e selon grosseur. Lundi 19 octobre Avec le soleil et une température un peu faible, ce marché a connu une assez bonne fréquentation. Dans le secteur animalier 18 sujets étaient présentés dont 10 ovins et 8 porcelets. Cours sensiblement identiques au marché précédent. Absence de béliers de réforme. Ovins : Agneaux de viande au kg moyens de 4,60 à 5,00, bons légers de 5,20 à 5,60, Brebis de réforme : vieilles et maigres de 20 à 30, moyennes de 35 à 40, bonnes de 45 à 50, supérieures de 55 à 60, exceptionnelles jusqu’à 65. Porcelets : de 79 à 81 euros selon grosseur. Lundi 12 octobre Avec le retour d’un temps agréable, ce marché a connu une assez bonne fréquentation. Dans le secteur animalier 31 sujets étaient présentés dont 28 ovins et 3 porcelets. Cours toujours maintenus. Absence de béliers de réforme. Ovins : Agneaux de viande au kg lourds de 4,70 à 5,30, bons légers de 5,50 à 5,80, Agnelles de l’année : autour de 95, Béliers de l’année autour de 120, Brebis de réforme : vieilles et maigres de 20 à 30, moyennes de 35 à 40, bonnes de 45 à 50, supérieures de 55 à 60, exceptionnelles jusqu’à 63. Porcelets : de 78 à 85 euros selon grosseur. Lundi 5 octobre Au lendemain de la Foire St Denis à Brix, avec le retour de la pluie et l’absence de plusieurs commerçants, ce marché a connu une faible fréquentation. Dans le secteur animalier 9 sujets étaient présentés dont 3 ovins et 6 porcelets. 2 agneaux de boucherie à 60 euros pièce, 1 brebis de réforme à 60 euros et 6 porcelets de 80 à 83 e.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

RIP
Un outil d’expression démocratique à l’épreuve de la réalité des élevages
Mercredi 16 septembre, JA 14 a invité les parlementaires du département chez Samuel Biderre, éleveur, entre autres, de veaux de…
KATRINE LECORNU - MARQUE GRAND FERMAGE - AGRIAL
Marque Grand Fermage : « on veut donner une image crédible et vraie de notre profession »
Katrine Lecornu est éleveuse à Nonant, dans le Bessin (14). Depuis deux ans, elle travaille avec l’équipe marketing d’Agrial sur…
Blandine Julienne, JA 61
Blandine Julienne : " J’aime gérer le relationnel et le terrain "
Blandine Julienne est installée en lait et cultures avec son conjoint Vivien à Bizou, dans le secteur de Longy-au-Perche. D’une…
ANNE MARIE DENIS PRESIDENTE FRSEA
" Forger un syndicat régional moteur d’une agriculture multiple "
Rencontre avec l’Ornaise Anne-Marie Denis, présidente de la Fdsea 61 et désormais de la Frsea Normandie. Une femme de caractère,…
ANNE MARIE DENIS PRESIDENTE FRSEA
Anne-Marie Denis, présidente de la FRSEA de Normandie
La FRSEA de Normandie a terminé ce lundi 21 septembre le renouvellement de ses instances engagé au printemps dernier.
JULIEN DENORMANDIE
Julien Denormandie : « Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens »
« Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens », souligne le ministre de l’Agriculture avant d’ajouter…
Publicité