Aller au contenu principal

Enseignement
Caen a la primeur de la formation fruits et légumes

La rentrée prochaine marquera l’arrivée d’une nouvelle formation à l’ICEP – CFA de Caen. Le CAP primeur, élaboré avec les professionnels de la filière, permettra de répondre aux attentes des entreprises. 

Marthe Simon, responsable de la nouvelle filière fruits et légumes mise en place à l’ICEP-CFA.
© ED

Il s’agit d’une première en Normandie. L’Institut consulaire d’enseignement professionnel – Centre de formation d’apprentis (ICEP – CFA) de Caen proposera un tout nouveau diplôme à compter de septembre 2020, un CAP primeur en un an. « Le secteur emploie. Les professionnels de la filière se sont battus pour que cette formation voie le jour. Ils souhaitent des salariés qualifiés, qui connaissent le métier et qui ont envie de s’y investir. Ce sont eux qui ont élaboré la formation afin de correspondre aux besoins des entreprises et aux attentes du métier », affirme Marthe Simon, responsable de la nouvelle filière fruits et légumes mise en place à l’ICEP-CFA. Le CAP primeur est pour le moment le premier diplôme qui existe au sein du centre, « mais pas le dernier », espère Marthe Simon. Il s’articule autour de deux pôles de compétences : l’approvisionnement, le stockage et la préparation des fruits et légumes ainsi que la mise en avant et la vente des produits.

Avoir moins de 30 ans et disposer d’un diplôme

La première rentrée du CAP primeur aura lieu la troisième semaine de septembre. La formation s’effectue en apprentissage. Les apprenants sont au centre pendant douze semaines, de septembre à fin mai, et dans leur entreprise d’accueil le reste du temps. « L’objectif est d’acquérir les techniques professionnelles de base et surtout une bonne connaissance des produits, afin de conseiller au mieux la clientèle. Nous sommes dans une belle région, avec des beaux et bons fruits et légumes. Il faut des salariés qui les connaissent pour les promouvoir auprès du consommateur.» Pour intégrer la formation, le candidat doit être âgé de moins de 30 ans, sauf s’il est reconnu travailleur handicapé, et disposer déjà d’un CAP ou d’un diplôme d’enseignement supérieur. « Cela se justifie par le fait que nous ne dispensons pas d’enseignement général, mais uniquement professionnel.» Pour s’inscrire, il faut trouver une entreprise d’accueil ou se rapprocher du l’ICEP – CFA peut mettre les candidats en relation avec des entreprises partenaires qui répondent à leurs attentes. La nouvelle formation peut accueillir entre 15 et 20 apprentis, « avec une signature des contrats d’apprentissage au plus tard la première quinzaine de septembre ».

 

Informations supplémentaires au 02 31 46 75 52 ou par mail à l’adresse msimon@caen.cci.fr.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Publicité