Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Calvados : la cartographie des cours d’eau n’est pas un fleuve tranquille

Le ministère de l’Ecologie a demandé une cartographie exhaustive des cours d’eau du Calvados. Attention, des erreurs sont parfois constatées.

© Perret

Une cartographie exhaustive des cours d’eau du Calvados doit être réalisée. La profession agricole ne peut que se réjouir d’une telle démarche qui mettrait un terme aux problèmes d’identification fossé/cours d’eau rencontrés de plus en plus fréquemment sur le terrain. Encore faut-il que la cartographie proposée par l’administration corresponde à la réalité du terrain.
L’identification n’est pas toujours évidente, mais pour faciliter le travail une définition existe.

Les exploitants doivent vérifier
Un cours d’eau est défini par instruction ministérielle, depuis le 3 juin 2015, comme un écoulement d’eau courante “dans un lit naturel à l’origine, alimenté par une source et présentant un débit suffisant une majeure partie de l’année”. Ces trois critères sont cumulatifs, ce qui signifie que si l’un d’eux ne s’applique pas, l’écoulement n’est pas un cours d’eau. “Nous avons déjà constaté quelques erreurs ici et là. Des fossés sont parfois classés comme étant des cours d’eau”, indique Xavier HAY, responsable de la section environnement de la FDSEA.  Une fois les cours d’eau classés, la réglementation sur les cours d’eau s’appliquera : bande enherbée, zone de non-traitement, entretien du « cours d’eau » interdit…  “Sur la base de la définition, chaque exploitant est invité à vérifier l’exactitude de la carte proposée par l’administration”.


Vous pensez qu’il s’agit d’un fossé ? Dites-le-nous !
La FDSEA organise prochainement ses réunions locales. Il sera remis à chacun des participants la carte de sa commune. “Vous pouvez compter sur la FDSEA pour faire remonter toutes les corrections concernant vos écoulements d’eau sur vos parcelles. N’hésitez pas à être présents aux réunions pour connaître comment l’administration a répertorié vos cours d’eau et fossés”.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

ELISE HEBERT
« Si je n’essaie pas, je serai déçue »
Anxieuse, mais bosseuse, Élise Hébert, 22 ans, est salariée de l’entreprise de travaux agricoles Vandecandelaère, à Saint-Manvieu…
MARC BUON ET SA FILLE JULIE
Marc revit et fait sa rééducation en allant voir ses vaches
Agriculteur à Loucelles, ancien président de la FDSEA du Calvados et ancien vice-président de la Safer Normandie, Marc Buon est…
Une bouteille de cidre par semaine éloigne la crise et sauve le verger
Il suffirait que chaque foyer normand achète une bouteille de cidre par semaine pour sauver la filière cidricole malmenée par la…
John Deere : le premier 8R sur les routes du pays d’Auge
Les établissement Ruaux ont vendu et livré le premier tracteur John Deere 8R/370 en Normandie. Visite complète au champ.
Élodie et Baptiste Leclerc (50)
Témoignage d'Élodie et Baptiste Leclerc, éleveurs de veaux à Le Mesnilbus (50)
Élodie et Baptiste Leclerc élèvent des veaux à Le Mesnilbus (50) en intégration chez Denkavit. Âgés tous les deux de 31 ans, ils…
Agneau du Gaec Le vent des marais
Un nouvel abattoir en vue ?
Fin 2018, l’abattoir de Beuvillers fermait définitivement ses portes. Un abattoir de plus qui, en stoppant son activité, a eu…
Publicité