Aller au contenu principal

Campagne de France sur les routes

Les Maitres Laitiers du Cotentin ont signé un partenariat avec l'association du Grand départ du Tour de France. Une occasion unique de lancer une nouvelle marque, Campagne de France, qui s'affiche de plus en plus à l'approche de la grande boucle.

© SB

Le 2 mars dernier, les Maitres Laitiers du Cotentin présidés par Christophe Levavasseur, ont signé un partenariat avec l'association du Grand départ du Tour de France 2016, association présidée par Jean-François Le Grand, au sein du Salon de l'agriculture en présence de Christian Prudhomme, directeur du Tour, et Bernard Hinault, quintuple vainqueur. Ces deux hommes, en tournée dans la Manche ont poursuivi leur chemin chez Régine et Jacky Cenier, agriculteurs installés à Marchésieux.

100 % français
Pour les Maitres Laitiers du Cotentin, c'est l'occasion de mettre un coup de projecteur sur leur nouvelle marque, Campagne de France, lancée officiellement depuis le mois de janvier, et « dans les cartons depuis près de 10 ans » souligne Christophe Levavasseur. Il fallait juste trouver le moment opportun pour débuter la commercialisation. C'est chose faite avec cet événement « incontournable sur les plans sportifs, médiatiques et populaires ». Une marque qui utilise 100 % de matières premières françaises.

Plus près des producteurs
Et à moins de 100 jours de ce grand départ, les Maitres Laitiers du Cotentin ont décidé de venir à la source, en invitant les responsables de la Grande boucle, chez des producteurs de lait. A l'image de Régine et Jacky Cenier, producteurs à Marchésieux qui sont « en recherche permanente de la qualité et de la maîtrise des coûts sur leur exploitation ». Des producteurs idéaux pour la coopérative qui mise aussi sur la qualité et qui emmène ses producteurs dans cette aventure.

Etre plus visible
Le Tour de France 2016 visitera le département de la Manche durant trois jours et traversera toutes les zones de production des Maîtres Laitiers du Cotentin. La coopérative cherche ainsi à « fédérer toutes les forces de la coopérative, producteurs et salariés de nos sites de production», indique le président. Et la marque Campagne de France sera intégrée à ce Grand Départ 2016 afin de bénéficier de l'impact national et international de ce rendez-vous majeur qui devrait attirer plus de deux millions de spectateurs sur le bord des routes. Pour Christophe Levavasseur, « il n'est plus question de se développer dans l'anonymat. Nous avons la volonté de nous ouvrir et de saisir le bon moment pour nous rendre plus visibles. Malgré notre poids (800 producteurs, 400 millions de litres de lait, 340 millions d'euros de CA) », assure-t-il.

Du volume et des prix
L'ambition de la coopérative est de rémunérer ses producteurs le mieux possible, et surtout dans la durée. « On essaie d'honorer ces deux objectifs en payant le prix du lait plus largement que la concurrence tout en continuant d'investir dans la recherche et le développement, » souligne Christophe Levavasseur qui n'hésite pas à livrer son point de vue sur les dernières annonces gouvernementales. « La volatilité des prix est destructive. Or, je ne crois pas à la régulation des marchés en la basant sur du volontariat. Notre souhait est bien de valoriser les producteurs, leur donner des perspectives aussi bien en terme de prix que de volume ».
Le Tour de France est une étape dans le développement de la coopérative de manière à « passer de l'ombre à la lumière », sous les projecteurs des médias nationaux et internationaux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Implantation de la sucrerie AKS à Rouen : un château en Espagne ?
Où en est le projet d’implantation d’une méga sucrerie par une société dubaïote, sélectionnée par Haropa Port sur appel à…
Tuberculose bovine dans l'Orne : le point sur la prophylaxie 2022-2023
La campagne de prophylaxie tuberculose bovine a repris le 1er novembre 2022 dans l’Orne. Elle se terminera le 31 mai 2023. Cette…
Trois représentants de l’État visitent les fermes du Calvados
Le sous-préfet de Lisieux et la FDSEA, jeudi 17 novembre 2022. La sous-préfète de Vire et la Chambre, vendredi 18 novembre 2022.…
Ce qu'il faut retenir de la réforme de la PAC
La Chambre régionale d’agriculture de Normandie et la Caisse régionale du Crédit Agricole Normandie ont organisé, mardi 29…
[EN IMAGES] La juge est fan de Jeannette dans la Manche
L’édition 2022 a été un bon cru pour le concours interdépartemental en race Normande à Saint-Hilaire-du-Harcouët le 7 novembre…
EARL De Quéry dans le Calvados : bien cibler les candidats pour céder sa ferme
François Divay, éleveur à Balleroy-sur-Drôme (14), n’a pas attendu le dernier moment pour préparer la transmission de son…
Publicité