Aller au contenu principal

Récompense
A Campagnolles : de l’Or sous des Sabots de normandes

Et de deux pour le Calvados. Après un sabot d’or Charolais l’an dernier, c’est au tour de la Normande de décrocher la timbale.

La semaine dernière au SIA.
La semaine dernière au SIA.
© E.C
L'assemblée générale du Contrôle Laitier pour la région du Bocage se tient chez Thierry et Laurent Gourney à Campagnolles près de Vire aujourd’hui 15 mars(1) . Ces éleveurs viennent de se voir remettre le trophée national des Sabots d'Or en race normande sur le Grand Ring du récent Salon de l'Agriculture. Organisé par France Contrôle Laitier, en partenariat avec Réussir Lait Elevage et Pfizer Santé Animale, ce challenge récompense des éleveurs exemplaires sur le plan des résultats économiques et du potentiel de leur race. Il souligne aussi le travail d'accompagnement du Contrôle Laitier en récompensant également, Stéphanie Baudais, conseillère dans cet élevage. Résultats économiques et potentiel Thierry et Laurent Gourney se sont installés avec leur mère en GAEC en 1999. Aujourd'hui avec 55 vaches laitières de race Normande, ils produisent 365 700 litres de lait. En 2001, la mise aux normes des bâtiments est achevée et depuis, ils adhèrent à la Charte des Bonnes Pratiques. Mme Gourney, mère, s'est retirée du GAEC en 2006. Leurs objectifs sont d'abord le résultat économique avec des choix simples pour tirer tout le parti de la race Normande, garder l'autonomie de décision et de suivi de l'exploitation et enfin, dégager du temps pour la formation et pour leur famille. Ouverts sur leur environnement, ils pratiquent l'entraide ave un voisin pour le bottelage ou les semis. Laurent est également président de Cuma et délégué Elle & Vire. Depuis 3 ans, les deux frères travaillent avec Stéphanie Baudais, conseillère au Contrôle Laitier du Calvados. Eleveurs autonomes au quotidien, ils souhaitent avoir un regard extérieur pour valider leurs choix techniques et échanger sur des pistes nouvelles d'évolution. Les points forts de l'exploitation sont des orientations et des choix techniques clairement affirmés, confortés par les résultats et un suivi rigoureux. Le Challenge des Sabots d'Or Pour mettre à l'honneur, dans chaque race, un éleveur dont la maîtrise technique et économique est remarquable, France Contrôle Laitier a créé le challenge des Sabots d'Or en partenariat avec Réussir Lait Elevage et Pfizer Santé Animale. Le conseiller du Contrôle Laitier qui accompagne l'éleveur est associé à cet honneur. Les critères de classement de ce challenge reposent à la fois sur des indicateurs techniques tels que la matière protéique, la numération cellulaire, et sur des indicateurs économiques. Ces derniers indicateurs représentent une clé de tri intéressante. Aujourd'hui, il ne suffit pas d'avoir de très bons résultats techniques pour bien vivre de sa production, il faut également bien gérer son exploitation. (1) pour le Pays d’Auge, elle se tiendra le mardi 20 mars chez Didier et Hubert Launay à Notre-Dame-de-Fresnay) à partir de 10 h 30.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 6e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS confirme, vendredi 26 mars 2021, qu'un sixième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans la zone historique.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian Duchemin vend la Ferme du Val d'Odon
Christian Duchemin passe la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de la Ferme du Val d'Odon,…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité