Aller au contenu principal

CARENTAN - AOUT 2007

Marché présenté en francs et euros. Lundi 27 août Présentation de 330 animaux (251 semaine dernière) dont 143 vaches, 30 boeufs, 51 génisses, 98 broutards, 7 taureaux et 1 veau. Marché un tantinet plus calme en femelles normandes du fait d’apports importants. Prix difficilement maintenus. Statu quo dans les autres catégories de viande et d’herbage. Bœufs normands - Bons 19,50 F à 19,80, plus ordinaires 18,80 à 19,30, Génisses - Exceptionnelles normandes 20,20 à 20,40, Extra et lourdes 19,80 à 20,10 F, plus légères et plus ordinaires 19,00 à 19,40. Animaux de croisement : bons boeufs épais 20,80 à 21,30 F, plus ordinaires 19,80 à 20,50 F, génisses exceptionnelles 23,50 à 24,00, épaisses et lourdes 22,30 à 23,30 F, plus ordinaires 20,50 à 21,50 F. Vaches - Normandes Exceptionnelles 20,00 à 20,30 F, les bonnes normandes lourdes 19,60 à 19,80, celles de qualité convenable 18,50 à 18,90, plus légères et plus ordinaires 17,60 à 18,00 F. Les frisonnes ou holstein bonnes 18,00 à 18,40 F, moyennes, plus légères 17,40 à 17,70, très légères et médiocres 16,40 à 17,00 F. Fourniture 12,80 à 13,80. Fabrication 8,50 à 9,50 F. Taureaux - 14,00 à 16,30 F en bons. Taurillons - croisés 18,70 à 19,20, normands 18,00 à 18,50, holstein 16,80 à 17,50 Francs. Herbage et embouche - Les herbagères bonnes, jeunes, volumineuses 5000 à 5500 Francs, soit 760 à 840 e, entre 2 âges d’un bon maigre, de gabarit moyen 4300 à 4900 F soit 660 à 750 e, légères, maigres ou âgées 3500 à 4200 F soit 530 à 640 e. Les broutards - mâles croisés 7-8 mois 4500 à 4700 soit 685 à 715 e, mâles croisés 10-12 mois 4900 à 5100 F soit 750 à 780 e, femelles croisées 8-10 mois 3400 à 3800 F soit 520 à 580 e, un an 4000 à 4200 soit 610 à 640 e, 18-20 mois 4800 à 6000 soit 730 à 910, mâles normands 8-10 mois 3700 à 4300 F soit 565 à 655 e, femelles normandes 8-10 mois 3000 à 3300 F soit 460 à 500 e , de 14-15 mois 3700 à 4000 soit 565 à 610 e. Cotations EUROPA en euros : Bœufs R animaux croisés : 3,20-3,05-3,00 (=) , R animaux race normande : 3,00 (=), O : 2,95-2,89-2,71 (=), Génisses R animaux croisés : 3,62-3,33-3,18 (=), R animaux race normande : 3,02 (=), O : 2,96-2,92-2,69 (=), Vaches R : 3,31-3,15-3,00 (=), O : Normandes 2,95-2,90-2,73 (= à -0,02), O : frisonnes 2,76-2,72-2,66 (=), P : 2,65-2,44-2,00 (=), A : 1,30-1,25 (=), Taureaux U : 2,45 (=), R : 2,23 (=), O : 2,10 (=), Taurillons : R : 2,91-2,78-2,75 (=), O : 2,69-2,62-2,58 (=). Marché présenté en francs et euros. Lundi 20 août Présentation de 251 animaux (144 semaine dernière) dont 132 vaches, 31 boeufs, 38 génisses, 31 broutards, 19 taureaux. Marché caractérisé par un certain plafonnement des cours dans la viande avec des prix reconduits. Stabilité également en broutards et embouche. Bœufs normands - Bons 19,50 F à 19,80, plus ordinaires 18,80 à 19,30, Génisses - Exceptionnelles normandes 20,20 à 20,40, Extra et lourdes 19,80 à 20,10 F, plus légères et plus ordinaires 19,00 à 19,40. Animaux de croisement : bons boeufs épais 20,80 à 21,30 F, plus ordinaires 19,80 à 20,50 F, génisses exceptionnelles 23,50 à 24,00, épaisses et lourdes 22,30 à 23,30 F, plus ordinaires 20,50 à 21,50 F. Vaches - Normandes Exceptionnelles 20,00 à 20,30 F, les bonnes normandes lourdes 19,70 à 19,90, celles de qualité convenable 18,50 à 19,00, plus légères et plus ordinaires 17,60 à 18,00 F. Les frisonnes ou holstein bonnes 18,00 à 18,40 F, moyennes, plus légères 17,40 à 17,70, très légères et médiocres 16,40 à 17,00 F. Fourniture 12,80 à 13,80. Fabrication 8,50 à 9,50 F. Taureaux - 14,00 à 16,30 F en bons. Taurillons - croisés 18,70 à 19,20, normands 18,00 à 18,50, holstein 16,80 à 17,50 Francs. Herbage et embouche - Les herbagères bonnes, jeunes, volumineuses 5000 à 5500 Francs, soit 760 à 840 e, entre 2 âges d’un bon maigre, de gabarit moyen 4300 à 4900 F soit 660 à 750 e, légères, maigres ou âgées 3500 à 4200 F soit 530 à 640 e. Les broutards - mâles croisés 7-8 mois 4500 à 4700 soit 685 à 715 e, mâles croisés 10-12 mois 4900 à 5100 F soit 750 à 780 e, femelles croisées 8-10 mois 3400 à 3800 F soit 520 à 580 e, un an 4000 à 4200 soit 610 à 640 e, 18-20 mois 4800 à 6000 soit 730 à 910, mâles normands 8-10 mois 3700 à 4300 F soit 565 à 655 e, femelles normandes 8-10 mois 3000 à 3300 F soit 460 à 500 e , de 14-15 mois 3700 à 4000 soit 565 à 610 e. Cotations EUROPA en euros : Bœufs R animaux croisés : 3,20-3,05-3,00(=) , R animaux race normande : 3,00 (=), O : 2,95-2,89-2,71 (=), Génisses R animaux croisés : 3,62-3,33-3,18 (=), R animaux race normande : 3,02 (=), O : 2,96-2,92-2,69 (=), Vaches R : 3,31-3,15-3,00(=), O : Normandes 2,97-2,93-2,73 (=), O : frisonnes 2,76-2,72-2,66 (=), P : 2,65-2,44-2,00 (=), A : 1,30-1,25 (=), Taureaux U : 2,45 (=), R : 2,23 (=), O : 2,10 (=), Taurillons : R : 2,91-2,78-2,75 ( =), O : 2,69-2,62-2,58 (=).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

[LES GAGNANTS DU JOUR] Race Blanc bleu : deux éleveurs normands se démarquent
Jeudi 29 février 2024, le concours général agricole de race Blanc bleu s'est déroulé sur le ring de présentation du hall 1 du…
[CÔTÉ JEUNES] TIEA 2024 : Le lycée agricole de Sées repart avec la médaille d'or
Cinq établissements normands ont fait le déplacement à Paris, pour participer au Trophée international de l’enseignement agricole…
La SCA normande mise à l’arrêt forcé par les agriculteurs à Lisieux
Lundi 29 janvier 2024, sous l’impulsion de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs, la profession s’est mobilisée pour bloquer la SCA…
Lucie Lesieur, heureuse éleveuse de Salers
À Rônai, dans l'Orne en Normandie, Lucie Lesieur s'épanouit enfin à la ferme. Après une formation en commerce, elle décide, alors…
[NEWS DU SALON] Grande championne, Hamada renouvelle l'exploit
Et un, et deux victoires à Paris pour Hamada, une Normande, jugée exceptionnelle par le juge, Charles Delalande le jour du…
[EN VIDEO] La Normande devient la star du Salon international de l'agriculture 2024
Sur les billets d'entrée, ou encore sur les affiches, dans le métro, la Normande sera à l'honneur pour la 60e édition du Salon…
Publicité