Aller au contenu principal

CARENTAN - FEVRIER 2006

Marché présenté en francs et euros.
Lundi 27 févrierPrésentation de 119 animaux (237 semaine dernière) dont 58 vaches, 15 boeufs, 6 génisses, 31 broutards, 7 taureaux. Marché légèrement plus actif en femelles de viande dont les prix sont fermes voire en sensible hausse ( + 3 cts d´euros). Statut quo en boeufs, taureaux, taurillons, herbagères et broutards. Boeufs normands - Bons 18,40 F à 18,70, plus ordinaires 17,50 à 18,30, Génisses - Exceptionnelles normandes 18,70 à 19,20, Extra et lourdes 18,20 à 18,60, plus légères et plus ordinaires 17,50 à 17,90.Animaux de croisement : bons boeufs épais 21,00 à 22,50, plus ordinaires 20,00 à 20,80, génisses exceptionnelles 23,00 à 24,00, épaisses et lourdes 21,80 à 22,80, plus ordinaires 19,50 à 20,70.Vaches - Normandes Exceptionnelles 18,40 à 18,80 F, les bonnes normandes lourdes 18,00 à 18,30, celles de qualité convenable 17,50 à 17,80, plus légères et plus ordinaires 17,00 à 17,40 F.Les frisonnes ou holstein bonnes 16,80 à 17,00 F, moyennes, plus légères 16,40 à 16,70, très légères et médiocres 15,70 à 16,20 F. Fourniture 13,00 à 14,00. Fabrication 9,00 à 10,00 F. Taureaux - 16,00 à 17,50 F en bons.Taurillons - Bons 20,80 à 21,50 F en croisés, plus ordinaires 18,50 à 20,70 Francs.Herbage et embouche - Les herbagères bonnes, jeunes, volumineuses 5000 à 5600 Francs, soit 760 à 870 e, entre 2 âges d´un bon maigre, de gabarit moyen 4500 à 4900 F soit 680 à 750 e, légères, maigres ou âgées 3500 à 4400 F soit 530 à 570 e.Les broutards - mâles croisés 8-10 mois 4200 à 4400 F soit 640 à 670 e, un an 4600 à 5000 F soit 700 à 765 e, femelles croisées 8-10 mois 3400 à 3700 F soit 520 à 565 e, un an 3900 à 4300 soit 590 à 650 e, 18-20 mois 4700 à 5500 soit 710 à 840, mâles normands 8-10 mois 3700 à 4200 F soit 565 à 640 e, femelles normandes 8-10 mois 2900 à 3300 F soit 440 à 500 e , de 14-15 mois 3500 à 4000 soit 530 à 610 e. Cotations EUROPA en euros :Boeufs R : 3,42-3,25-3,23 (=), O : 2,82-2,75-2,52 (=), Génisses : R : 3,50-3,22-2,87 (=), O : 2,77-2,73-2,56 (= à +0,03), Vaches R : 3,34-3,11-2,79 (= à +0,03), O : 2,76-2,71-2,56 (+0,03), P : 2,48-2,20-1,98 (= à +0,03), A: 1,50-1,45 (=), Taureaux U : 2,63 (=), R : 2,46 (=), O : 2,33(=), Taurillons : R : 3,36-3,25-3,20 (=), O : 3,03-2,89-2,82 (=).
Lundi 20 février
Présentation de 237 animaux (152 semaine dernière) dont 107 vaches, 24 boeufs, 21 génisses, 82 broutards, 3 taureaux. Marché légèrement plus calme en femelles de viande moyennes dont les prix sont difficilement reconduits. Pas de changement en boeufs, taureaux et animaux de bonne qualité. Fermeté en jeunes bovins, plafonnement en broutards et herbagères.
Boeufs normands - Bons 18,40 F à 18,70, plus ordinaires 17,50 à 18,30, Génisses - Exceptionnelles normandes 18,70 à 19,20, Extra et lourdes 18,00 à 18,60, plus légères et plus ordinaires 17,30 à 17,60.Animaux de croisement : bons boeufs épais 21,00 à 22,50, plus ordinaires 20,00 à 20,80, génisses exceptionnelles 23,00 à 24,00, épaisses et lourdes 21,80 à 22,80, plus ordinaires 19,50 à 20,70.Vaches - Normandes Exceptionnelles 18,30 à 18,80 F, les bonnes normandes lourdes 17,80 à 18,20, celles de qualité convenable 17,40 à 17,70, plus légères et plus ordinaires 16,80 à 17,30 F.Les frisonnes ou holstein bonnes 16,50 à 16,80 F, moyennes, plus légères 16,20 à 16,40, très légères et médiocres 15,50 à 16,00 F. Fourniture 13,00 à 14,00. Fabrication 9,00 à 10,00 F. Taureaux - 16,00 à 17,50 F en bons.
Taurillons - Bons 20,80 à 21,50 F en croisés, plus ordinaires 18,50 à 20,70 Francs.Herbage et embouche - Les herbagères bonnes, jeunes, volumineuses 5000 à 5600 Francs, soit 760 à 870 e, entre 2 âges d´un bon maigre, de gabarit moyen 4500 à 4900 F soit 680 à 750 e, légères, maigres ou âgées 3500 à 4400 F soit 530 à 570 e.Les broutards - mâles croisés 8-10 mois 4200 à 4400 F soit 640 à 670 e, un an 4600 à 5000 F soit 700 à 765 e, femelles croisées 8-10 mois 3400 à 3700 F soit 520 à 565 e, un an 3900 à 4300 soit 590 à 650 e, 18-20 mois 4700 à 5500 soit 710 à 840, mâles normands 8-10 mois 3700 à 4200 F soit 565 à 640 e, femelles normandes 8-10 mois 2900 à 3300 F soit 440 à 500 e , de 14-15 mois 3500 à 4000 soit 530 à 610 e. Cotations EUROPA en euros :Boeufs R : 3,42-3,25-3,23 (=), O : 2,82-2,75-2,52 (=), Génisses : R : 3,50-3,22-2,87 (=), O : 2,77-2,73-2,53 (= à -0,03), Vaches R : 3,34-3,08-2,79 (=), O : 2,73-2,68-2,53 (= à -0,03), P : 2,45-2,20-1,98 (= à -0,03), A: 1,50-1,45 (=), Taureaux U : 2,63 (=), R : 2,46 (=), O : 2,33(=), Taurillons : R : 3,36-3,25-3,20 (+0,03), O : 3,03-2,89-2,82 (= à +0,03).
Marché présenté en francs et euros.Lundi 13 févrierPrésentation de 152 animaux (172 semaine dernière) dont 94 vaches, 18 boeufs, 16 génisses, 25 broutards, 3 taureaux. Marché stable en boeufs, taureaux et animaux de haut de gamme. Fermeté en femelles de race laitière, taurillons (+3 cts d´euros environ), broutards et herbagères. Boeufs normands - Bons 18,40 F à 18,70, plus ordinaires 17,50 à 18,30, Génisses - Exceptionnelles normandes 18,70 à 19,20, Extra et lourdes 18,00 à 18,60, plus légères et plus ordinaires 17,50 à 17,80.Animaux de croisement : bons boeufs épais 21,00 à 22,50, plus ordinaires 20,00 à 20,80, génisses exceptionnelles 23,00 à 24,00, épaisses et lourdes 21,80 à 22,80, plus ordinaires 19,50 à 20,70.Vaches - Normandes Exceptionnelles 18,40 à 18,80 F, les bonnes normandes lourdes 17,90 à 18,30, celles de qualité convenable 17,50 à 17,80, plus légères et plus ordinaires 17,00 à 17,40 F.Les frisonnes ou holstein bonnes 16,70 à 17,00 F, moyennes, plus légères 16,30 à 16,60, très légères et médiocres 15,70 à 16,20 F. Fourniture 13,00 à 14,00. Fabrication 9,00 à 10,00 F. Taureaux - 16,00 à 17,50 F en bons.Taurillons - Bons 20,70 à 21,50 F en croisés, plus ordinaires 18,00 à 20,50 Francs.Herbage et embouche - Les herbagères bonnes, jeunes, volumineuses 5000 à 5600 Francs, soit 760 à 870 e, entre 2 âges d´un bon maigre, de gabarit moyen 4500 à 4900 F soit 680 à 750 e, légères, maigres ou âgées 3500 à 4400 F soit 530 à 570 e.Les broutards - mâles croisés 8-10 mois 4200 à 4400 F soit 640 à 670 e, un an 4600 à 5000 F soit 700 à 765 e, femelles croisées 8-10 mois 3400 à 3700 F soit 520 à 565 e, un an 3900 à 4300 soit 590 à 650 e, 18-20 mois 4700 à 5500 soit 710 à 840, mâles normands 8-10 mois 3700 à 4200 F soit 565 à 640 e, femelles normandes 8-10 mois 2900 à 3300 F soit 440 à 500 e , de 14-15 mois 3500 à 4000 soit 530 à 610 e. Cotations EUROPA en euros :Boeufs R : 3,42-3,25-3,23 (=), O : 2,82-2,75-2,52 (=), Génisses : R : 3,50-3,22-2,87 (=), O : 2,77-2,73-2,56 (= à +0,03), Vaches R : 3,34-3,08-2,79 (=), O : 2,73-2,68-2,56 (= à +0,03), P : 2,48-2,23-1,98 (+0,03), A: 1,50-1,45 (=), Taureaux U : 2,63(=), R : 2,46 (=), O : 2,33(=), Taurillons : R : 3,33-3,22-3,17 (+0,03), O : 3,00-2,89-2,82 (+0,03).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

circulation engins agricoles
Il manque 50 cm pour la circulation des engins agricoles
La circulation des tracteurs et autres engins agricoles en zones périurbaines ou en cœur de bourg devient de plus en plus…
Aurélie Cauchard au Meilleur pâtissier
Aurélie Cauchard sélectionnée au Meilleur pâtissier
Agricultrice à Savigny (centre Manche), Aurélie Cauchard est montée à Paris pour tenter une nouvelle aventure. Elle sera dès ce…
Éric Hatteville, Philippe Marie et Ludovic Blin, respectivement responsables lait pour les FDSEA 61, 14 et 50/région.
« La situation des producteurs de lait est alarmante »
La FRSEA de Normandie a convié la presse, lundi 20 septembre 2021, dans l’exploitation de Thomas Pelletier et Philippe Marie,…
Visite Xavier Bertrand - 61
Xavier Bertrand prend les agriculteurs aux tripes
Le président des Hauts-de-France a rencontré une poignée d’agriculteurs samedi 9 octobre 2021 à la foire Saint-Denis à Montilly-…
SUCRERIE CAGNY - BETTERAVES
Projet de sucrerie dans le Calvados : un dossier refermé mais toujours en veille
Le projet d’étude d’une nouvelle sucrerie dans le Calvados, pour faire suite à la fermeture de Cagny, est refermé. Les…
VIDEO. L’andaineur à tapis améliore la qualité des fourrages
Florian Lottin est entrepreneur de travaux agricoles à Villedieu-lès-Bailleul dans l’Orne. Aussi à la tête de sa propre…
Publicité