Aller au contenu principal

CARENTAN - JANVIER 2008

Marché présenté en francs et euros. Lundi 28 janvier Présentation de 107 animaux (106 semaine dernière) dont 59 vaches, 7 boeufs, 2 génisses, 34 broutards, 5 taureaux. Marché légèrement plus actif dans la viande avec des tarifs facilement reconduits voire en légère hausse en animaux de qualité ordinaire et taureaux. Léger recul en jeunes bovins. Pas de changement en embouche. Bœufs normands - Bons 19,20 F à 19,40, plus ordinaires 18,70 à 19,10, Génisses - Exceptionnelles normandes 19,90 à 20,20, Extra et lourdes 19,50 à 19,80 F, plus légères et plus ordinaires 19,00 à 19,30. Animaux de croisement : bons boeufs épais 20,50 à 21,30 F, plus ordinaires 19,50 à 20,20 F, génisses exceptionnelles 22,80 à 23,80, épaisses et lourdes 22,00 à 22,70 F, plus ordinaires 20,50 à 21,20 F. Vaches - Normandes Exceptionnelles 19,60 à 19,90 F, les bonnes normandes lourdes 19,30 à 19,50, celles de qualité convenable 18,60 à 19,20, plus légères et plus ordinaires 17,80 à 18,20 F. Les frisonnes ou holstein bonnes 18,20 à 18,50 F, moyennes, plus légères 17,50 à 17,90, très légères et médiocres 16,50 à 17,00 F. Fourniture 13,50 à 14,50. Fabrication 8,50 à 9,50 F. Taureaux - 15,80 à 17,20 F en bons. Taurillons - croisés 20,50 à 21,00, normands 19,40 à 19,80, holstein 18,40 à 18,70 Francs. Herbage et embouche - Les herbagères bonnes, jeunes, volumineuses 5000 à 5500 Francs, soit 760 à 840 e, entre 2 âges d’un bon maigre, de gabarit moyen 4300 à 4900 F soit 660 à 750 e, légères, maigres ou âgées 3500 à 4200 F soit 530 à 640 e. Les broutards - mâles croisés 7-8 mois 4200 à 4500 soit 640 à 680 e, mâles croisés 10-12 mois 4700 à 4900 F soit 715 à 750 e, femelles croisées 8-10 mois 3200 à 3700 F soit 490 à 565 e, un an 4000 à 4200 soit 610 à 640 e, 18-20 mois 4800 à 6000 soit 730 à 910, mâles normands 8-10 mois 3500 à 3900 F soit 535 à 600 e, femelles normandes 8-10 mois 2600 à 3000 F soit 400 à 460 e , de 14-15 mois 3500 à 3700 soit 535 à 565 e. Cotations EUROPA en euros : Bœufs R animaux croisés : 3,23-3,08-3,00 (=), R animaux race normande : 2,95 (=), O : 2,90-2,87-2,71 (=), Génisses R animaux croisés : 3,50-3,25-3,00 (=), R animaux race normande : 2,98 (=), O : 2,92-2,87-2,69 (=), Vaches R : 3,25-3,07-2,97 (= à +0,03), O : Normandes 2,90-2,85-2,74 (= à +0,03), O : frisonnes 2,74-2,72-2,69 (=), P : 2,64-2,44-2,07 (=), A : 1,40-1,25 (=), Taureaux U : 2,59 (+0,04), R : 2,37 (+0,04), O : 2,24 (+0,04), Taurillons : R : 3,19-3,05-3,03 (= à -0,03), O : 2,91-2,84-2,80 (-0,03). Marché présenté en francs et euros. Lundi 21 janvier Présentation de 106 animaux (168 semaine dernière) dont 53 vaches, 5 boeufs, 5 génisses, 34 broutards, 8 taureaux et 1 amouillante. Commerce très calme avec recul des cours de 3 à 5 cts d’euros dans la viande spécialement en race laitière. Vente toujours difficile en broutards. Bœufs normands - Bons 19,10 F à 19,40, plus ordinaires 18,60 à 19,00, Génisses - Exceptionnelles normandes 19,80 à 20,20, Extra et lourdes 19,40 à 19,70 F, plus légères et plus ordinaires 18,50 à 19,10. Animaux de croisement : bons boeufs épais 20,50 à 21,30 F, plus ordinaires 19,50 à 20,20 F, génisses exceptionnelles 22,80 à 23,80, épaisses et lourdes 22,00 à 22,70 F, plus ordinaires 20,50 à 21,20 F. Vaches - Normandes Exceptionnelles 19,50 à 19,80 F, les bonnes normandes lourdes 19,00 à 19,40, celles de qualité convenable 18,50 à 18,80, plus légères et plus ordinaires 17,80 à 18,20 F. Les frisonnes ou holstein bonnes 18,00 à 18,30 F, moyennes, plus légères 17,40 à 17,80, très légères et médiocres 16,50 à 17,00 F. Fourniture 13,50 à 14,50. Fabrication 8,50 à 9,50 F. Taureaux - 15,60 à 17,00 F en bons. Taurillons - croisés 20,50 à 21,00, normands 19,50 à 19,90, holstein 18,40 à 18,80 Francs. Herbage et embouche - Les herbagères bonnes, jeunes, volumineuses 5000 à 5500 Francs, soit 760 à 840 e, entre 2 âges d’un bon maigre, de gabarit moyen 4300 à 4900 F soit 660 à 750 e, légères, maigres ou âgées 3500 à 4200 F soit 530 à 640 e. Les broutards - mâles croisés 7-8 mois 4200 à 4500 soit 640 à 680 e, mâles croisés 10-12 mois 4700 à 4900 F soit 715 à 750 e, femelles croisées 8-10 mois 3200 à 3700 F soit 490 à 565 e, un an 4000 à 4200 soit 610 à 640 e, 18-20 mois 4800 à 6000 soit 730 à 910, mâles normands 8-10 mois 3500 à 3900 F soit 535 à 600 e, femelles normandes 8-10 mois 2600 à 3000 F soit 400 à 460 e , de 14-15 mois 3500 à 3700 soit 535 à 565 e. Cotations EUROPA en euros : Bœufs R animaux croisés : 3,23-3,08-3,00 (=), R animaux race normande : 2,95 (=), O : 2,90-2,87-2,71 (-0,03), Génisses R animaux croisés : 3,50-3,25-3,00 (-0,03), R animaux race normande : 2,98 (-0,03), O : 2,92-2,87-2,69 (-0,03), Vaches R : 3,25-3,07-2,94 (-0,03), O : Normandes 2,90-2,89-2,71 (-0,04), O : frisonnes 2,74-2,72-2,69 (-0,03), P : 2,64-2,44-2,07 (-0,03), A : 1,40-1,25 (=), Taureaux U : 2,55 (=), R : 2,33 (=), O : 2,20 (=), Taurillons : R : 3,19-3,05-3,03 (-0,03), O : 2,94-2,87-2,83 (-0,05). Marché présenté en francs et euros. Lundi 14 janvier Présentation de 168 animaux (103 semaine dernière) dont 69 vaches, 5 boeufs, 10 génisses, 74 broutards, 10 taureaux. Marché plus calme en femelles et boeufs de viande de race laitière qui perdent 2 à 4 cts d’euros. Stabilité en animaux de croisement, taureaux et taurillons. Demande toujours limitée en broutards. Bœufs normands - Bons 19,30 F à 19,60, plus ordinaires 18,80 à 19,20, Génisses - Exceptionnelles normandes 20,00 à 20,30, Extra et lourdes 19,60 à 19,90 F, plus légères et plus ordinaires 18,50 à 19,10. Animaux de croisement : bons boeufs épais 20,50 à 21,30 F, plus ordinaires 19,50 à 20,20 F, génisses exceptionnelles 23,00 à 23,80, épaisses et lourdes 22,20 à 22,80 F, plus ordinaires 20,50 à 21,30 F. Vaches - Normandes Exceptionnelles 19,70 à 20,00 F, les bonnes normandes lourdes 19,30 à 19,60, celles de qualité convenable 18,70 à 19,10, plus légères et plus ordinaires 18,00 à 18,40 F. Les frisonnes ou holstein bonnes 18,20 à 18,50 F, moyennes, plus légères 17,60 à 18,00, très légères et médiocres 16,80 à 17,30 F. Fourniture 13,50 à 14,50. Fabrication 8,50 à 9,50 F. Taureaux - 15,60 à 17,00 F en bons. Taurillons - croisés 20,70 à 21,30, normands 19,60 à 20,00, holstein 18,50 à 18,90 Francs. Herbage et embouche - Les herbagères bonnes, jeunes, volumineuses 5000 à 5500 Francs, soit 760 à 840 e, entre 2 âges d’un bon maigre, de gabarit moyen 4300 à 4900 F soit 660 à 750 e, légères, maigres ou âgées 3500 à 4200 F soit 530 à 640 e. Les broutards - mâles croisés 7-8 mois 4200 à 4500 soit 640 à 680 e, mâles croisés 10-12 mois 4700 à 4900 F soit 715 à 750 e, femelles croisées 8-10 mois 3200 à 3700 F soit 490 à 565 e, un an 4000 à 4200 soit 610 à 640 e, 18-20 mois 4800 à 6000 soit 730 à 910, mâles normands 8-10 mois 3500 à 3900 F soit 535 à 600 e, femelles normandes 8-10 mois 2600 à 3000 F soit 400 à 460 e , de 14-15 mois 3500 à 3700 soit 535 à 565 e. Cotations EUROPA en euros : Bœufs R animaux croisés : 3,23-3,08-3,00 (=), R animaux race normande : 2,95 (-0,05), O : 2,93-2,90-2,74 (-0,03 à -0,05), Génisses R animaux croisés : 3,53-3,28-3,03 (=), R animaux race normande : 3,01 (=), O : 2,95-2,90-2,72 (-0,02), Vaches R : 3,28-3,10-2,97 (= à -0,03), O : Normandes 2,94-2,89-2,75 (-0,03), O : frisonnes 2,77-2,75-2,71 (-0,03), P : 2,67-2,47-2,10 (= à -0,03), A : 1,40-1,25 (=), Taureaux U : 2,55 (=), R : 2,33 (=), O : 2,20 (=), Taurillons : R : 3,22-3,09-3,06 (=), O : 2,99-2,92-2,88 (=). Marché présenté en francs et euros. Lundi 7 janvier Présentation de 103 animaux (96 semaine dernière) dont 50 vaches, 11 boeufs, 9 génisses, 26 broutards, 4 veaux et 3 taureaux. Effectif total de l’année 8989 animaux soit 1140 de moins que l’an dernier. L’ambiance commerciale semble se stabiliser dans la viande avec des prix dans l’ensemble reconduits. On note toutefois une légère plus value (+ 3 cts d’euros) en jeunes bovins. Stabilité en broutards et herbagères. Bœufs normands - Bons 19,60 F à 19,90, plus ordinaires 19,00 à 19,50, Génisses - Exceptionnelles normandes 20,00 à 20,30, Extra et lourdes 19,60 à 19,90 F, plus légères et plus ordinaires 18,70 à 19,30. Animaux de croisement : bons boeufs épais 20,50 à 21,30 F, plus ordinaires 19,50 à 20,20 F, génisses exceptionnelles 23,00 à 23,80, épaisses et lourdes 22,20 à 22,80 F, plus ordinaires 20,50 à 21,30 F. Vaches - Normandes Exceptionnelles 19,80 à 20,00 F, les bonnes normandes lourdes 19,40 à 19,70, celles de qualité convenable 18,80 à 19,20, plus légères et plus ordinaires 18,20 à 18,60 F. Les frisonnes ou holstein bonnes 18,50 à 18,70 F, moyennes, plus légères 17,80 à 18,20, très légères et médiocres 17,00 à 17,50 F. Fourniture 13,50 à 14,50. Fabrication 8,50 à 9,50 F. Taureaux - 15,60 à 17,00 F en bons. Taurillons - croisés 20,70 à 21,30, normands 19,60 à 20,00, holstein 18,50 à 18,90 Francs. Herbage et embouche - Les herbagères bonnes, jeunes, volumineuses 5000 à 5500 Francs, soit 760 à 840 e, entre 2 âges d’un bon maigre, de gabarit moyen 4300 à 4900 F soit 660 à 750 e, légères, maigres ou âgées 3500 à 4200 F soit 530 à 640 e. Les broutards - mâles croisés 7-8 mois 4300 à 4600 soit 655 à 700 e, mâles croisés 10-12 mois 4700 à 4900 F soit 715 à 750 e, femelles croisées 8-10 mois 3200 à 3800 F soit 490 à 580 e, un an 4000 à 4200 soit 610 à 640 e, 18-20 mois 4800 à 6000 soit 730 à 910, mâles normands 8-10 mois 3500 à 4000 F soit 535 à 610 e, femelles normandes 8-10 mois 2800 à 3300 F soit 425 à 500 e , de 14-15 mois 3500 à 3800 soit 535 à 580 e. Cotations EUROPA en euros : Bœufs R animaux croisés : 3,23-3,08-3,00 (=), R animaux race normande : 3,00 (=), O : 2,98-2,93-2,77 (=), Génisses R animaux croisés : 3,53-3,28-3,03 (=), R animaux race normande : 3,01 (=), O : 2,97-2,92-2,74 (=), Vaches R : 3,28-3,13-3,00 (=), O : Normandes 2,97-2,92-2,78 (=), O : frisonnes 2,80-2,78-2,74 (=), P : 2,70-2,50-2,10 (=), A : 1,40-1,25 (=), Taureaux U : 2,55 (=), R : 2,33 (=), O : 2,20 (=), Taurillons : R : 3,22-3,09-3,06 (+0,03), O : 2,99-2,92-2,88 (+0,03).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Implantation de la sucrerie AKS à Rouen : un château en Espagne ?
Où en est le projet d’implantation d’une méga sucrerie par une société dubaïote, sélectionnée par Haropa Port sur appel à…
Le Gaec Lorin-Barbot prévoit de toujours produire du lait en 2032
Le Gaec Lorin-Barbot de Les Cresnays (sud Manche) prévoit de toujours produire du lait d’ici dix ans. Pour autant, les…
Zéro glyphosate ou le défi impossible en Normandie ?
Peut-on se passer du glyphosate ? Depuis 2019, cette vaste question a été travaillée via le plan « transition glyphosate…
PAC 2023-2027 : le nouveau système de suivi du parcellaire est « vraiment intrusif »
Dans le cadre de la future programmation de la Politique agricole commune (PAC) qui entrera en vigueur en janvier 2023, la…
Tuberculose bovine dans l'Orne : le point sur la prophylaxie 2022-2023
La campagne de prophylaxie tuberculose bovine a repris le 1er novembre 2022 dans l’Orne. Elle se terminera le 31 mai 2023. Cette…
Philippe Leprince, directeur de l’OP Bovins d’Agrial : « Transformer la décapitalisation en atout »
En octobre 2022, l’OP Bovins d’Agrial a organisé sa « Journée puissance viande » dans le pays du granit, à Saint-Michel-de-…
Publicité