Aller au contenu principal
Font Size

CARENTAN - JUILLET 2008

Marché présenté en francs et euros. Lundi 28 juillet Présentation de 123 animaux (136 semaine dernière) dont 91 vaches, 8 boeufs, 6 génisses, 11 broutards, 6 taureaux. Ambiance commerciale stable et prix sans grand changement avec toutefois une nuance de fermeté en bons taurillons et des tarifs difficilement maintenus en taureaux. Bœufs normands - Bons 19,80 F à 20,00, plus ordinaires 19,40 à 19,70, Génisses - Exceptionnelles normandes 20,20 à 20,50, Extra et lourdes 20,00 à 20,20 F, plus légères et plus ordinaires 19,30 à 19,60. Animaux de croisement : bons boeufs épais 21,50 à 21,80 F, plus ordinaires 21,00 à 21,40 F, génisses exceptionnelles 23,60 à 24,00, épaisses et lourdes 22,50 à 23,50 F, plus ordinaires 21,50 à 22,20 F. Vaches - Normandes Exceptionnelles 20,10 à 20,30 F, les bonnes normandes lourdes 19,80 à 20,00, celles de qualité convenable 18,80 à 19,20, plus légères et plus ordinaires 17,80 à 18,20 F. Les frisonnes ou holstein bonnes 18,20 à 18,50 F, moyennes, plus légères 17,60 à 18,00, très légères et médiocres 16,70 à 17,00 F. Fourniture 14,50 à 15,50. Fabrication 8,50 à 9,50 F. Taureaux - 14,50 à 16,00 F en bons. Taurillons - croisés 19,50 à 20,20, normands 18,30 à 19,00, holstein 17,50 à 17,90 Francs. Herbage et embouche - Les herbagères bonnes, jeunes, volumineuses 5200 à 5700 Francs, soit 800 à 870 e, entre 2 âges d’un bon maigre, de gabarit moyen 4500 à 5100 F soit 680 à 780 e, légères, maigres ou âgées 3500 à 4300 F soit 530 à 660 e. Les broutards - mâles croisés 7-8 mois 3800 à 4300 soit 580 à 660 e, mâles croisés 10-12 mois 4500 à 4900 F soit 690 à 745 e, femelles croisées 8-10 mois 3400 à 3700 F soit 520 à 565 e, un an 4100 à 4400 soit 610 à 670 e, 18-20 mois 5500 à 6200 soit 830 à 950, mâles normands 8-10 mois 3500 à 3800 F soit 535 à 580 e, femelles normandes 8-10 mois 2800 à 3000 F soit 420 à 460 e , de 14-15 mois 3500 à 3700 soit 535 à 565 e. Cotations EUROPA en euros : Bœufs R animaux croisés : 3,32-3,17-3,12 (=), R animaux race normande : 3,05 (=), O : 3,01-2,98-2,77 (=), Génisses R animaux croisés : 3,60-3,40-3,16 (=), R animaux race normande : 3,05 (=), O : 3,00-2,95-2,78 (=), Vaches R : 3,43-3,25-3,05 (=), O : Normandes 3,00-2,95-2,85 (=), O : frisonnes 2,77-2,73-2,72 (=), P : 2,68-2,47-2,06(= à -0,07), A : 1,40-1,25 (=), Taureaux U : 2,40(-0,04), R : 2,24 (-0,04), O : 2,11 (-0,04), Taurillons : R : 3,08-2,97-2,90 (+0,03), O : 2,80-2,72-2,70 (=). Marché présenté en francs et euros. Lundi 21 juillet Présentation de 136 animaux (139 semaine dernière) dont 40 vaches, 18 boeufs, 6 génisses, 67 broutards, 14 taureaux, 1 veau. Ambiance commerciale stable avec tarif facilement maintenu dans la viande. Vente toujours calme en broutards. Bœufs normands - Bons 19,80 F à 20,00, plus ordinaires 19,40 à 19,70, Génisses - Exceptionnelles normandes 20,20 à 20,50, Extra et lourdes 20,00 à 20,20 F, plus légères et plus ordinaires 19,30 à 19,60. Animaux de croisement : bons boeufs épais 21,50 à 21,80 F, plus ordinaires 21,00 à 21,40 F, génisses exceptionnelles 23,60 à 24,00, épaisses et lourdes 22,50 à 23,50 F, plus ordinaires 21,50 à 22,20 F. Vaches - Normandes Exceptionnelles 20,10 à 20,30 F, les bonnes normandes lourdes 19,80 à 20,00, celles de qualité convenable 18,80 à 19,20, plus légères et plus ordinaires 17,80 à 18,20 F. Les frisonnes ou holstein bonnes 18,20 à 18,50 F, moyennes, plus légères 17,60 à 18,00, très légères et médiocres 16,70 à 17,00 F. Fourniture 14,50 à 15,50. Fabrication 8,50 à 9,50 F. Taureaux - 14,70 à 16,30 F en bons. Taurillons - croisés 19,30 à 20,00, normands 18,30 à 18,90, holstein 17,50 à 17,90 Francs. Herbage et embouche - Les herbagères bonnes, jeunes, volumineuses 5200 à 5700 Francs, soit 800 à 870 e, entre 2 âges d’un bon maigre, de gabarit moyen 4500 à 5100 F soit 680 à 780 e, légères, maigres ou âgées 3500 à 4300 F soit 530 à 660 e. Les broutards - mâles croisés 7-8 mois 3800 à 4300 soit 580 à 660 e, mâles croisés 10-12 mois 4500 à 4900 F soit 690 à 745 e, femelles croisées 8-10 mois 3400 à 3700 F soit 520 à 565 e, un an 4100 à 4400 soit 610 à 670 e, 18-20 mois 5500 à 6200 soit 830 à 950, mâles normands 8-10 mois 3500 à 3800 F soit 535 à 580 e, femelles normandes 8-10 mois 2800 à 3000 F soit 420 à 460 e , de 14-15 mois 3500 à 3700 soit 535 à 565 e. Cotations EUROPA en euros : Bœufs R animaux croisés : 3,32-3,17-3,12 (=), R animaux race normande : 3,05 (=), O : 3,01-2,98-2,77 (=), Génisses R animaux croisés : 3,60-3,40-3,16 (=), R animaux race normande : 3,05 (=), O : 3,00-2,95-2,78 (=), Vaches R : 3,43-3,25-3,05 (=), O : Normandes3,00-2,95-2,85 (=), O : frisonnes 2,77-2,73-2,72 (=), P : 2,68-2,50-2,13 (=), A : 1,40-1,25 (=), Taureaux U : 2,44 (=), R : 2,28 (=), O : 2,15 (=), Taurillons : R : 3,05-2,94-2,87 (=), O : 2,80-2,72-2,70 (=).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
L’hétérogénéité des orges se confirme
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
Publicité