Aller au contenu principal

CARENTAN - MARS 2006

Marché présenté en francs et euros.
Lundi 13 mars
Présentation de 239 animaux (158 semaine dernière) dont 111 vaches, 21 boeufs, 16 génisses, 80 broutards, 11 taureaux. Le marché reste bien orienté en femelles de viande de race laitière spécialement en frisonnes qui gagnent 3 à 4 cts d euros. Fermeté dans les autres catégories et en broutards. Tarif difficilement maintenu en jeunes bovins et herbagères. Boeufs normands - Bons 18,80 F à 19,20, plus ordinaires 17,80 à 18,70, Génisses - Exceptionnelles normandes 19,20 à 19,50, Extra et lourdes 18,70 à 19,10, plus légères et plus ordinaires 18,20 à 18,60.Animaux de croisement : bons boeufs épais 21,50 à 22,80, plus ordinaires 20,50 à 21,20, génisses exceptionnelles 23,50 à 24,50, épaisses et lourdes 22,80 à 23,30, plus ordinaires 20,00 à 21,00.Vaches - Normandes Exceptionnelles 18,90 à 19,20 F, les bonnes normandes lourdes 18,50 à 18,80, celles de qualité convenable 18,00 à 18,40, plus légères et plus ordinaires 17,50 à 17,90 F.Les frisonnes ou holstein bonnes 17,60 à 17,90 F, moyennes, plus légères 17,00 à 17,50, très légères et médiocres 16,40 à 16,80 F. Fourniture 13,70 à 14,70. Fabrication 10,00 à 11,00 F. Taureaux - 16,30 à 17,80 F en bons.Taurillons - Bons 20,80 à 21,50 F en croisés, plus ordinaires 18,50 à 20,70 Francs.Herbage et embouche - Les herbagères bonnes, jeunes, volumineuses 5000 à 5600 Francs, soit 760 à 870 e, entre 2 âges d´un bon maigre, de gabarit moyen 4500 à 4900 F soit 680 à 750 e, légères, maigres ou âgées 3500 à 4400 F soit 530 à 570 e.Les broutards - mâles croisés 8-10 mois 4200 à 4400 F soit 640 à 670 e, un an 4600 à 5000 F soit 700 à 765 e, femelles croisées 8-10 mois 3400 à 3700 F soit 520 à 565 e, un an 3900 à 4300 soit 590 à 650 e, 18-20 mois 4700 à 5500 soit 710 à 840, mâles normands 8-10 mois 3700 à 4200 F soit 565 à 640 e, femelles normandes 8-10 mois 2900 à 3300 F soit 440 à 500 e , de 14-15 mois 3500 à 4000 soit 530 à 610 e. Cotations EUROPA en euros :Boeufs R : 3,50-3,30-2,95 (=), O : 2,87-2,80-2,57 (=), Génisses : R : 3,68-3,30-2,95 (0,03), O : 2,85-2,81-2,64 (0,03), Vaches R : 3,39-3,16-2,84 (=), O : 2,82-2,77-2,64 (= à 0,03), P : 2,56-2,28-2,06 (0,03), A: 1,55-1,50 (=), Taureaux U : 2,66 (=), R : 2,49 (=), O : 2,36 (=), Taurillons : R : 3,36-3,25-3,20 (=), O : 3,03-2,89-2,82 (=).
Marché présenté en francs et euros.
Lundi 6 marsPrésentation de 158 animaux (119 semaine dernière) dont 103 vaches, 15 boeufs, 11 génisses, 21 broutards, 5 taureaux et 3 amouillantes. Marché plus actif avec plus value de 3 à 6 cts d´euros en femelles, boeufs et taureaux de viande. Stabilité en jeunes bovins, broutards et herbagères. Boeufs normands - Bons 18,60 F à 19,20, plus ordinaires 17,80 à 18,50, Génisses - Exceptionnelles normandes 19,10 à 19,50, Extra et lourdes 18,60 à 19,00, plus légères et plus ordinaires 18,00 à 18,50.Animaux de croisement : bons boeufs épais 21,50 à 22,80, plus ordinaires 20,50 à 21,20, génisses exceptionnelles 23,50 à 24,50, épaisses et lourdes 22,80 à 23,30, plus ordinaires 20,00 à 21,00.Vaches - Normandes Exceptionnelles 18,70 à 19,00 F, les bonnes normandes lourdes 18,40 à 18,70, celles de qualité convenable 17,80 à 18,30, plus légères et plus ordinaires 17,30 à 17,70 F.Les frisonnes ou holstein bonnes 17,10 à 17,40 F, moyennes, plus légères 16,60 à 17,00, très légères et médiocres 16,00 à 16,50 F. Fourniture 13,50 à 14,50. Fabrication 10,00 à 11,00 F. Taureaux - 16,30 à 17,80 F en bons.Taurillons - Bons 20,80 à 21,50 F en croisés, plus ordinaires 18,50 à 20,70 Francs.Herbage et embouche - Les herbagères bonnes, jeunes, volumineuses 5000 à 5600 Francs, soit 760 à 870 e, entre 2 âges d´un bon maigre, de gabarit moyen 4500 à 4900 F soit 680 à 750 e, légères, maigres ou âgées 3500 à 4400 F soit 530 à 570 e.Les broutards - mâles croisés 8-10 mois 4200 à 4400 F soit 640 à 670 e, un an 4600 à 5000 F soit 700 à 765 e, femelles croisées 8-10 mois 3400 à 3700 F soit 520 à 565 e, un an 3900 à 4300 soit 590 à 650 e, 18-20 mois 4700 à 5500 soit 710 à 840, mâles normands 8-10 mois 3700 à 4200 F soit 565 à 640 e, femelles normandes 8-10 mois 2900 à 3300 F soit 440 à 500 e , de 14-15 mois 3500 à 4000 soit 530 à 610 e. Cotations EUROPA en euros :Boeufs R : 3,50-3,30-2,95 (+0,05), O : 2,87-2,80-2,57 (0,05), Génisses : R : 3,55-3,27-2,92 (0,05), O : 2,82-2,78-2,61 (0,05), Vaches R : 3,39-3,16-2,84 (0,05), O : 2,82-2,77-2,61 (0,05 à 0,06), P : 2,53-2,25-2,03 (0,05), A: 1,55-1,50 (0,05), Taureaux U : 2,66 (0,03), R : 2,49 (0,03), O : 2,36 (0,03), Taurillons : R : 3,36-3,25-3,20 (=), O : 3,03-2,89-2,82 (=).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Commémorations : des restrictions de circulation à prévoir le 6 juin 2024
À l'occasion des commémorations du 80e anniversaire du Débarquement, une zone de circulation régulée (ZCR) va être mise en place…
La grande championne du concours régional Prim'Holstein, cette année, est PLK Plusbelle du Gaec Christal de l'Eure.
[EN IMAGES] Festival de l'élevage de Vire : le Graal pour PLK Plusbelle
Elles étaient nombreuses sur le ring de l'hippodrome de Vire, samedi 1er juin 2024 : les Prim'Holsteins venues du Calvados, de l'…
Valentin Flajolet est polyvalent, entre bovins, ovins et équins. Avec Tatiana, génisse de 20 mois, il participe à son 1er concours en tant qu'associé.
Valentin Flajolet, jeune éleveur bien dans ses bottes dans le Calvados
Installé depuis le 15 avril 2024, Valentin Flajolet conjugue entre existant et nouveauté. À Rumesnil, dans le Calvados, il…
Yvonne Mancel, entourée de son fils, Jacques, sa belle-fille, Christine et sa petite-fille, Barbara.
À 103 ans, Yvonne Paris se souvient de la drôle de guerre
À 103 ans, Yvonne Paris fait partie des témoins précieux de cette Seconde Guerre mondiale. Dans les moindres détails, elle se…
Hervé Morin veut régionaliser l'accès à l'agrivoltaïsme
Après avoir tapé du poing sur la table sur la "méthanisation", Hervé Morin remet le couvert sur "l'agrivoltaïsme". La Région…
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département.
L'association L214 s'infiltre dans une ferme ornaise
La semaine dernière, l'association L214 s'est introduite dans un élevage de volailles du département. Une action dénoncée par la…
Publicité