Aller au contenu principal

CARENTAN - SEPTEMBRE 2006

Marché présenté en francs et euros. Lundi 18 septembre Présentation de 254 animaux (196 semaine dernière) dont 103 vaches, 26 boeufs, 19 génisses, 92 broutards, 14 taureaux. Ambiance commerciale à nouveau plus calme dans la viande dont les prix baissent de trois à cinq cts d’euros. Seuls les taureaux et les animaux de haute gamme se maintiennent. Commerce également calme en broutards et herbagères. Bœufs normands - Bons 18,80 F à 19,20, plus ordinaires 18,00 à 18,70, Génisses - Exceptionnelles normandes 19,70 à 20,20, Extra et lourdes 19,20 à 19,60, plus légères et plus ordinaires 18,00 à 18,70. Animaux de croisement : bons boeufs épais 21,00 à 21,80, plus ordinaires 20,00 à 20,80, génisses exceptionnelles 23,00 à 24,00, épaisses et lourdes 21,80 à 22,80, plus ordinaires 20,30 à 21,60. Vaches - Normandes Exceptionnelles 19,20 à 19,70 F, les bonnes normandes lourdes 18,80 à 19,10, celles de qualité convenable 18,30 à 18,70, plus légères et plus ordinaires 17,80 à 18,20 F. Les frisonnes ou holstein bonnes 17,70 à 18,00 F, moyennes, plus légères 17,30 à 17,60, très légères et médiocres 16,40 à 17,20 F. Fourniture 13,00 à 14,00. Fabrication 9,00 à 10,00 F. Taureaux - 14,60 à 17,30 F en bons. Taurillons - croisés 19,70 à 20,50, normands 18,00 à 18,60, holstein 17,00 à 17,80 Francs. Herbage et embouche - Les herbagères bonnes, jeunes, volumineuses 5000 à 5500 Francs, soit 760 à 840 e, entre 2 âges d’un bon maigre, de gabarit moyen 4600 à 4900 F soit 700 à 750 e, légères, maigres ou âgées 3800 à 4500 F soit 580 à 680 e. Les broutards - mâles croisés 8-10 mois 4300 à 4800 F soit 660 à 730 e, un an 5000 à 5300 F soit 760 à 810 e, femelles croisées 8-10 mois 3400 à 3800 F soit 520 à 580 e, un an 3900 à 4300 soit 590 à 650 e, 18-20 mois 4800 à 6000 soit 730 à 910, mâles normands 8-10 mois 3700 à 4200 F soit 565 à 640 e, femelles normandes 8-10 mois 2900 à 3300 F soit 440 à 500 e , de 14-15 mois 3500 à 4000 soit 530 à 610 e. Cotations EUROPA en euros : Bœufs R : 3,29-3,11-2,90 (= à -0,05), O : 2,87-2,82-2,61 (-0,05), Génisses : R : 3,60-3,35-2,97 (= à -0,03), O : 2,90-2,85-2,70 (-0,05), Vaches R : 3,30-3,15-2,90 (-0,03 à -0,05), O : Normandes 2,87-2,83-2,68 (-0,05), O : Holstein 2,70-2,65-2,60 (-0,03), P : 2,54-2,24-1,97 (-0,03), A : 1,55-1,40 (=), Taureaux U : 2,59 (=), R : 2,37 (=), O : 2,20 (=), Taurillons : R : 3,05-2,80-2,75 (-0,05), O : 2,75-2,69-2,60 (-0,03). Marché présenté en francs et euros. Lundi 11 septembre Présentation de 196 animaux (204 semaine dernière) dont 116 vaches, 17 boeufs, 14 génisses, 28 broutards, 13 taureaux. Ambiance commerciale un peu plus calme en femelles, boeufs et taurillons de viande dont les prix perdent 3 à 4 cts d’euros. Stabilité en taureaux et embouche. Bœufs normands - Bons 19,20 F à 19,40, plus ordinaires 18,00 à 19,00, Génisses - Exceptionnelles normandes 20,00 à 20,30, Extra et lourdes 19,60 à 19,80, plus légères et plus ordinaires 18,30 à 19,40. Animaux de croisement : bons boeufs épais 21,00 à 22,00, plus ordinaires 20,00 à 20,80, génisses exceptionnelles 23,20 à 24,00, épaisses et lourdes 22,00 à 23,00, plus ordinaires 20,50 à 21,60. Vaches - Normandes Exceptionnelles 19,50 à 20,00 F, les bonnes normandes lourdes 19,20 à 19,40, celles de qualité convenable 18,50 à 19,00, plus légères et plus ordinaires 18,00 à 18,40 F. Les frisonnes ou holstein bonnes 18,10 à 18,30 F, moyennes, plus légères 17,70 à 18,00, très légères et médiocres 16,50 à 17,30 F. Fourniture 13,00 à 14,00. Fabrication 9,00 à 10,00 F. Taureaux - 14,60 à 17,30 F en bons. Taurillons - croisés 19,80 à 20,50, normands 18,20 à 18,70, holstein 17,30 à 17,80 Francs. Herbage et embouche - Les herbagères bonnes, jeunes, volumineuses 5000 à 5500 Francs, soit 760 à 840 e, entre 2 âges d’un bon maigre, de gabarit moyen 4600 à 4900 F soit 700 à 750 e, légères, maigres ou âgées 3800 à 4500 F soit 580 à 680 e. Les broutards - mâles croisés 8-10 mois 4300 à 4800 F soit 660 à 730 e, un an 5000 à 5300 F soit 760 à 810 e, femelles croisées 8-10 mois 3400 à 3800 F soit 520 à 580 e, un an 3900 à 4300 soit 590 à 650 e, 18-20 mois 4800 à 6000 soit 730 à 910, mâles normands 8-10 mois 3700 à 4200 F soit 565 à 640 e, femelles normandes 8-10 mois 2900 à 3300 F soit 440 à 500 e , de 14-15 mois 3500 à 4000 soit 530 à 610 e. Cotations EUROPA en euros : Bœufs R : 3,29-3,11-2,95 (-0,03), O : 2,92-2,87-2,66 (-0,03), Génisses : R : 3,60-3,38-3,00 (-0,03), O : 2,95-2,90-2,75 (-0,03 à -0,05), Vaches R : 3,33-3,18-2,95 (-0,03), O : Normandes 2,92-2,88-2,73 (-0,03), O : Holstein 2,73-2,68-2,66 (-0,03), P : 2,57-2,27-2,00 (-0,03), A : 1,55-1,40 (=), Taureaux U : 2,59 (=), R : 2,37 (=), O : 2,20 (=), Taurillons : R : 3,10-2,85-2,80 (-0,05), O : 2,78-2,72-2,63 (-0,03). Marché présenté en francs et euros. Lundi 4 septembre Présentation de 204 animaux (242 semaine dernière) dont 126 vaches, 16 boeufs, 5 génisses, 36 broutards, 6 taureaux. Ambiance commerciale un tantinet plus calme en femelles et boeufs de viande dont les prix sont difficilement reconduits. Stabilité en taureaux et taurillons et en embouche. Bœufs normands - Bons 19,30 F à 19,50, plus ordinaires 18,00 à 19,20, Génisses - Exceptionnelles normandes 20,00 à 20,30, Extra et lourdes 19,70 à 19,90, plus légères et plus ordinaires 18,70 à 19,60. Animaux de croisement : bons boeufs épais 21,20 à 22,30, plus ordinaires 20,00 à 21,00, génisses exceptionnelles 23,30 à 24,00, épaisses et lourdes 22,30 à 23,20, plus ordinaires 20,50 à 21,60. Vaches - Normandes Exceptionnelles 18,60 à 20,00 F, les bonnes normandes lourdes 19,30 à 19,50, celles de qualité convenable 18,70 à 19,20, plus légères et plus ordinaires 18,00 à 18,50 F. Les frisonnes ou holstein bonnes 18,30 à 18,40 F, moyennes, plus légères 17,80 à 18,20, très légères et médiocres 16,50 à 17,30 F. Fourniture 13,00 à 14,00. Fabrication 9,00 à 11,00 F. Taureaux - 14,60 à 17,30 F en bons. Taurillons - Bons 18,40 à 19,80 F, plus ordinaires 17,50 à 18,30 Francs. Herbage et embouche - Les herbagères bonnes, jeunes, volumineuses 5000 à 5500 Francs, soit 760 à 840 e, entre 2 âges d’un bon maigre, de gabarit moyen 4600 à 4900 F soit 700 à 750 e, légères, maigres ou âgées 3800 à 4500 F soit 580 à 680 e. Les broutards - mâles croisés 8-10 mois 4300 à 4800 F soit 660 à 730 e, un an 5000 à 5300 F soit 760 à 810 e, femelles croisées 8-10 mois 3400 à 3800 F soit 520 à 580 e, un an 3900 à 4300 soit 590 à 650 e, 18-20 mois 4800 à 6000 soit 730 à 910, mâles normands 8-10 mois 3700 à 4200 F soit 565 à 640 e, femelles normandes 8-10 mois 2900 à 3300 F soit 440 à 500 e , de 14-15 mois 3500 à 4000 soit 530 à 610 e. Cotations EUROPA en euros : Bœufs R : 3,32-3,12-2,98 (-0,02), O : 2,95-2,90-2,69 (= à -0,02), Génisses : R : 3,63-3,41-3,03 (-0,02), O : 3,00-2,93-2,78 (-0,02), Vaches R : 3,36-3,21-2,98 (-0,02), O : Normandes 2,95-2,91-2,76 (-0,02), O : Holstein 2,76-2,71-2,66 (-0,02), P : 2,60-2,30-2,03 (= à -0,02), A : 1,55-1,40 (=), Taureaux U : 2,59 (=), R : 2,37 (=), O : 2,20 (=), Taurillons : R : 3,15-3,00-2,85 (=), O : 2,81-2,75-2,69 (=).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

L'abattoir ex-AIM renaît et abatterait jusqu’à 66 000 T de porc par an
L’avenir du site de l’abattoir de Sainte-Cécile s’écrit avec la Boucherie Saint-Michel, créée par Virginie Allaire-Arrivé et…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler près de Sées
Mercredi 21 avril 2021, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds, dans l'Orne, est…
Inquiétude dans le Bessin après l’annonce d’un septième cas de tuberculose bovine
Les éleveurs du Bessin ont été invités à une réunion d’information sur la tuberculose bovine après la découverte d’un cas en…
BLAIREAU
Tuberculose bovine : la préfète signe l’arrêté de régulation des blaireaux
Mercredi 7 avril 2021, la préfète de l’Orne Françoise Tahéri a signé l’arrêté ordonnant les prélèvements de blaireaux dans les…
Un jeune agriculteur décède dans l’incendie d’un poulailler à Belfonds
Mercredi 21 avril, le feu s’est déclenché dans un bâtiment de volailles. L’éleveur, installé à Belfonds (61), est décédé…
COOP LIN VILLONS LES BUISSONS
La Coop lin de Villons-les-Buissons compte sur deux nouvelles lignes de teillage
Désormais propriétaire des locaux de l’ex Agire (Centre d’Insémination artificielle) à Saint-Manvieu-Norrey, la coop lin de…
Publicité