Aller au contenu principal

Carrefour lance sa filière qualité Lait

Alors que la filière traditionnelle connaît de grosses difficultés, le groupe de distribution vient de signer une convention avec la laiterie de St-Hilaire-de-Briouze (Orne).

© EC

Si Carrefour a lancé officiellement son partenariat avec la laiterie de St-Hilaire-de-Briouze, autrement dit l’entreprise Gillot, lors de la foire de Lessay, ce n’est pas un hasard. En 1992, Michel Hamel, président de FQRN, après maints rebondissements, signait la charte de la première des filières qualité avec le groupe à Saint-Lô. Aujourd’hui ses chartes se déclinent au pluriel (94 produits, 1 700 éleveurs) et apportent une bonne plus-value aux producteurs.
Sans OGMLe lait est tout de même un domaine à part. « Notre but, explique le responsable de Carrefour, c’est de vendre un lait frais entier provenant de vaches élevées aux prés pendant la saison et nourries sans OGM. Le lait ainsi commercialisé garantit aux consommateurs un produit au goût authentique ». Émilie Fléchard, représentant la laiterie de Saint-Hilaire-de-Briouze, souligne, « nous avons eu écho que Carrefour recherchait un lait frais spécifique. Au départ, seul le conditionnement était à l’ordre du jour. Ensuite les choses sont allées vite. Les discussions ont eu lieu en avril 2015 notamment sur le cahier des charges. Nous avons abouti à un projet partagé ».95 producteurs livrent donc dans un rayon de 25 km autour de la laiterie. Côté prix, la laiterie explique, « il y a bien sûr une plus-value mais c’est un mécanisme très compliqué au niveau du calcul… ». A noter que le lait vient de troupeaux ayant au moins 50 % d’animaux de race Normande.Un million de litres sont prévus dans les rayons des supermarchés en 2017. « Il s’agit d’une production emblématique qui est en situation de crise. Il est urgent d’ajouter de la valeur ajoutée ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

tuberculose bovine
Dans la Calvados, un 7e cas de tuberculose bovine confirmé
Le GDS et la DDPP confirment, mardi 13 avril2021, qu'un septième foyer de tuberculose bovine a été détecté dans le Bessin.
SAMA THIBERVILLE 27
Un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27)
Depuis le 1er mars, la Sama propose un pôle fruits-légumes-arboriculture au départ de Thiberville (27). Au commerce : Olivier…
Christian et Catherine Duchemin vendent La Ferme du Val d’Odon à Alain Datin
Christian et Catherine Duchemin passent la main. Alain Datin, aussi directeur du négoce D2N, a pris la tête de La Ferme du Val d'…
TUBERCULOSE BOVINE, REUNION THURY HARCOURT
Tuberculose bovine : la profession réclame efficacité et rapidité
Jeudi 18 mars, à Thury-Harcourt, les éleveurs de Suisse normande étaient invités à une réunion sur la tuberculose bovine, à l’…
Le Haras national du Pin proposé à la cession pour un euro symbolique
La préfète de l’Orne propose de céder le Versailles du cheval pour 1 € symbolique. Françoise Tahéri a annoncé la nouvelle mardi…
Saint-Louis Sucre : « La fermeture de Cagny, c’est du foutage de gueule »
Loïc Touzé, salarié Saint-Louis Sucre et délégué syndical FO, s'insurge de la fermeture de la sucrerie, annoncée le 31 mars 2021…
Publicité