Aller au contenu principal
Font Size

Carrouges et la Suisse normande reviennent en Zones défavorisées : « nous avons réussi »

« L'UE a demandé à la France de revoir les communes classées en zones défavorisées. Dès la première alerte, mi-2016, la FDSEA de l'Orne a demandé à ce que les territoires de l'ancienne zone défavorisée restent dans la carte proposée aux nouveaux classements.

© FDSEA 61

llll  Or, les premières simulations excluaient la Suisse normande (dans le Calvados et l’Orne) et le secteur de Carrouges, mettant ainsi la viabilité de l'agriculture en cause, et plus particulièrement l'élevage à cause de la perte des droits à l’Indemnité compensatoire de handicaps naturels (ICHN) ainsi qu’à différentes aides. La FDSEA avait promis de ne jamais baisser la garde ! À force de recherche et de simulations, il s'est avéré que les recherches biophysiques et les chargements n'aboutiraient pas, que la dimension des Petites régions agricoles (PRA) ne correspondait plus à la réalité de nos territoires si diversifiés. Nous avons soutenu que si nous arrivions à un maillage plus restreint, les zones réellement défavorisées pourraient être prises en compte à nouveau. Dès les premières cartes, nous avons été force de propositions pour porter notre vision et demander la requalification de la Suisse normande (61-14) et de la zone de Carrouges. Avec l'appui de notre réseau FDSEA, de l’échelon local au national, des Jeunes agriculteurs (JA), des Chambres d’agriculture, nous avons réussi à convaincre nos élus qui ont portés avec nous et tous ensemble un même objectif : sauver nos zones défavorisées par un maillage infra PRA. Après différents échanges, le ministre nous a entendus : le maillage infra PRA dégagé dans la carte partielle du 26 janvier est enfin reconnu par la France. À ce jour, restons encore attentifs pour que l'échelon européen passe le cap et donne son accord. La FDSEA c'est ça : la solidarité et la solidarité tous ensemble pour aider tous nos agriculteurs. Merci à tous !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Moisson 2020 : Et si les blés redonnaient un peu d’espoir ?
Toutes les semaines, nous vous proposons de faire le point sur l’avancement des récoltes dans le Calvados, la Manche et l’Orne.…
(VIDEO) Une Lexion à tapis semi-chenillée dans le Bocage
À Villy-Bocage dans le Calvados, Thierry Bossuyt tourne avec la nouvelle Lexion 7700 qu’il a achetée en commun avec son frère.…
Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, curieux du contexte local
Julien Denormandie est venu visiter la ferme de François Rihouet à Périers (50) et écouter les demandes liées à plusieurs…
Requiem pour l’abattoir de Saint-Hilaire
Vendredi 10 juillet, Manuel Pringault, président du groupe Teba et patron de la société d’abattage saint-hilairien, ASH (gérante…
MC DO CONTRAT
Contrat McDo : « Je connais le prix, quelle que soit la date de sortie »
Romaric, Bernard et Françoise Anquetil élèvent des Prim’Holstein à Saint-Jean-des-Champs (50). Depuis 2007, les jeunes bovins…
Julie Bléron, gendarme référente agricole cultivée sur le milieu
Julie Bléron est référente agricole de gendarmerie depuis le mois de janvier. Sa mission est de recréer du lien entre les deux…
Publicité