Aller au contenu principal

70e anniversaire
70e anniversaire - 70e anniversaire - Célébrer (aussi) l'agriculture reconstruite

L'agriculteur normand a assisté aux cérémonies de Caen et de Ouistreham.Il y fut un peu question d'agriculture.

"Nous voulons célébrer une agriculture reconstruite, une agriculture qui a su rebondir, s'appuyer sur ses traditions et ses savoirs-faire et se tourner vers l'avenir" , a ainsi discouru Daniel Génissel, président de la Chambre régionale d'agriculture de Normandie, le 5 juin dernier, au château de Bénouville, en présence du ministre de l'Agriculture Stéphane le Foll. Daniel Génissel s'exprimait ainsi à la veille et dans le lieu du déjeuner officiel regroupant la délégation de 20 chefs d'Etat, en périphérie de Caen. La profession agricole et l'Irqua (Institut régional de la qualité agroalimentaire) Normandie, remettait à cette occasion symboliquement au ministre, le panier officiel de 15 produits régionaux, offert le lendemain à chaque chef d'Etat.

Une première
Daniel Génissel a également rappelé le rôle important des campagnes normandes pendant la libération et le formidable élan de solidarité qui a permis aux citadins de trouver refuge et nourriture. Il a souligné, combien les agriculteurs furent, de véritables héros anonymes durant toute cette période. Accueillir les réfugiés, accueillir les troupes, assurer des missions de transports, assurer le ravitaillement, et servir de champs de bataille... Autant de missions  tombées en quelques jours sur le dos des campagnes normandes et dont celles-ci se seraient bien passées. Mais autant de missions que les campagnes normandes ont endossées sans sourciller après des années de restrictions, pour cent jours de bataille et des années de reconstruction. "Une fois libérés, les civils ne savaient plus s'il fallait partager la douleur des pertes subies, ou la joie de retrouver sa liberté", a rappelé à juste titre François Hollande dans son discours d'ouverture de la cérémonie internationale de Ouistreham. Le matin du 6 juin, au mémorial de Caen, le président de la République organisait une cérémonie spéciale en hommage aux victimes civiles. Une première dans l'histoire des commémorations du débarquement qui a toujours fait la part belle aux actions strictement militaires. De nombreux récits ont été rapportés par plusieurs enfants, évoquant la bataille, et les refuges et la nourriture et le réconfort trouvés dans les campagnes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

AUTORISATION CHASSE 61
Feu vert à la chasse dans l’Orne
Jeudi 5 novembre, la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage était en réunion extraordinaire. Malgré le…
SOJA NORMAND MOISSON
Le potentiel du soja prend racine
Au printemps, des éleveurs adhérents à l’OP des 3 Vallées (Danone) et des cultivateurs ont semé 29 ha de soja, en partenariat…
SCoT Caen métropole
Le futur visage de la métropole de Caen
Le nouveau SCoT de Caen métropole réduit la possibilité d’urbaniser les terres agricoles et naturelles. Une enveloppe foncière…
Pascal Desvages et Stéphane Carel Président et directeur de la coopérative de Creully (14).
Coopérative de Creully (14) : " Nos choix stratégiques sont confortés "
Malgré la crise sanitaire et autre perturbateur conjoncturel et structurel, la coopérative de Creully (14), qui tient son…
LIN ET COVID
Le lin : une filière d’excellence à l’épreuve de la Covid
80% de la production mondiale de fibre de lin teillé est d’origine européenne et la France en est le leader mondial. Outre leur…
pressoir lycée agricole Sées
Au lycée de Sées, on presse beaucoup pour le plaisir
Le pressoir de Patrick Yvard s’installe chaque année durant deux mois et demie dans la cour de la cidrerie du lycée de Sées. Les…
Publicité