Aller au contenu principal

Bernard Houssin, CA 50
“Chaque brin d’herbe compte !”

Pour Bernard Houssin, la mise en pâture se prépare dès maintenant en maintenant au mieux son effectif dans l’optique du printemps.

Bernard Houssin (Chambre d’Agriculture 50), “garder ses vaches pour le printemps peut s’avérer rentable”.
Bernard Houssin (Chambre d’Agriculture 50), “garder ses vaches pour le printemps peut s’avérer rentable”.
© E.C.
Aujourd’hui, où en sont les stocks dans les exploitations ? “Au niveau de l’alimentation, cela se passe relativement bien pour ceux qui, justement ont des stocks, ce qui n’est pas le cas de tout le monde, vu les récoltes en fourrage”. Concrètement, comment peut-on augmenter sa production cet hiver ? “Il y a des ajustements en amenant à faire sur les rations, notamment en amenant des fibres longues (foin fibreux bien conservé s’il y en a) ou encore enrubannage qui s’avère tout à fait adapté pour compléter la fibrosité. Pour produire plus, il existe une voie royale : l’augmentation de la concentration azotée des rations. Pour les cheptels qui sont à 80/90 g de PDI par UFL, on peut monter à 110 grammes. Mais attention à ne pas aller trop loin sous peine de sanctions au niveau des animaux, mammites notamment. Globalement, pour un producteur la règle est simple : j’ai des vaches, du fourrage de qualité et des places dans la stabu, je monte en PDI tout en gardant des vaches en réserve pour le printemps. D’ailleurs, dans cette dernière optique, il peut être rentable d’acheter du fourrage localement pour conserver des animaux, vu la conjoncture de prix du lait pour le premier trimestre 2008”. Faut-il anticiper la mise à la pâture dès maintenant ? “Tout à fait en conservant des animaux mais aussi en optimisant au maximum sa gestion des parcelles d’herbe. Cela permettra de nourrir l’ensemble du cheptel mais aussi, éventuellement, de dégager des excédents d’herbe pour l’enrubannage. En clair, il ne faut pas perdre un brin d’herbe au printemps”.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

TUBERCULOSE BOVINE
Tuberculose bovine : quatre cas confirmés dans le Calvados
Le Groupement de défense sanitaire confirme, ce mardi 23 février 2020, la détection de quatre cas de tuberculose bovine. Plus de…
Un liniculteur utopiste
Depuis 2017, l’association Lin et Chanvre bio (LCBio) déploie des essais de chanvre en Normandie. Un des objectifs est de créer…
Daniel Courval président de la section viande bovine de la FRSEA de Normandie.
Viande bovine : " Le pire, c’est le mépris de nos interlocuteurs "
Les représentants des éleveurs ne trouvent plus leur place au comité régional d’Interbev. Ils le font savoir et remettent en…
Graindorge, bâtiments de la future fromagerie
Graindorge mise sur le camembert AOP fermier et bio
La fromagerie Le Clos de Beaumoncel est en cours de finalisation à Camembert (61). Fruit d’un partenariat entre E. Graindorge et…
ETA GIFFARD - EPANDAGE
Terra Variant 585 cherche hectares où s’épandre
À l’automne, Denis Giffard, entrepreneur de travaux agricoles à Tournebu (14), a troqué l’une de ses arracheuses intégrales à…
ORNE - CERTIFICATION HVE
HVE : le label met un pied dans l’Orne
La Chambre d’agriculture de Normandie a invité les agriculteurs à s’informer sur le label HVE au cours de trois réunions dans l’…
Publicité