Aller au contenu principal

Travail du sol
Chez Kuhn : fraises rotatives EL 122 et EL 162

Les nouvelles gammes KUHN de fraises rotatives EL 122 et EL 162 sont respectivement destinées aux tracteurs jusqu’à 92 kW / 125 CV et jusqu’à 121 kW / 165 CV évoluant aussi bien en travaux intensifs réalisés en CUMA ou par des entrepreneurs de travaux agricoles, que dans des exploitations individuelles en grande culture, en polyculture ou en maraîchage.

Proposées en largeurs  de 2, 50 m (EL 122/162) - 2,72 m (EL 122) et 3,00 m (EL 122/162), ces nouvelles gammes de fraises rotatives sont munies en série d’un boîtier Duplex à pignons permutables, avec deux jeux de pignons et prise de force débouchante.

La robustesse et la longévité des organes, objets de soins particuliers, se traduisent notamment par la présence d’un cadre d’attelage renforcé, de chapes d’attelage traitées avec tourillons anti-rotation pour éviter toute ovalisation, d’un châssis monocoque de forte section assurant une parfaite rigidité de la machine et d’un entraînement latéral par pignons à large denture en acier forgé et cémenté. Le pignon supérieur est tenu des 2 côtés par un roulement, ce qui constitue une exclusivité KUHN. De plus, l’étanchéité du carter latéral est optimisée de par la présence de joint glace.
Une fixation semi-rapide du rotor par rapport à la machine permet d’exploiter aisément les nombreuses possibilités d’utilisation qu’offrent les fraises rotatives EL 122 et EL 162, avec leurs 4 rotors :   CULTIROTOR à bêches hélicoïdales, CULTIROTOR « Entreprise » à bêches coudées (EL 162 uniquement), CULTILABOUR à lames droites et fixation simplifiée EASY FIT, ou CULTITILLER à lames droites vrillées avec fixation rapide FAST FIT.

Les capots arrière, doublés pour une meilleure longévité, sont aussi articulés en deux parties pour un réglage précis du flux de terre en toutes circonstances. Ils sont également réglables par manivelles, pour plus de confort. Ils contribuent à renforcer la grande polyvalence des fraises rotatives EL 122 et EL 162 et leur capacité à s’adapter à toutes les conditions, qu’elles soient sèches ou humides, pierreuses ou non, en reprise de labour ou aux travaux en direct.

La plupart des équipements facultatifs proposés (effaceurs de traces, disques latéraux de dégagement), ou des équipements destinés au contrôle de profondeur (roulettes frontales ou rouleaux) ont en commun des réglages très simples, sans outils.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fossé traité : l’agriculteur ne nie pas mais regrette la procédure
Début juin, un agriculteur reçoit un appel de l’Office français de la biodiversité du Calvados pour avoir traité un fossé. Lundi…
Une éleveuse ornaise sur les marches du festival de Cannes
Jeudi 15 juillet, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice à Mauves-sur-Huisne (61), a monté les marches du Palais des festivals à…
Pour la Préfète de l’Orne, Françoise Tahéri, Maxime Le Jeanne décrit l’équipement de l’unité de méthanisation installée en 2011 au Gaec des Fossés à Moussonvilliers dans le Perche et agrandie en 2016.
La préfète appréhende le cycle complet de la méthanisation
Sur l’invitation de la FDSEA et de JA, Françoise Tahéri, préfète de l’Orne, s’est rendue mardi 6 juillet 2021, dans l’élevage de…
Les rendements en orges sont au rendez-vous de la moisson
En date de lundi 19 juillet 2021, les organismes de collecte saluent une belle avancée dans les orges et attendent les premières…
Catherine Pilet-Fontaine, exploitante à Ranville, Daniel Savary, salarié et Geoffroy de Lesquen, agriculteur et vice-président de la fédération des chasseurs du Calvados.
La faune sauvage préservée grâce à la barre d’effarouchement
A Ranville, Catherine Pilet-Fontaine vient de recevoir une barre d’effarouchement, financée par la fédération des chasseurs du…
Moisson 2021
La météo pluvieuse contrarie la collecte
Lundi 26 juillet, la collecte des orges se termine mais la pluie a stoppé l’avancement des récoltes.
Publicité