Aller au contenu principal

Contrôle Laitier du Calvados
Chez Sylvain Cotigny à Livry : les prévisions laitières comme cheval de bataille

BTS agricole en poche, Sylvain Cotigny, ex-technicien, a franchi le Rubicon de l’installation après avoir œuvré plusieurs années au sein du Contrôle Laitier. De prestataires de services et de conseils, il en est devenu un consommateur convaincu.

"On peut techniquement être bon un, deux voire trois ans puis s'installer dans la routine ou se mettre des œillères".
"On peut techniquement être bon un, deux voire trois ans puis s'installer dans la routine ou se mettre des œillères".
© TG
Savoir se remettre en cause "Nul n’a la science infuse. Il faut savoir se remettre en cause pour avancer et cela nécessite toujours un œil extérieur". Humble Sylvain Cotigny ! Muni d’un solide bagage technique et d’une bonne expérience terrain, il n’a cependant pas hésité à adopter la formule "Expert" proposée par le Contrôle Laitier pour optimiser les performances technico-économiques de son élevage. Son cheval de bataille : les prévisions laitières. "Et avec une bonne prévision laitière, il suffit de vendre deux réformes plus tôt que prévu pour que ça paie le Contrôle Laitier," calcule-t-il. Autre argument économique en faveur d’une bonne gestion des prévisions : la prime de régularité, chiffrée à 4 000 e environ, que verse la laiterie pour encourager la production de lait de printemps et d’été. Il peut ainsi anticiper une prévision à la baisse par l’achat de vaches en lait. Grâce à l’enregistrement des IA (Insémination Artificielle) et aux remontées des données de l’ARSOE, cette mise à jour est quasi automatique et quotidienne. Au fil d'Ariane Autre service apprécié du côté de Livry : Ariane. Un logiciel du Contrôle Laitier qui permet de mesurer les performances technico-économiques de l’exploitation par rapport à un groupe comparable. "J’ai pu constater par cette analyse que mes prairies étaient sous-exploitées et que je disposais donc de marges de manœuvre", assure Sylvain Cotigny. Cela nous a permis de fixer des objectifs pour l’année suivante", rebondit Etienne Doligez, responsable conseil du Contrôle Laitier. Une façon donc de se créer des références et de déterminer le cap à suivre pour cet éleveur installé hors cadre familial qui doit trouver ses repères. Sylvain Cotigny travaille également le dossier fertilisation avec son conseiller. Il apprécie particulièrement "l’indépendance du Contrôle Laitier par rapport à l’approvisionnement. S’il y a des économies à faire, on en fait. Cela m’a permis par exemple l’an dernier de chauler 7 ha supplémentaires pour le même prix". Cahier d’épandage, plan de fumure prévisionnel (...), il s’y retrouve également dans le formalisme du suivi avec des documents carrés en cas de contrôle de l’administration. Un problème de coccidiose détecté "Tu as de belles vaches mais pas toujours de belles génisses". Ce constat établi par Etienne Doligez (l’œil extérieur) a mis en évidence un problème de coccidiose, maladie jusq’alors méconnue de notre éleveur. C’est ainsi que la pesée des génisses va démarrer ce printemps pour optimiser la croissance des animaux. Le contrôle de performances, ce n’est pas que le lait ! Le Contrôle Laitier, c’est 7 protocoles de contrôle de performances, 5 formules d’appui technique et régulier et des services à la carte pour répondre aux besoins de tous les éleveurs.Avis d’expert : Etienne Doligez "Le fait de suivre de multiples élevages enrichit mon analyse et mon vécu. Quand on voit à droite et à gauche ce qui marche ou ne marche pas, on devient beaucoup plus pertinent dans le conseil<:i>" juge Etienne Doligez. C’est pourquoi même un éleveur au top de la technique doit s’attacher les services d’un œil extérieur. L’essentiel est que le service apporté soit en phase avec l’attente et les besoins de l’agriculteur. Aux quatre visites contractuelles que réalise Etienne sur l’exploitation de Sylvain, viennent s’ajouter d’autres formes de communication à travers le téléphone ou internet. Tout dysfonctionnement peut être réglé à tout moment par Etienne qui dispose en temps réel des données de l’élevage.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Pascal Le Brun a été entendu par les adhérents des sections lait de la FDSEA et JA, représentées par Ludovic Blin, Edouard Cuquemelle et Luc Chardine.
FDSEA et JA interpellent Pascal Le Brun d'Agrial
Le 11 avril dernier, une cinquantaine d'adhérents des sections lait de la FDSEA et des JA ont rencontré Pascal Le Brun d'…
Ghislain Huette (à gauche) et Armand Prod'Homme (à droite)
"JA61, c'est avant tout une équipe"
La relève est assurée. Le lundi 15 avril 2024, Armand Prod'Homme et Ghislain Huette ont été nommés coprésidents du syndicat des…
Philippe Chesnay cultive sur 54 ha en bio du colza, de l'avoine et du trèfle principalement.
Aides de la PAC : ça ne passe toujours pas
Philippe Chesnay, agriculteur en grandes cultures, est toujours en attente d'une aide de 300 euros, qui devait lui être versée…
A Bretteville-sur-Ay, Charlène et Thomas Lebreuilly, maraichers bio, ont échangé avec le premier ministre, Gabriel Attal, en présence des responsables agricoles de la Manche.
Gabriel Attal, Premier ministre dans la Manche : "L'agriculture est une force et une chance"
Le Premier ministre, Gabriel Attal, s'est déplacé dans la Manche, samedi 27 avril, en débutant par la Foire aux bulots de…
Un projet de voie verte a été porté à connaissance d'exploitants de la Vallée de la Touques, ce qui inquiète l'association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, zone inondable.
Vallée de la Touques, dans le Calvados : bientôt des cyclistes dans les champs ?
L'Association pour la protection de l'environnement de la vallée de Saint-Julien-sur-Calonne, dans le Calvados, est sur le pied…
Le festival de l'élevage revient à l'hippodrome de Vire vendredi 31 mai et samedi 1er juin 2024.
Festival de l'élevage 2024 à Vire : "le concours phare" des Prim'Holsteins en Normandie
La ville de Vire, dans le Calvados, va de nouveau accueillir son festival de l'élevage, vendredi 31 mai et samedi 1er juin…
Publicité