Aller au contenu principal
Font Size

CHOLET - AOUT 2009

Lundi 31 août Amenés 910, dont 10 bœufs, 189 génisses, 576 vaches, 10 taureaux et 125 jeunes bovins. Mauvaise activité commerciale avec une présentation largement suffisante pour les besoins exprimés. Les acheteurs ont peu de besoin et pratiquebnt un tri sévère. L’ambiance commerciale est morose, voire dépressive dans certaines catégories avec des invendus. Pour les Blondes d’Aquitaine, mis à part quelques animaux haut de gamme, les tarifs sont plus discutés en femelles convenables. Ventes laborieuses pour celles manquant de poids. Les échanges sont plus calmes dans une gamme tarifaire revue à la baisse dans le domaine des bonnes vaches charolaises. La pression est importante sur les réformes allaitantes de choix secondaire ainsi que sur les laitières avec un tri sévère, notamment pour les animaux manquant de viande. La tendance est également baissière en jeunes bovins charolais ou destinés à la coupe. Stablilité des tarifs pour les très bons Blonds d’Aquitaine. 7% invendus. Mauvaise activité commerciale. (L.C.). Au kg net : Jeunes bovins Blonds d’Aquitaine E 3,90-4,06-3,98 (=); U 3,38-3,81-3,58 (-0,02). Génisses Blondes d’Aquitaine E 4,34-4,57-4,42 (-0,03) ; U 3,87-4,27-4,12 (-0,04) ; R 2,92-3,60-3,13 (-0,03). Vaches Normandes R- 3 inc.; Blondes d’Aquitaine E 4,24-4,57-4,27 (-0,03); U 3,66-4,20-3,96 (=); R 2,90-3,51-3,08 (-0,05). Lundi 24 août Amenés 824, dont 17 bœufs, 159 génisses, 533 vaches, 10 taureaux et 105 jeunes bovins. Les arrivages sont moins conséquents mais ils demeurent de qualité. L’ambiance commerciale est tendue avec des acheteurs sans gros besoins. La demande est mesurée et ciblée pour les Blondes d’Aquitaine avec des écarts tarifaires plus larges entre les très bonnes femelles et la marchandise plus commune ou manquant de poids (moins de 450 kg). Les échanges sont calmes mais dans une gamme tarifaire sans grand changement dans le domaine des bonnes vaches charolaises. La vente est plus sélective pour les réformes allaitantes de choix secondaire avec un léger tassement des cours. La tendance est légèrement baissière pour les vaches frisonnes et normandes. En jeunes bovins, les transactions sont nettement plus calmes en raison d’un repli des commandes sur le marché italien. La vente est lente et les tarifs pratiqués sont maintenus avec difficulté en charolais. Le commerce est normal en Bonds d’Aquitaine. (L.C.) Commerce tendu. (L.C.). Au kg net : Jeunes bovins Blonds d’Aquitaine E 3,90-4,06-3,98 (=); U 3,42-3,84-3,60 (=). Génisses Blondes d’Aquitaine E 4,37-4,57-4,45 (=) ; U 3,90-4,30-4,16 (=) ; R 2,98-3,66-3,16 (=). Vaches Normandes R- 3 inc.; Blondes d’Aquitaine E 4,27-4,57-4,30 (=); U 3,70-4,25-3,96 (=); R 2,97-3,53-3,13 (=). Lundi 10 août Amenés 847, dont 38 bœufs, 165 génisses, 536 vaches, 13 taureaux et 95 jeunes bovins. L’activité commerciale est un peu moins soutenue que la semaine dernière, en raison d’une sérieuse progression des apports. Les acheteurs présents ont couvert leur besoins un peu plus facilement (ces derniers étant moins soutenus pour la fin de la grosse période de congé). Dans le haut de gamme les transactions demeurent néanmoins assez régulières avec une facile reconduction des prix pour les bonnes femelles Blondes d’Aquitaine et les très bonnes charolaises de qualité bouchère. En réformes allaitantes de choix secondaire, le commerce est plus calme avec une juste reconduction des cours. L’écart de prix entre les jeunes vaches viandées et celles plus communes, reste significatif. Pas de changement tarifaires dans les frisonnes et les normandes. En jeunes bovins, les échanges restent réguliers avec une poursuite de la hausse en Bonds d’Aquitaine et Charolais bien conformés. (L.C.) Commerce régulier. (L.C.). Au kg net : Jeunes bovins Blonds d’Aquitaine E 3,90-4,06-3,98 (+0,02); U 3,42-3,84-3,60 (+0,02). Génisses Blondes d’Aquitaine E 4,37-4,57-4,45 (=) ; U 3,90-4,30-4,16 (=) ; R 2,98-3,66-3,16 (=). Vaches Normandes R- 3 inc.; Blondes d’Aquitaine E 4,27-4,57-4,30 (=); U 3,70-4,25-3,96 (=); R 2,97-3,53-3,13 (=). Lundi 3 août Amenés 713, dont 24 bœufs, 142 génisses, 450 vaches, 10 taureaux et 87 jeunes bovins. L’activité commerciale est un peu plus régulière avec une présentation normale mais juste suffisante pour la demande dans le domaine des vaches allaitantes de choix secondaire. La commercialisation est encore très calme, avec des tarifs sans changement dans la viande haut de gamme (Blondes d’Aquitaine) ainsi que pour les très bonnes femelles de qualité bouchère, modestement représentées. En réformes laitières, la vente est un peu plus facile en bonnes vaches Normandes. Pas de changement tarifaires en frisonnes. En jeunes bovins, les transactions sont un peu plus faciles pour les bons sujets Blondes d’Aquitaine ou Charolais. Le tri est moins sévère en qualité plus commune. (L.C.) Léger mieux en Blondes d’Aquitaine. (L.C.). Au kg net : Jeunes bovins Blonds d’Aquitaine E 3,88-4,04-3,96 (+0,03); U 3,40-3,82-3,58 (+0,02). Génisses Blondes d’Aquitaine E 4,37-4,57-4,45 (+0,02) ; U 3,90-4,30-4,16 (+0,03) ; R 2,98-3,64-3,13 (=). Vaches Normandes R- 3 inc.; Blondes d’Aquitaine E 4,27-4,57-4,30 (+0,02); U 3,70-4,25-3,96 (+0,02); R 2,97-3,53-3,13 (+0,02).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MALTRAITANCE CHEVAUX
Un cas dans le Calvados et un dans l'Orne: vigilance et bon voisinage contre les actes de barbarie sur les équidés
Le 25 août 2020, un cheval ornais est retrouvé avec une entaille à l’encolure. Vendredi 28 août 2020, deux chevaux du club…
VEAU 1835
Matricule 1835, levez-vous !
« Matricule 1835, levez-vous » ou l’histoire d’un veau condamné à ce que ses données morphologiques soient retirées de l’…
PAUL CHEVALIER JA 61
" J’ai été surpris mais content d’être élu au bureau "
Paul Chevalier est entré au bureau départemental jeudi 18 juin. À 20 ans, il est secrétaire général adjoint. S’il n’envisage pas…
Armand Prod’homme JA 61
" Pas d’élevage, pas de paysage "
Armand Prod’homme, 22 ans, est en cours d’installation au Gaec Olo, à Livaie, dans le secteur d’Alençon. Le nouveau responsable…
OPNC LACTALIS
Lactalis : L’accord-cadre est signé
L’OPNC (Organisation des Producteurs Normandie Centre) est la première des neuf OP adhérentes à l’Unell a avoir signé un accord-…
MLC AG
La revanche de la coop sur le grand export
Mardi 8 septembre, les Maîtres Laitiers du Cotentin étaient réunis en assemblée générale. La coopérative annonce la négociation…
Publicité