Aller au contenu principal

CHOLET - FEVRIER 2008

Lundi 25 février Amenés 750, dont 10 bœufs, 149 génisses, 472 vaches, 10 taureaux et 109 jeunes bovins. L’ambiance commerciale demeure calme dans l’ensemble, même si la modestie de l’offre ne permet pas aux acheteurs de peser sur les prix comme ils le souhaiteraient. La vente est normale avec des cours stables dans les bonnes femelles bouchères ainsi que pour les blondes d’Aquitaine lourdes. Le tri est plus sévère dans les vaches blondes plus légères ou âgées, ainsi que dans les charolaises de moyenne conformation et âgées. La demande est mesurée et les tarifs sont juste maintenus pour les réformes allaitantes de choix secondaire. Les cours sont stables dans le domaine des viandes industrielles (réformes frisonnes et normandes). En jeunes bovins, la vente est normale dans une gamme de prix sans changement. (L.C). Cours reconduits. Au kg net : Jeunes bovins culards inc.; Blonds d’Aquitaine E 3,94-4,24-4,05 (+0,05); U 3,40-3,90-3,68 (+0,05). Génisses Blondes d’Aquitaine E 4,57-4,77-4,62 (=); U 4,27-4,55-4,42 (=); R 3,05-4,16-3,58 (=). Vaches Normandes R- 3 inc.; Blondes d’Aquitaine E 4,42-4,70-4,50 (=); U 3,81-4,36-4,15 (=); R 3,05-3,75-3,35 (=). Lundi 18 février Amenés 733, dont 21 bœufs, 143 génisses, 457 vaches, 11 taureaux et 110 jeunes bovins. La foire a un air de déjà vu. L’activité tourne toujours au ralenti et les échanges sont calmes. Les acheteurs n’ont pas beaucoup de besoins en cette période de l’année. La commercialisation est normale, sans plus, pour les bonnes femelles bouchères, qui sont plus triées en fonction de l’âge et du poids. Les tarifs commencent à plafonner. Les transactions sont calmes pour les bonnes femelles charolaises avec des prix juste maintenus. En réformes laitières et allaitantes, la vente est suivie avec une stabilité des prix. En jeunes bovins, la faiblesse des apports permet de dynamiser le commerce grâce à la forte demande des exportateurs. (L.C). Vente active en jeunes bovins. Au kg net : Jeunes bovins culards inc.; Blonds d’Aquitaine E 3,94-4,24-4,05 (+0,05); U 3,40-3,90-3,68 (+0,05). Génisses Blondes d’Aquitaine E 4,57-4,77-4,62 (=); U 4,27-4,55-4,42 (=); R 3,05-4,16-3,58 (=). Vaches Normandes R- 3 inc.; Blondes d’Aquitaine E 4,42-4,70-4,50 (=); U 3,81-4,36-4,15 (=); R 3,05-3,75-3,35 (=).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Claas, jaguar 990 TT
La Jaguar 990 TT : ce qu’en disent les chauffeurs
Dans la parcelle de Francis Martin et Mickaël Philippe à Sottevast (50), une vingtaine de collègues ont prêté main-forte aux…
VIDEO La Jaguar 990 TT Claas se démène dans la Manche
Le concessionnaire SM3 Claas a fait venir l’ensileuse 990 terra trac pour une démonstration dans la Manche. Venue d’Allemagne, la…
Frédéric Bellanger, Orne
Chez Frédéric Bellanger, le bonheur est dans l’herbe
Pour Frédéric Bellanger, producteur de viande bovine à La Boursillière à Moutiers-au-Perche (61), le bonheur est dans le pré :…
ABATTOIR ASH TEBA
Nouveau coup dur pour l’abattoir et Teba
Dans la nuit de mercredi 21 à jeudi 22 octobre 2020, des fuites sur l’installation froid ont été détectées à l’Abattoir de Saint-…
SCoT Caen métropole
Le futur visage de la métropole de Caen
Le nouveau SCoT de Caen métropole réduit la possibilité d’urbaniser les terres agricoles et naturelles. Une enveloppe foncière…
Pascal Desvages et Stéphane Carel Président et directeur de la coopérative de Creully (14).
Coopérative de Creully (14) : " Nos choix stratégiques sont confortés "
Malgré la crise sanitaire et autre perturbateur conjoncturel et structurel, la coopérative de Creully (14), qui tient son…
Publicité