Aller au contenu principal

CHOLET - FEVRIER 2008

Lundi 25 février Amenés 750, dont 10 bœufs, 149 génisses, 472 vaches, 10 taureaux et 109 jeunes bovins. L’ambiance commerciale demeure calme dans l’ensemble, même si la modestie de l’offre ne permet pas aux acheteurs de peser sur les prix comme ils le souhaiteraient. La vente est normale avec des cours stables dans les bonnes femelles bouchères ainsi que pour les blondes d’Aquitaine lourdes. Le tri est plus sévère dans les vaches blondes plus légères ou âgées, ainsi que dans les charolaises de moyenne conformation et âgées. La demande est mesurée et les tarifs sont juste maintenus pour les réformes allaitantes de choix secondaire. Les cours sont stables dans le domaine des viandes industrielles (réformes frisonnes et normandes). En jeunes bovins, la vente est normale dans une gamme de prix sans changement. (L.C). Cours reconduits. Au kg net : Jeunes bovins culards inc.; Blonds d’Aquitaine E 3,94-4,24-4,05 (+0,05); U 3,40-3,90-3,68 (+0,05). Génisses Blondes d’Aquitaine E 4,57-4,77-4,62 (=); U 4,27-4,55-4,42 (=); R 3,05-4,16-3,58 (=). Vaches Normandes R- 3 inc.; Blondes d’Aquitaine E 4,42-4,70-4,50 (=); U 3,81-4,36-4,15 (=); R 3,05-3,75-3,35 (=). Lundi 18 février Amenés 733, dont 21 bœufs, 143 génisses, 457 vaches, 11 taureaux et 110 jeunes bovins. La foire a un air de déjà vu. L’activité tourne toujours au ralenti et les échanges sont calmes. Les acheteurs n’ont pas beaucoup de besoins en cette période de l’année. La commercialisation est normale, sans plus, pour les bonnes femelles bouchères, qui sont plus triées en fonction de l’âge et du poids. Les tarifs commencent à plafonner. Les transactions sont calmes pour les bonnes femelles charolaises avec des prix juste maintenus. En réformes laitières et allaitantes, la vente est suivie avec une stabilité des prix. En jeunes bovins, la faiblesse des apports permet de dynamiser le commerce grâce à la forte demande des exportateurs. (L.C). Vente active en jeunes bovins. Au kg net : Jeunes bovins culards inc.; Blonds d’Aquitaine E 3,94-4,24-4,05 (+0,05); U 3,40-3,90-3,68 (+0,05). Génisses Blondes d’Aquitaine E 4,57-4,77-4,62 (=); U 4,27-4,55-4,42 (=); R 3,05-4,16-3,58 (=). Vaches Normandes R- 3 inc.; Blondes d’Aquitaine E 4,42-4,70-4,50 (=); U 3,81-4,36-4,15 (=); R 3,05-3,75-3,35 (=).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

TUBERCULOSE BOVINE
Tuberculose bovine : quatre cas confirmés dans le Calvados
Le Groupement de défense sanitaire confirme, ce mardi 23 février 2020, la détection de quatre cas de tuberculose bovine. Plus de…
Un liniculteur utopiste
Depuis 2017, l’association Lin et Chanvre bio (LCBio) déploie des essais de chanvre en Normandie. Un des objectifs est de créer…
Daniel Courval président de la section viande bovine de la FRSEA de Normandie.
Viande bovine : " Le pire, c’est le mépris de nos interlocuteurs "
Les représentants des éleveurs ne trouvent plus leur place au comité régional d’Interbev. Ils le font savoir et remettent en…
Graindorge, bâtiments de la future fromagerie
Graindorge mise sur le camembert AOP fermier et bio
La fromagerie Le Clos de Beaumoncel est en cours de finalisation à Camembert (61). Fruit d’un partenariat entre E. Graindorge et…
ETA GIFFARD - EPANDAGE
Terra Variant 585 cherche hectares où s’épandre
À l’automne, Denis Giffard, entrepreneur de travaux agricoles à Tournebu (14), a troqué l’une de ses arracheuses intégrales à…
ORNE - CERTIFICATION HVE
HVE : le label met un pied dans l’Orne
La Chambre d’agriculture de Normandie a invité les agriculteurs à s’informer sur le label HVE au cours de trois réunions dans l’…
Publicité