Aller au contenu principal
Font Size

CHOLET - JUIN 2008

Lundi 30 juin Amenés 817, dont 15 bœufs, 167 génisses, 500 vaches, 10 taureaux et 125 jeunes bovins. La présentation est identique à celle de la semaine passée et correspond sensiblement aux besoins exprimés. La vente est normale et les tarifs sont stables pour les bonnes femelles Blondes d’Aquitaine ou limousines, biens finies, mais la demande est plus réservée dans les animaux maigres. Les échanges sont réguliers avec des tarifs stables pour les bonnes génisses et jeunes vaches charolaises. La fourchette tarifaire est assez large pour les réformes allaitantes de choix secondaire. Le commerce reste fluide dans les vaches frisonnes et normandes. En jeunes bovins, la vente est un peu moins difficile mais les tarifs sont sans changement dans les types viande. Léger mieux pour les laitiers. (L.C). Bon commerce dans l’ensemble. Au kg net : Jeunes bovins culards inc.; Blonds d’Aquitaine E 3,66-3,89-3,74 (=); U 3,25-3,63-3,43 (=). Génisses Blondes d’Aquitaine E 4,57-4,80-4,62 (=); U 4,23-4,50-4,37 (=); R 3,25-4,12-3,51 (=). Vaches Normandes R- 3 inc.; Blondes d’Aquitaine E 4,42-4,70-4,50 (=); U 3,81-4,36-4,16 (=); R 3,25-3,74-3,45 (=). Lundi 23 juin Amenés 828, dont 10 bœufs, 177 génisses, 530 vaches, 10 taureaux et 101 jeunes bovins. La présentation est plus importante et de qualité. Même si ces apports sont plus étoffés, ils s’avèrent une nouvelle fois juste suffisants pour satisfaire les besoins des acheteurs présents. Les transactions sont régulières pour les bonnes femelles Blondes d’Aquitaine ou limousines, bien finies. Les échanges sont un peu plus faciles avec quelques plus-values pour les bonnes génisses et jeunes vaches charolaises. L’activité commerciale est assez fluide avec une insuffisance de l’offre et des tarifs mieux défendus pour les réformes allaitantes de choix secondaire. Le commerce est également mieux orienté en vaches frisonnes et normandes. En jeunes bovins, la vente est moins dépressive avec des tarifs maintenus plus facilement, notamment dans le bas de gamme. (L.C).Bonne activité commerciale. Au kg net : Jeunes bovins culards inc.; Blonds d’Aquitaine E 3,66-3,89-3,74 (=); U 3,25-3,63-3,43 (=). Génisses Blondes d’Aquitaine E 4,57-4,80-4,62 (=); U 4,23-4,50-4,37 (=); R 3,22-4,12-3,51 (=). Vaches Normandes R- 3 inc.; Blondes d’Aquitaine E 4,42-4,70-4,50 (=); U 3,81-4,36-4,16 (=); R 3,20-3,74-3,45 (+0,02). Lundi 16 juin Amenés 768, dont 10 bœufs, 161 génisses, 483 vaches, 12 taureaux et 102 jeunes bovins. La présentation est plus étoffée, mais elle s’avère juste suffisante pour les besoins exprimés. La demande est normale et les cours sont stables en très bonnes femelles Blondes d’Aquitaine ou limousines bien finies. La demande est plus réservée dans ces races pour les animaux légers ou manquant de finition. Les transactions sont un peu plus régulières et les tarifs récupèrent quelques cents pour les bonnes génisses et les jeunes vaches charolaises. Le commerce est plus régulier dans les réformes allaitantes de choix secondaire ainsi que dans les laitières avec l’annulation partielle des moins-values de la semaine passée. En jeunes bovins, les transactions demeurent calmes avec des tarifs juste maintenus ou en légère baisse. (L.C). Ecoulement un peu plus régulier. Au kg net : Jeunes bovins culards inc.; Blonds d’Aquitaine E 3,66-3,89-3,74 (-0,04); U 3,25-3,63-3,43 (=). Génisses Blondes d’Aquitaine E 4,57-4,80-4,62 (=); U 4,23-4,50-4,37 (=); R 3,18-4,12-3,51 (=). Vaches Normandes R- 3 inc.; Blondes d’Aquitaine E 4,42-4,70-4,50 (=); U 3,81-4,36-4,16 (=); R 3,16-3,74-3,43 (=). Lundi 9 juin Amenés 707, dont 13 bœufs, 139 génisses, 422 vaches, 10 taureaux et 123 jeunes bovins. La présentation est un peu moins étoffée, mais elle s’avère suffisante pour satisfaire les besoins mesurés des acheteurs. La commercialisation reste néanmoins assez régulière avec une stabilité des prix dans les très bonnes femelles Blondes d’Aquitaine. La vente est un peu plus calme dans les limousines. Les tarifs sont également plus discutés pour les bonnes génisses et les jeunes vaches charolaises. Le climat commercial est plus tendu dans les réformes allaitantes de choix secondaire avec un tri sévère sur l’âge ou l’état de finition des animaux. Le bétail allaitant bas de gamme suit la forte orientation baissière du cheptel laitier (frisonnes et normandes). Forte baisse en taureaux. En jeunes bovins, les transactions demeurent tendues avec un maintien de la pression tarifaire,notamment dans les sujets lourds. (L.C).Commerce toujours difficile pour les laitières et les allaitantes bas de gamme. Au kg net : Jeunes bovins culards inc.; Blonds d’Aquitaine E 3,66-3,89-3,74 (-0,04); U 3,25-3,63-3,43 (=). Génisses Blondes d’Aquitaine E 4,57-4,80-4,62 (=); U 4,23-4,50-4,37 (=); R 3,15-4,12-3,51 (=). Vaches Normandes R- 3 inc.; Blondes d’Aquitaine E 4,42-4,70-4,50 (=); U 3,81-4,36-4,16 (=); R 3,13-3,74-3,43 (=). Lundi 2 juin Amenés 786, dont 17 bœufs, 149 génisses, 464 vaches, 22 taureaux et 134 jeunes bovins. L’activité commerciale est nettement plus calme avec une présentation en repli et de qualité plus commune. Les besoins des acheteurs sont mesurés face à la faiblesse de la consommation (mauvais temps et climat économique tendu). Mis à part la bonne marchandise de cheville (Blondes d’Aquitaine, Limousines ou charolaises) pour lesquelles les tarifs sont relativement stables, la vente est lente et sélective pour les animaux de second choix. Les tarifs sont en baisse en réformes allaitantes destinées à la coupe des GMS, ainsi que pour les vaches frisonnes et normandes. En jeunes bovins, les transactions sont également très calmes avec un tassement des prix, notamment en sujets lourds. (L.C). Commerce plus tendu face au manque de besoins. Au kg net : Jeunes bovins culards inc.; Blonds d’Aquitaine E 3,66-3,89-3,78 (=); U 3,30-3,63-3,43 (-0,05). Génisses Blondes d’Aquitaine E 4,57-4,80-4,62 (=); U 4,23-4,50-4,37 (=); R 3,20-4,12-3,51 (-0,07). Vaches Normandes R- 3 inc.; Blondes d’Aquitaine E 4,42-4,70-4,50 (=); U 3,81-4,36-4,16 (=); R 3,20-3,74-3,43 (-0,03).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Bureau JA 50
" Il y a encore des lignes à faire bouger "
Les JA de la Manche ont élu leur nouveau bureau vendredi 12 juin. A la tête de la structure, Luc Chardine, éleveur laitier en…
Stabulation circulaire
Une stabulation circulaire pour les génisses
Le bâtiment « parapluie » est un concept innovant. Il allie la rapidité de construction et la simplification du travail en…
Publicité