Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

CHOLET LUNDI - MAI 2009

Lundi 25 mai Amenés 737, dont 11 bœufs, 185 génisses, 430 vaches, 10 taureaux et 101 jeunes bovins. L’activité commerciale est très calme, mais une présentation moins importante a atténué la pression des acheteurs. En Blondes d’Aquitaine, la vente est normale avec un maintien des prix pour les animaux lourds et bien conformés, les échanges sont plus sélectifs pour celles plus communes ou manquant de poids. Le commerce est plus tendu en bonnes femelles charolaises lourdes. Dans les réformes allaitantes de choix secondaire, le commerce est plus sélectif, les bonnes vaches d’herbe maintiennent leurs prix, mais la vente est plus sélective dans le bétail plus commun ou léger. Les tarifs sont pus discutés en vaches frisonnes et Normandes. En Jeunes bovins, le placement est plus régulier avec des tarifs maintenus sans difficulté pour les charolais et les Blond d’Aquitaine. La tendance reste baissière pour les laitiers (L.C.). Amenés : non communiqué. Ambiance commerciale calme. (L.C.). Au kg net : Jeunes bovins culards inc.; Blonds d’Aquitaine E 3,80-3,96-3,88 (=); U 3,35-3,74-3,51 (=). Génisses Blondes d’Aquitaine E 4,37-4,57-4,45 (=) ; U 3,89-4,32-4,15 (=) ; R 3,00-3,66-3,15 (=). Vaches Normandes R- 3 inc.; Blondes d’Aquitaine E 4,27-4,55-4,30 (=); U 3,66-4,25-3,98 (=); R 3,00-3,55-3,16 (=). Lundi 18 mai Amenés 814, dont 10 bœufs, 153 génisses, 519 vaches, 10 taureaux et 107 jeunes bovins. L’ambiance commerciale est plus calme, malgré la présence d’une clientèle d’acheteur régulière. Les besoins des acheteurs sont moins soutenus pour cette semaine écourtée. Le commerce est calme et sélectif en Blondes d’Aquitaine avec des écarts de valorisation assez significatifs entre les bonnes femelles lourdes et la marchandise plus commune ou manquant de poids. La vente est plus lente dans le domaine des bonnes charolaises et des réformes allaitantes de choix secondaire. La gamme tarifaire évolue peu, mais le tri est plus sévère sur l’âge et la finition des animaux. La vente est un peu plus calme avec un plafonnement des prix dans les vaches Frisonnes et Normandes. En Jeunes bovins, les transactions sont normales avec des cours stables en Charolais et Blond d’Aquitaine. La tendance est plus lourde en laitiers (L.C.). Amenés : non communiqué. Ambiance commerciale plus calme, cours reconduits. (L.C.). Au kg net : Jeunes bovins culards inc.; Blonds d’Aquitaine E 3,80-3,96-3,88 (=); U 3,35-3,74-3,51 (=). Génisses Blondes d’Aquitaine E 4,37-4,57-4,45 (=) ; U 3,89-4,32-4,15 (=) ; R 3,00-3,66-3,15 (=). Vaches Normandes R- 3 inc.; Blondes d’Aquitaine E 4,27-4,55-4,30 (=); U 3,66-4,25-3,98 (=); R 3,00-3,55-3,16 (=). Lundi 11 mai Amenés 783, dont 14 bœufs, 158 génisses, 500 vaches, 10 taureaux et 101 jeunes bovins. L’activité commerciale est plus régulière, avec des arrivages pourtant un peu plus conséquents. Les transactions sont un peu moins difficiles en Blondes d’Aquitaine convenables (lourdes), la vente reste sélective pour celles qui manquent de poids et de conformation. Les transactions, sans être très actives, se trouvent assez fluides avec une nouvelle progression des cours pour les réformes allaitantes de choix secondaire et bas de gamme. La vente est régulère avec des tarifs maintenus, sans difficultés, en vaches Frisonnes et Normandes. En Jeunes bovins, la modestie de l’offre ne permet pas aux acheteurs de peser sur les prix comme ils le souhaiteraient. La vente est un peu plus régulière avec des tarifs maintenus (L.C.). Amenés : non communiqué. Activité commerciale plus régulière. (L.C.). Au kg net : Jeunes bovins culards inc.; Blonds d’Aquitaine E 3,80-3,96-3,88 (=); U 3,35-3,74-3,51 (=). Génisses Blondes d’Aquitaine E 4,37-4,57-4,45 (=); U 3,89-4,32-4,15 (=); R 3,00-3,66-3,15 (+0,02). Vaches Normandes R- 3 inc.; Blondes d’Aquitaine E 4,27-4,55-4,30 (=); U 3,66-4,25-3,98 (+0,02); R 3,00-3,55-3,16 (+0,03). Lundi 4 mai Amenés 678, dont 18 bœufs, 139 génisses, 440 vaches, 10 taureaux et 71 jeunes bovins. La présentation est en léger repli en raison des travaux saisonniers. Pas de grand changement dans l’ambiance commerciale pour cette semaine écourtée. Les besoins des acheteurs sont tous ciblés sur la même gamme de marchandise : la vache “R”. La vente demeure très calme dans le domaine des femelles de qualité bouchère, notamment pour les Blondes d’Aquitaine (largement représentées). Les transactions sont assez régulières pour les réformes allaitantes de choix secondaire et bas de gamme. Les tarifs sont sans changement en vaches Frisonnes et Normandes. En Jeunes bovins, le commerce reste difficile avec une pour suite de la baisse (même mesurée par le petit nombre) (L.C.). Amenés : non communiqué. Commerce difficile en Blondes d’Aquitaine. (L.C.). Au kg net : Jeunes bovins culards inc.; Blonds d’Aquitaine E 3,78-3,92-3,85 (-0,02); U 3,32-3,72-3,51 (-0,02). Génisses Blondes d’Aquitaine E 4,37-4,57-4,45 (=); U 3,89-4,32-4,15 (=); R 2,97-3,66-3,13 (=). Vaches Normandes R- 3 inc.; Blondes d’Aquitaine E 4,25-4,55-4,30 (=); U 3,60-4,20-3,96 (-0,04); R 2,97-3,55-3,13 (=).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

Fermer les abattoirs, c’est tuer les éleveurs
Dimanche 7 juin 2020, le préfet de la Manche a pris la décision de fermer le dernier abattoir de la Manche, à Saint-Hilaire-du-…
MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
Le soja normand prend de l’ampleur
En 2019, la Région lance un appel à projets pour son plan protéines végétales. Le Soja made in Normandie (SMN), alliant, entre…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Maltot exauce le vœu de la ruralité
Maltot, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est son château, sa MFR et son Bœuf en fête. La commune compte 1 095 habitants, se…
Publicité