Aller au contenu principal
Font Size

Cinq présidents départementaux réunifiés

A peine un mois après avoir été élu à la tête de leur département, les cinq présidents veulent se positionner en véritables partenaires de la nouvelle région Normandie, en soutenant clairement Hervé Morin, candidat à la présidence.

© SB

Lundi 4 mai, à l’invitation de Jean-Léonce Dupont, président du Conseil départemental du Calvados, ses collègues des quatre     autres départements haut et bas-normands se sont retrouvés à Caen, à savoir Philippe Bas (Manche), Alain Lambert (Orne), Sébastien Lecornu (Eure) et Pascal Martin (Seine-Maritime).

Mieux se connaître     
“Notre rencontre n’a rien de révolutionnaire”, reconnaît Alain Lambert. Mais elle “nous permet de mieux nous connaître”, assure Jean-Léonce Dupont. Une rencontre organisée rapidement et appréciée entre autres par le petit nouveau, Sébastien Lecornu, qui malgré son jeune âge, 28 ans, ne mâche pas ses mots. “Nous ne sommes pas là que pour le plaisir” assure-t-il. La réunification de la Normandie a été le plat de résistance de leur déjeuner. Ce n’est pas le seul sujet, mais le principal. “Les 5 planètes se sont alignées ... à droite”, souligne l’élu eurois. Alors, ils espèrent tous les cinq que la nouvelle région passe à droite également. “Ce serait bien” indique de manière modérée Jean-Léonce Dupont. “Il faut qu’il y ait l’alternance”, insiste Sébastien Lecornu. Pour lui, son choix est clair : il votera Hervé Morin.  “Je préfère travailler avec quelqu’un de notre famille politique”. Pour les cinq présidents, “la Normandie doit gagner sa place au sein de l’hexagone, partir à la conquête du Monde tout en restant proche des habitants” selon les mots d’Alain Lambert. “Cette Normandie est une chance pour le territoire et pour les habitants” poursuit Pascal Martin. Quant au choix de la capitale, les présidents des départements normands ne veulent pas se laisser diriger par l’Etat. “Ce n’est pas un homme seul au quai d’Orsay ou place Beauvau qui décidera” assure Sébastien Lecornu. “Nous sommes les derniers élus au suffrage direct. On représente les habitants de cette Normandie. La réunification ne peut pas se faire sans nous”. Les discussions notamment avec le préfet préfigurateur devraient bien avoir lieu. C’est en tout cas ce que les présidents départementaux veulent faire. 

La prochaine à Giverny
Cette réunion n’était qu’une première. La prochaine est déjà fixée au 29 juin, cette fois-ci dans l’Eure, à Giverny, pour parler entre autres de la fiscalité et de la méthode de travail à adopter. Pour être de vrais partenaires de la Région.  Le travail ne fait que commencer.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

MOISSON ORGE
Les orges ouvrent le bal des batteuses
Dès le milieu de la semaine dernière, les batteuses ont ouvert le bal de la moisson. Les orges, comme à leur habitude, sont les…
JA NORMANDIE
JA Normandie renouvelle son bureau
Après les élections départementales, JA Normandie a élu son nouveau bureau mardi 23 juin. Questions à Alexis Graindorge qui…
SAFER - JA NORMANDIE
Safer et JA de Normandie luttent contre l’accaparement des terres
En attendant une loi foncière, Safer et JA de Normandie s’organisent pour lutter contre le transfert opaque des terres. En 2019,…
Un pick-up lin conçu par la SAMA voit le jour
L’agriculture devra se passer du glyphosate d’ici quelques années. Les producteurs de lin anticipent l’arrêt de l’herbicide,…
Bureau JA 50
" Il y a encore des lignes à faire bouger "
Les JA de la Manche ont élu leur nouveau bureau vendredi 12 juin. A la tête de la structure, Luc Chardine, éleveur laitier en…
Stabulation circulaire
Une stabulation circulaire pour les génisses
Le bâtiment « parapluie » est un concept innovant. Il allie la rapidité de construction et la simplification du travail en…
Publicité