Aller au contenu principal

Grandes cultures
Colza : résultats variétaux du réseau Cetiom

Les résultats présentés dans cette synthèse sont le fruit d’un partenariat avec l’ensemble des structures et techniciens de la région ainsi que la participation d’Oléosem.

Le profil variétal vis-à-vis des maladies doit être la priorité numéro un, ensuite le rendement et la teneur en huile. L’implantation reste la clé de voûte de la réussite du colza. C’est la structure du sol avec une bonne fissuration conjugué à un peuplement maîtrisé de l’ordre de 25 à 30 plantes/m² qui permettra au colza d’exprimer son formidable potentiel.

Série lignées

Les témoins
Adriana : Lignée mi-tardive à floraison et mi-précoce à maturité, très peu sensible au phoma (groupe I). Cette variété possède une faible sensibilité à l’élongation automnale. Elle se situe en dessous de la moyenne avec une teneur en huile la plus élevée. De taille moyenne, elle est peu sensible à la verse.
Exagone : Hybride restauré, tardif à maturité. Il se situe cette année autour de la moyenne. Variété haute, qui présente une sensibilité à l’élongation automnale et à la verse, mais très peu sensible au phoma (groupe II). Il possède une résistance spécifique non contournée à ce jour.
Grizzly : Lignée tardive à floraison et à maturité. Son rendement est supérieur à la moyenne cette année après deux ans en dessous. Variété courte, elle est peu sensible à l’élongation automnale, mais tardive à la reprise de végétation. Elle est très peu sensible à la verse et au phoma (groupe I).
Ovation : Lignée mi-précoce à floraison et tardive à maturité. Elle obtient un bon score. Forte sensibilité à l’élongation automnale, elle est moyenne en hauteur et teneur en huile mais très peu sensible à la verse et au phoma (groupe I).

Variétés testées une seconde année
Alpaga : Lignée précoce à floraison et tardive à maturité. Avec un bon niveau de rendement supérieur à la moyenne, elle est très peu sensible au phoma (groupe I). Elle est de taille moyenne. Ces teneurs en huile et en glucosinolates sont élevées avec une élongation automnale faible.
DK Cabernet : Lignée mi-tardive à floraison et tardive à maturité. Variété très peu sensible au phoma (groupe I), elle a une teneur en huile élevée et faible en glucosinolates et moyennement sensible à l’élongation automnale. Elle est de taille moyenne et confirme son niveau de rendement de l’an dernier.
Goya : Lignée mi-précoce à floraison et à maturité. Elle est très peu sensible au phoma (groupe I) avec une teneur en huile moyenne, faible en glucosinolates et présente une forte sensibilité à l’élongation automnale. Elle est de taille moyenne avec un bon niveau de rendement, supérieur à la moyenne. Elle confirme son niveau de 2008.

Les nouveautés 2008
Angelina : Variété mi-tardive à floraison et tardive à maturité. Elle est très peu sensible au phoma (groupe I) avec une teneur en huile élevée et faible en glucosinolates. Elle présente une faible sensibilité à l’élongation automnale et est très peu sensible à la verse Elle est de taille moyenne et son niveau de rendement est en dessous de la moyenne.

Color : Variété mi-précoce à floraison et à maturité,. Elle est très peu sensible au phoma (groupe I), a une teneur en huile élevée et faible en glucosinolates. Elle a une faible sensibilité à l’élongation automnale et très peu sensible à la verse. Elle est de taille moyenne et son niveau de rendement est décevant.

Es venus : Variété mi-tardive à floraison et tardive à maturité. Elle est très peu sensible au phoma (groupe I), avec des teneurs en huile et en glucosinolates élevées. Elle a une faible sensibilité à l’élongation automnale et est peu sensible à la verse. Elle est de taille moyenne et son rendement est proche de la moyenne.
Eiffel : Variété courte tardive à floraison et à maturité. Elle est très peu sensible au phoma (groupe I) avec une teneur en huile élevée et faible en glucosinolates. Elle a une faible sensibilité à l’élongation automnale et très peu sensible à la verse. Elle a un très bon niveau de rendement et confirme son inscription.
Kapti CS : Variété haute, tardive à floraison et mi-précoce à maturité. Elle est très peu sensible au phoma (groupe I). Ses teneurs sont élevées en huile et moyennes en glucosinolates. Sa sensibilité est moyenne à l’élongation automnale et peu sensible à la verse. Son niveau de rendement est bien en retrait.
NK Festivo : Variété mi-précoce à floraison et à maturité, elle est très peu sensible au phoma (groupe I) avec des teneurs élevées en huile et faibles en glucosinolates. Elle présente une sensibilité forte à confirmer vis-à-vis de l’élongation automnale et très peu sensible à la verse. Elle est de taille moyenne. Son bon niveau de rendement confirme son inscription.
NK Koster : Variété mi-tardive à floraison et à maturité très peu sensible au phoma (groupe I). Ses teneurs en huile sont élevées et faibles en glucosinolates ; elle a une faible sensibilité à l’élongation automnale et est peu sensible à la verse. Elle est de taille moyenne. Son bon niveau de rendement confirme son inscription.
NK Kristos : Variété mi-précoce à floraison et mi-tardive à maturité. Elle est peu sensible au phoma (groupe I). Ses teneurs sont moyennes en huile et faibles en glucosinolates. Elle a une forte sensibilité à l’élongation automnale et est peu sensible à la verse. Elle est de taille moyenne et son niveau de rendement en retrait, inférieur à la moyenne.
Noblesse : Variété courte mi-précoce à floraison et tardive à maturité, très peu sensible au phoma (groupe I). Elle a une teneur en huile élevée et faible en glucosinolates, ainsi qu’une faible sensibilité à l’élongation automnale. Elle est très peu sensible à la verse et de taille moyenne. Son niveau de rendement est en net retrait.
Rendevous : Variété mi-précoce à floraison et mi-tardive à maturité. Elle est très peu sensible au phoma (groupe I). Ses teneurs en huile sont moyennes et faibles en glucosinolates. Elle présente une faible sensibilité à l’élongation automnale et est peu sensible à la verse. Elle est de taille moyenne. Son niveau de rendement est en retrait et loin de sa cotation à l’inscription.
Paris : Variété courte précoce à floraison et mi-précoce à maturité, elle est très peu sensible au phoma (groupe I). Sa teneur en huile est élevée et faible en glucosinolates. Elle présente une faible sensibilité à l’élongation automnale et très peu sensible à la verse. Son niveau de rendement est proche de la moyenne.
Vision : Variété mi-précoce à floraison et tardive à maturité. Elle est très peu sensible au phoma (groupe I). Sa teneur en huile est moyenne, faible en glucosinolates et sa sensibilité moyenne à l’élongation automnale. Elle est très peu sensible à la verse et est de taille moyenne. Son niveau de rendement est centré sur la moyenne.
Zoom : Variété courte mi-tardive à floraison et à maturité, elle est peu sensible au phoma (groupe I). Sa teneur en huile est moyenne et faible en glucosinolates. Elle présente une faible sensibilité à l’élongation automnale et peu sensible à la verse. Son niveau de rendement est proche de la moyenne.

Série Hybrides CHL

Les témoins
Exagone : Hybride restauré, son niveau de rendement se situe en dessous de la moyenne dans cette série.
Flash : Hybride restauré, mi-tardif à floraison et à maturité il est peu sensible au phoma (groupe I). Avec une sensibilité  forte à l’allongement automnal mais avec sa taille moyenne il est peu sensible à la verse. Il a une teneur en huile élevée et moyenne en glucosinolates. Son niveau de rendement se situe légèrement en dessous de la moyenne.
Exocet : Hybride restauré, haut, tardif à floraison et à maturité, il est très peu sensible au phoma (groupe II) et a une sensibilité moyenne à l’élongation automnale et est sensible à la verse. Très bon niveau de rendement. 
Ovation : Lignée, son niveau de rendement est sensiblement en dessous de la moyenne.

Variétés testées une seconde année
DK Cosmos : CHL, tardif à floraison et mi-tardif à maturité. Il a des teneurs moyennes en huile et en glucosinolates. Il est très peu sensible au phoma (groupe II). Il présente une forte sensibilité à l’élongation automnale et une taille haute. Il confirme son bon niveau de rendement.
Excel : Hybride restauré inscrit en UK en 2005. Il est mi- tardif à floraison et à maturité, sa teneur en huile est moyenne. Il présente une forte sensibilité à l’élongation de taille haute. Il est sensible à la verse. Il confirme son niveau de rendement de 2008, très peu sensible au phoma (groupe II). Teneur très élevée en glucosinolates.
NK Aviator : Hybride restauré haut tardif à floraison et mi- tardif à maturité. Il est très peu sensible au phoma (groupe II), teneur en huile moyenne et élevée en glucosinolates, il confirme son bon niveau de rendement, moyennement sensible à l’élongation automnale. Il est peu sensible à la verse.
Safran : Hybride restauré de taille moyenne. Il confirme les résultats de 2008. Il est mi-tardif à floraison et mi-précoce à maturité. Sa teneur en huile est moyenne et sa teneur en glucosinolates élevée. Il est peu sensible au phoma (groupe I) et à la verse. Il a aussi une faible sensibilité à l’élongation automnale.

Les nouveautés 2008
Alessio : Hybride restauré mi-précoce à floraison et mi-tardif à maturité. Ses teneurs en huile et en glucosinolates sont moyennes. Il est très peu sensible au phoma (groupe I). Sa sensibilité est faible à l’élongation automnale. Il est de taille haute mais très peu sensible à la verse. Son niveau de rendement est en retrait. 
Anaconda : Hybride restauré mi-précoce à floraison et à maturité. Il présente des teneurs en huile élevées et en glucosinolates moyennes. Il est très peu sensible au phoma (groupe I), a une faible sensibilité à l’élongation automnale. Avec une taille haute, il est très peu sensible à la verse. Son niveau de rendement est légèrement supérieur à la moyenne.
DK Exquisite : Hybride restauré mi-tardif à floraison et à maturité. Sa teneur en huile est élevée et faible en glucosinolates. Il est peu sensible au phoma (groupe I). Il a une faible sensibilité à l’élongation automnale. Avec une taille haute il est peu sensible à très peu sensible à confirmer vis-à-vis de la verse. Il confirme un très bon niveau de rendement comme à son inscription. 
ES Centurio : Hybride restauré mi-tardif à floraison et à maturité. Il a une teneur en huile moyenne et en glucosinolates faible, il est très peu sensible au phoma (groupe I). Il a une forte sensibilité à l’élongation automnale. De taille moyenne, il est peu  sensible à la verse. Son Niveau de rendement est inférieur à la moyenne.
ES Mercure : Hybride restauré mi-tardif à floraison et à maturité. Ses teneurs sont en huile moyennes et en glucosinolates faibles. Il est très peu sensible au phoma (groupe I) et a une sensibilité moyenne à l’élongation automnale. Avec une taille moyenne, il est peu sensible à très peu sensible à confirmer vis-à-vis de la verse. Son niveau de rendement est inférieur à la moyenne et ne confirme pas sur la région son niveau de rendement à l’inscription.
Hybrilux : Hybride restauré mi-tardif à floraison et mi-précoce à maturité. Il a des teneurs en huile et glucosinolates  moyennes. Peu sensible au phoma (groupe I). Il a une sensibilité moyenne à l’élongation automnale. De taille moyenne il est peu sensible à la verse. Son niveau de rendement est inférieur à la moyenne. 
Nk Alamir : Hybride restauré mi-tardif à floraison et à maturité. Sa teneur en huile est moyenne et en glucosinolates faible. Il est très peu sensible au phoma (groupe I) et a une sensibilité moyenne à l’élongation automnale. Avec sa taille moyenne, il est peu sensible à la verse. Son niveau de rendement est centré sur la moyenne. 
PR46W28 : Hybride restauré mi-tardif à floraison et à maturité. Il a une teneur en huile élevée et en glucosinolates faible. Il est très peu sensible au phoma (groupe I) mais avec une sensibilité moyenne à l’élongation automnale. De taille moyenne, il est peu sensible à la verse. Son niveau de rendement est centré sur la moyenne. 
PR44W29 : Hybride restauré mi-précoce à floraison et à maturité. Sa teneur en huile est moyenne et en glucosinolates faible. Il est très peu sensible au phoma (groupe I). Sa sensibilité est moyenne à l’élongation automnale. Avec sa taille moyenne, il est peu sensible à la verse. Son niveau de rendement est inférieur à la moyenne.
Source J. RAIMBAULT
CETIOM

Évolution des surfaces de colza et des rendements (source SCEES)
• L’évolution des surfaces marque le pas en Pays de la Loire et Basse- Normandie avec respectivement 52 600 ha et 43 100 ha (récolte 2009). Il en est de même en . Bretagne, hormis l’exceptionnel bond des surfaces de 2007.
Les moyennes départementales sont régulièrement au dessus de 40 q/ha, pouvant atteindre 42 à 43q/ha en Basse-Normandie. De très bons résultats sont enregistrés dans le Calvados et l’Orne avec des rendements parcellaires dépassant 50 q/ha. En Bretagne, les rendements seront sans doute compris entre 38 à 40 q/ha, avec de nombreuses parcelles affichant là aussi de 45 à 50 q/ha.
La moyenne de collecte en Pays de la Loire est proche de 40 q/ha. En toutes régions, une seule note négative, des orages de grêle survenus juste avant récolte qui pèseront localement sur les rendements.
Les excellentes performances de rendement du colza sont régulières, et aucune petite région ne décroche véritablement. Seules les parcelles semées trop tardivement, enherbées, non protégées, voient leur rendement tout de même compris entre 15 et 25 q/ha. Le colza renouvelle et dépasse donc ses performances 2008, confirmant son fort potentiel de rendement et sa place dans les assolements du grand Ouest.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

KATRINE LECORNU - MARQUE GRAND FERMAGE - AGRIAL
Marque Grand Fermage : « on veut donner une image crédible et vraie de notre profession »
Katrine Lecornu est éleveuse à Nonant, dans le Bessin (14). Depuis deux ans, elle travaille avec l’équipe marketing d’Agrial sur…
Blandine Julienne, JA 61
Blandine Julienne : " J’aime gérer le relationnel et le terrain "
Blandine Julienne est installée en lait et cultures avec son conjoint Vivien à Bizou, dans le secteur de Longy-au-Perche. D’une…
ANNE MARIE DENIS PRESIDENTE FRSEA
" Forger un syndicat régional moteur d’une agriculture multiple "
Rencontre avec l’Ornaise Anne-Marie Denis, présidente de la Fdsea 61 et désormais de la Frsea Normandie. Une femme de caractère,…
JULIEN DENORMANDIE
Julien Denormandie : « Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens »
« Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens », souligne le ministre de l’Agriculture avant d’ajouter…
Jennifer Morin, agricultrice
Jennifer Morin, « mieux vaut avoir le caractère bien trempé »
À Larchamp, commune nouvelle de Tinchebray-Bocage (61), Jennifer Morin est installée avec son mari en lait. Non issue du milieu…
COOPERATIVE CREULLY ESSAI CULTURE POMMES DE TERRE
La Coop de Creully plante le cadre des pommes de terre industrielles
La Coopérative de Creully teste avec une vingtaine d’agriculteurs la production de pommes de terre industrielles. Près de 150 ha…
Publicité