Aller au contenu principal

Employeurs agricoles
Comment organiser l’activité de vos salariés en période de Covid-19

En cette période si particulière qui secoue la Nation, si les priorités sont bien évidemment la santé et la sécurité de tous et notamment celles des salariés, les activités agricoles doivent continuer à s’exercer aussi normalement que possible.

Paillage
© Reussir

Les salariés peuvent donc tout à fait continuer à travailler, avec un régime strict de déplacement vers leur lieu de travail et avec la mise en place et le respect très strict également dans l’entreprise des mesures de sécurité, des gestes barrières et des règles de distanciation sociale.

Organiser les postes de travail après analyse des risques en privilégiant le télétravail
Evidemment pour le personnel ayant un emploi qui s’y prête, ce qui sera relativement rare pour les emplois de la production agricole. Si le télétravail n’est pas possible, les entreprises agricoles doivent permettre à leurs salariés de continuer à travailler en préservant bien entendu leur santé et leur sécurité.
En conséquence, l’entreprise doit notamment :
- Mettre à disposition des moyens d’hygiène : savon liquide et/ou gel hydroalcoolique ; bidons d’eau claire dans les véhicules, sur les chantiers ; essuie-mains à usage unique ; sacs-poubelle ; lingettes ou produits détergents pour nettoyer les matériels contacts et outils… ;
- Afficher les recommandations d’usage dans les sanitaires, à proximité des bidons d’eau et à l’intérieur des engins et véhicules notamment : mesures
barrières, lavage des mains, règles de distanciation sociale ;
- Fournir le justificatif employeur de déplacement pour les salariés, dument complété daté et signé et disponible sur https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus.
- Mettre en place un dispositif de sécurité travailleur isolé pour les salariés travaillant seul : téléphone mobile, trousse de secours notamment.
Sans oublier d’actualiser le Duer en tenant compte des modalités de contamination, particulièrement de la notion de « contact étroit » : Doivent être identifiées les situations de travail réunissant les critères suivants : même lieu de vie, contact direct à moins d’un mètre los d’une toux, ou d’une discussion de plus de 15 minutes en l’absence de mesure de protection. Le risque est multiplié en cas de contact des mains non lavées.

Organiser la journée de travail en anticipant
L’entreprise doit dorénavant privilégier la transmission des consignes par téléphone, SMS, e-mail et éviter les prises de poste collectives sur un site avant départ vers les chantiers : les salariés se rendent directement sur le chantier et rentrent directement à leur domicile en fin de journée. Pour limiter les contacts entre les personnes, organiser les prises de poste en horaires décalés ainsi que la réception des matériaux, les chargements/déchargements. Enfin assurer l’entretien des tenues de travail au sein de l’entreprise.

 

Contacts utiles

Pour vous aider dans votre organisation du travail et disposer de toutes les informations et conseils pour poursuivre votre activité en toute sécurité et protéger vos salariés :
Le ministère du Travail et le ministère de l’Agriculture ont élaboré un kit de lutte contre le Covid-19 notamment pour les activités agricoles (consultable sur le site : https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/l-
actualite-du-ministere/article/coronavirus-covid-19-fiches-conseils-
metiers-pour-les-salaries-et-les)
Votre MSA a également réalisé des fiches-conseils métiers (consultables sur le site https://www.msa.fr/lfy/web/msa/employeur/coronavirus-consignes.
Contacter également votre FDSEA qui dispose de toutes les informations et documents utiles pour la continuation de votre activité et pourra vous conseiller et vous accompagner dans toutes vos démarches.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agriculteur Normand.

Les plus lus

RIP
Un outil d’expression démocratique à l’épreuve de la réalité des élevages
Mercredi 16 septembre, JA 14 a invité les parlementaires du département chez Samuel Biderre, éleveur, entre autres, de veaux de…
KATRINE LECORNU - MARQUE GRAND FERMAGE - AGRIAL
Marque Grand Fermage : « on veut donner une image crédible et vraie de notre profession »
Katrine Lecornu est éleveuse à Nonant, dans le Bessin (14). Depuis deux ans, elle travaille avec l’équipe marketing d’Agrial sur…
Blandine Julienne, JA 61
Blandine Julienne : " J’aime gérer le relationnel et le terrain "
Blandine Julienne est installée en lait et cultures avec son conjoint Vivien à Bizou, dans le secteur de Longy-au-Perche. D’une…
ANNE MARIE DENIS PRESIDENTE FRSEA
" Forger un syndicat régional moteur d’une agriculture multiple "
Rencontre avec l’Ornaise Anne-Marie Denis, présidente de la Fdsea 61 et désormais de la Frsea Normandie. Une femme de caractère,…
ANNE MARIE DENIS PRESIDENTE FRSEA
Anne-Marie Denis, présidente de la FRSEA de Normandie
La FRSEA de Normandie a terminé ce lundi 21 septembre le renouvellement de ses instances engagé au printemps dernier.
JULIEN DENORMANDIE
Julien Denormandie : « Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens »
« Dire que l’agriculteur se moque de l’environnement, c’est un non-sens », souligne le ministre de l’Agriculture avant d’ajouter…
Publicité